Recyc-Québec

Révélations de la Commission Charbonneau: une crédibilité à reconquérir pour le monde municipal

Révélations de la Commission Charbonneau: une crédibilité à reconquérir pour le monde municipal - Claudia Collard : Actualités

La mairese de Lac-Mégantic, Colette Roy Laroche, souhaite que les événements entourant la Commission Charbonneau incitent encore plus la venue de candidats honnêtes et compétents aux élections municipales de novembre 2013.

Les révélations de la Commission Charbonneau entachent sérieusement la crédibilité du monde municipal. Personne n’est indifférent aux actes frauduleux commis à même les deniers publics. Surtout pas la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy Laroche, qui suit de près le déroulement des événements. «Ce qui me surprend le plus dans toute cette affaire, c’est que de telles fraudes aient duré sur une si longue période de temps sans que personne ne parle… Soit parce qu’on avait peur, qu’on ne trouvait pas ça si grave ou qu’on y trouvait son compte. Les municipalités ont besoin d’être dirigées par des gens honnêtes et compétents; je souhaite que cette histoire incite davantage de tels candidats à se présenter en politique municipale afin de démontrer qu’une telle pratique est loin d’être généralisée.»

Les tentatives de corruption ne relèvent pas de la fiction. «Dans notre formation d’élus municipaux, on nous met en garde, dès notre entrée en fonction, contre cette possibilité et on nous explique comment s’en protéger, notamment en ne rencontrant jamais un contracteur sans témoin», communique la mairesse, qui se fait un devoir de questionner toute allégation de pratique douteuse. «Je considère que c’est la tâche des élus, et surtout du maire, de vérifier tout doute exprimé à l’endroit d’un dossier et ce, même s’il s’agit d’une simple perception d’un citoyen. Il est même arrivé à quelques reprises qu’on retienne les services d’un vérificateur pour enquêter sur un élément précis.»

En 10 ans de mairie, Colette Roy Laroche dit n’avoir été témoin d’aucun acte de corruption. «Ça ne veut pas dire qu’il n’y en a pas eu mais ce dont je suis certaine, c’est qu’il n’y a pas ici de système organisé tel qu’on le voit à la Commission Charbonneau.» Si elle comprend qu’une personne se voyant remettre une enveloppe brune de plusieurs milliers de dollars pour la première fois puisse être tentée de l’accepter, Colette Roy Laroche assure sans ambages qu’elle la refuserait. «Une fois qu’une personne se fait corrompre, elle est prise dans un engrenage et il est très difficile de s’en sortir. Si les règles édictées ne sont pas respectées, un conseil municipal ne peut fonctionner adéquatement.»

L’imposant chantier du Centre sportif Mégantic aurait pu sombrer dans l’anarchie si les procédés d’usage n’avaient pas été suivi à la lettre. «Lorsque le projet du CSM a été rendu public, j’ai reçu plusieurs appels d’ingénieurs et d’architectes qui voulaient me rencontrer pour me transmettre leurs idées… Évidemment, on s’est essayé… Mais ce n’est pas la façon de procéder; je leur ai dit de surveiller les appels d’offres dans les journaux.»

Rappelant que les contrats alloués par la Ville de 25 000$ et plus doivent faire l’objet d’un appel d’offres, la mairesse de Lac-Mégantic ajoute qu’on procède également à une demande de prix pour les petits contrats. «On s’assure aussi d’une rotation parmi les fournisseurs locaux. Pour les gros contrats, par contre, on a l’obligation d’accepter la soumission la plus basse conforme, qui n’est pas nécessairement celle de l’entrepreneur local.» Mais pourquoi les projets réalisés à Lac-Mégantic coûtent souvent plus cher qu’ailleurs sur le territoire de la MRC? «Ce n’est pas parce qu’il y a collusion ou corruption que le prix est plus élevé mais parce nos critères de qualité et de durabilité sont plus élevés. Par exemple, on aurait pu construire un hangar au lieu du bâtiment actuel de l’OTJ, simplement mettre une couche d’asphalte sur une rue au lieu de creuser pour la réparer… mais ce n’est pas notre philosophie de développement. Toutefois, si le pourcentage d’augmentation est trop grand d’une année à l’autre, soit on retourne en appel d’offres, soit on tente de négocier le prix à la baisse.»

Une loi sanctionnée le 2 décembre 2010 oblige aujourd’hui les municipalités à avoir leur Code d’éthique et de déontologie. En outre, de l’avis de la mairesse, la ville de Lac-Mégantic est tellement petite qu’une histoire de favoritisme serait rapidement mise à jour. En contrepartie, des citoyens peuvent croire pouvoir tirer avantage de leurs liens de proximité avec certains élus… «Nous ne sommes pas là pour donner un emploi ou accorder un contrat à nos amis. Comme élus, on doit prendre nos décisions en fonction des règles établies. Et oui, ça peut briser des amitiés», confie Colette Roy Laroche.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises