Recyc-Québec

Plus qu’à une seule victoire du championnat

Plus qu’à une seule victoire du championnat  - Jean Girard : Sports Le Turmel (Senior)

À l’aréna de Clermont, à peine 20 secondes s’étaient écoulées depuis le premier but du Boomerang que Michaël Cabana, en désavantage numérique, ramenait le silence dans les gradins. Pour son deuxième séjour de la série en Charlevoix, le Turmel forçait la prolongation et repartait avec la victoire.

La rivalité qui s’est installée entre le Turmel de Lac-Mégantic et le Boomerang de Charlevoix pour la conquête du Championnat de la LHBBF pourrait connaître son apogée ce vendredi, au Centre sportif Mégantic. Gonflée à bloc par sa victoire à l’arrachée, 6 à 5 en prolongation, samedi à l’aréna de Clermont, la troupe de Ricky Therrien n’a surtout pas l’intention de refaire le voyage vers Charlevoix autrement que pour du tourisme, cet été. Menant 3-1 dans la série, plus que jamais, ça sent la coupe pour les Méganticois!

Le week-end pascal a donné lieu à une victoire sur la route pour chaque équipe. La fièvre monte en même temps que les assistances. Ils étaient 892 spectateurs à encourager leur équipe pour le match du Vendredi saint, à Lac-Mégantic, et 872 amateurs à Clermont le lendemain soir. Presque 200 de plus que le week-end précédent dans chacune des deux villes.

Malgré la présence d’une foule partisane, le Turmel est tombé pour la première fois de la série, 4 à 1 à domicile. Le Boomerang a profité du premier vingt pour prendre les devants 2 à 0 grâce aux buts de Pascal McNicoll et Simon Gaudreault. En deuxième, Alexandre Gagnon a réduit l’écart à un seul but, mais à peine trois minutes plus tard, Gaudreault a inscrit son deuxième de la soirée. C’est Jonathan Bergeron qui a scellé l’issue du match en troisième. Trois des quatre buts du Boomerang ont été comptés en avantage numérique.

Si le Turmel a été limité à 20 tirs au but durant toute sa soirée, le Boomerang a suivi le plan de match, fermant le centre de la patinoire de manière hermétique. L’arbitre en chef a appelé 12 punitions mineures, une conduite antisportive, une pour avoir provoqué l’adversaire et six punitions majeures pour bataille en fin de partie. Les étoiles du match : Simon Gaudreault (Boomerang), Marc-Alexandre Tremblay (Boomerang) et Alexandre Gagnon (Turmel).

Serré jusqu’à la fin
Au moment de monter dans le bus qui amenait l’équipe à Clermont, le lendemain, le vice-président Jean Gagnon a résumé en deux mots l’esprit dans lequel se trouvait son organisation, à quelques heures du match #4: «No excuses!» De toute évidence, la veille, l’équipe ne venait pas de livrer son meilleur spectacle devant ses partisans laissés sur leur faim, malgré quelques moments de robustesse.

Clermont est tout autant une ville de hockey. Une ambiance à défoncer les tympans après chaque but du Boomerang, surtout derrière le banc de l’équipe visiteuse où la pression sur l’adversaire est particulièrement intense.

À sa première saison dans la LHBBF, le Boomerang s’est montré un adversaire coriace face à toutes les équipes du circuit. Samedi, au lendemain de la résurrection de l’équipe, tout était en place pour égaler la série 2 à 2. Il n’était pas question pour les joueurs de s’effondrer à nouveau devant le Turmel, comme le dimanche précédent. L’ambiance était donc survoltée. Du côté du Turmel, Guillaume Fournier et Jean-Christophe Poulin effectuaient un retour au jeu.

Comme la veille, Charlevoix a attaqué la première période en lion, avec un premier but, celui de Simon Gaudreault à 02:48. Moins de vingt secondes plus tard, Michaël Cabana, en désavantage numérique, a refroidi les ardeurs avec un but, assisté d’Alexandre Gagnon et Guillaume Fournier. Alexandre Larouche a répliqué avec deux buts consécutifs en moins de deux minutes, mais Brian Lachance est venu jouer le trouble-fête à une seconde de la fin de la période.

En deuxième, le Boomerang a de nouveau creusé l’écart à deux buts, mais le Turmel a vite répliqué avec deux buts coup sur coup, ceux de Guillaume Fournier à 03:31 et Éric Pouliot à 06:25, en avantage numérique. Grâce au filet de Charles Boudreau, cinq minutes plus tard, le Boomerang retraitait au vestiaire avec une mince avance d’un but.

Au troisième engagement, après à peine 50 secondes de la mise au jeu initiale, Éric Côté ramenait les deux équipes à la case départ, pour un pointage de 5 à 5. Les deux équipes ont joué de prudence pour le reste de la période, les deux seules pénalités mineures allant du côté du Turmel, dont celle d’Éric Côté à 18:50. Le gardien Kevin Lachance a vu beaucoup d’action autour de sa cage, mais il a tenu bon.

C’est à 3:37 de la prolongation qu’Alexandre Gagnon a jeté une véritable douche d’eau froide sur l’aréna en inscrivant le but gagnant, durant une mêlée devant le filet du gardien Nicolas Savard.

Au niveau des lancers, le Turmel en a dirigé 34 sur le filet de Savard, dont 11 en troisième période, alors que Charlevoix en a effectué 31, dont 11 en première période. Blessé au visage dans le match de la veille, Ryan Murphy a joué avec une visière complète, participant à deux filets des siens.

Distribution des étoiles : Michaël Cabana a obtenu la première, grâce à un but et deux passes, les deux autres allant à Marc-Alexandre Tremblay et Alexandre Larouche du Boomerang.

«Bel esprit d’équipe, les boys», a lancé l’entraîneur Ricky Therrien, à bord de l’autobus. Un grand soulagement pour les joueurs qui souhaitent maintenant en finir avec la série dès vendredi.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises