Total déséquilibre!

Le député Ghislain Bolduc a réagi en bon porte-parole gouvernemental au dépôt du dernier budget Leitao pour l’exercice 2015-2016. Le communiqué préparé par l’aile parlementaire libérale se veut pour le moins «constructif». Après six années consécutives de déficits qui ont alourdi considérablement la dette, le gouvernement Couillard met en place des bases solides pour faire avancer le Québec sous le signe de la croissance, de l’investissement et de la création d’emplois, écrivent les communicateurs professionnels à la solde de l’État.

«Grâce à une stratégie de gestion rigoureuse et responsable, nous avons repris le contrôle des finances publiques. Nous y sommes arrivés sans augmenter les taxes et les impôts, tel que nous nous étions engagés lors de la mise à jour économique de décembre 2014. L’atteinte de l’équilibre budgétaire n’est toutefois pas une fin en soi, mais un nouvel élan pour le Québec qui bénéficiera aux citoyens du comté de Mégantic», déclare le député.

Mais attention, tout le monde n’est pas du même avis. «L’obsession du déficit zéro est en train de créer un saccage qu’on mettra des années à réparer», dénonce pour sa part la Centrale des syndicats du Québec.
Plus loin, Ghislain Bolduc ajoute: «Plusieurs mesures permettront de maintenir la vitalité des régions, stimuler l’économie locale et créer des emplois de qualité.»

Certains signes lui donnent raison. Sur ce point, seulement. Depuis des semaines, le journal compte dans ses pages un nombre anormalement élevé d’offres d’emploi. Recherche de cuisinier et aide-cuisinier par ci, d’ingénieur par là, des techniciens, des emplois spécialisés, de journaliers en usine, des chauffeurs de camions… Bref, on ne semble pas chômer dans les chaumières méganticoises. Il sera difficile d’évaluer si les postes ouverts correspondent à des remplacements suite au départ des travailleurs en place ou s’il s’agit d’une véritable création d’emplois suscitée par une reprise économique qui s’explique par un taux de change plus favorable aux entreprises d’ici qui font affaire avec les États-Unis. Peu importe, l’emploi est au rendez-vous et c’est ce qui compte. La région en a le plus grand besoin.

Sur d’autres points de son discours, le gouvernement libéral ne trompe personne. L’augmentation de tarifs dans les services publics, que ce soit l’accès aux parcs nationaux, les services de garde, la facture d’Hydro-Québec, les taxes scolaires et tout le reste nous fait dépenser davantage qu’économiser. Un déficit creusé dans nos poches de 12 milliards de dollars, a-t-on calculé. En fait, c’est comme si on donnait 5$ au gouvernement Couillard pour équilibrer son budget, pour qu’il nous en donne 1$ en «cadeau» et qu’il nous demande en plus de lui dire merci. Wow!

Pour atteindre son équilibre budgétaire, le gouvernement Couillard a déséquilibré le vôtre, mais il ne va pas s’en vanter! Tour de passe-passe de ces maîtres d’illusions qui réussissent toujours à nous faire payer cher leur spectacle de haute voltige. Mais bon, laissons les comptables, plus futés que nous, faire la part des choses entre le discours de relation publique des uns et la réalité des autres vécue sur le terrain.
Ce qu’on voit ici, ce qu’on entend ici n’a rien d’un conte de fées! Des murs administratifs s’écroulent. Prenons la fin des activités de la CRÉ de l’Estrie. «Une triste page se tourne sur le développement régional» titrait un communiqué émis par son président, Jacques Demers. Des millions de dollars se brassaient dans ce centre de décisions sur lequel comptaient les acteurs du milieu municipal.
Vous me direz que la disparition de la CRÉ-Estrie ne vous fait pas un pli. Sans doute. Mais, depuis sa création en 2004, vos élus locaux passaient par cette organisation pour présenter leurs projets. Le développement régional va se jouer autrement, avec probablement des budgets réduits, mais on ignore encore comment et de combien. Ça viendra.

Coupures dans les CJE. Le député Bolduc s’est voulu rassurant l’hiver dernier, mais les compressions budgétaires et les nouvelles règles d’admissibilité des clientèles ne passent pas comme lettres à la poste. Impact là aussi, comme dans les centres locaux de développement, les CLD voués à leur disparition avec l’adoption du projet de loi sous bâillon. La commande est simple: faire mieux avec beaucoup moins d’intervenants. De deux choses l’une: ou bien il y avait trop de monde pour gérer les dossiers du développement, et dans ce cas les coupures de postes ne changeront rien à la dynamique régionale, ou bien cette transformation des CLD en on ne sait trop quoi va nécessairement ralentir la croissance et la réalisation des projets. Et alors, la réforme instaurée par le gouvernement Couillard va nous faire mal au moment où les forces locales s’unissent pour relever l’économie.

Là où ce grand ménage de l’État avance à grands pas c’est dans le réseau de la santé. Et étrangement, personne n’a appelé l’ambulance ou composé le 911. Personne n’est descendu sur le trottoir pour réveiller l’opinion publique en brandissant des pancartes «Non à l’austérité». Personne n’a sorti les casseroles. Tout le monde, cadres et syndicats, ont fait le mort. Silence radio total, alors que, depuis le 1er avril, les établissements de l’Estrie n’ont plus qu’un seul chapeau.

Est-ce que ça se peut que l’austérité nous frappe avec la douceur d’une caresse, alors que partout ailleurs on entend les cris et on voit les manifestants prendre la rue à grands coups de slogans? Les agneaux ont vu entrer le loup mais aucun n’a émis le moindre son!

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Fin de la grève chez Maxi
    Actualités Économie

    Fin de la grève chez Maxi

    Claudia Collard / 8 décembre 2022
  • Engouement pour l’actualité astronomique
    Actualités

    Engouement pour l’actualité astronomique

    Rémi Tremblay / 8 décembre 2022
  • Hommage au talent de Dédé Fortin
    Culture

    Hommage au talent de Dédé Fortin

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Bassin de rétention: travaux préparatoires
    Actualités Environnement

    Bassin de rétention: travaux préparatoires

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Réouverture du Maxi?
    Actualités Économie

    Réouverture du Maxi?

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Florilège de Noël à Lambton
  2. Fin de la grève chez Maxi
  3. Une victoire et une défaite pour le Junior A
  4. Engouement pour l’actualité astronomique
  5. Hommage au talent de Dédé Fortin
  6. Bassin de rétention: travaux préparatoires
  7. Réouverture du Maxi?
Le malaise
Hommage au talent de Dédé Fortin
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises