Recyc-Québec

L’automne de tous les combats!

Gageons que vous n’aurez même pas le temps de regarder tomber les feuilles, cet automne, ni même de les voir rougir. Par chez moi, derrière la maison, les érables ont revêtu des couleurs bizarres, du genre pas normal, qui n’ont rien à voir avec les paysages bucoliques qu’on voyait sur la page couverture des cahiers Canada. Des picots noirs sur fond de brun malade. À croire que les arbres aussi ont attrapé la solastalgia! Mais l’attention est ailleurs. Des batailles feront rage sur plusieurs fronts: politiques, scolaires et économiques.

Parlons d’abord politique. Au municipal, à Lac-Mégantic, la sage décision de Colette Roy Laroche de ne pas solliciter un autre mandat prolongé de deux ans à la mairie cloue le bec à ceux-là mêmes qui réclamaient son départ, dans des termes pas toujours élégants, souvent pas de classe, la rendant presque responsable de tous les malheurs du monde. Le bouc émissaire parfait. Colette n’était pas une dame de granit! C’est un journaliste de TVA qui a pensé avoir un éclair de génie en la baptisant ainsi. Et les autres ont suivi. Oui, oui, oui, la dame de granit! C’est fou à quel point un surnom pareil pouvait donner l’impression qu’elle avait un cœur de pierre. Tellement pas elle!

Et ce qui devait arriver arriva! Ces derniers mois, on a eu l’impression que la chasse aux «colettes» était ouverte. Les tirs, d’abord éparpillés, se rapprochaient de leur cible. Avec du gros calibre. Certains ne l’ont pas ménagé, mais vraiment pas! Oui, c’est beau les médailles, les titres, le C.S.M. des grandes circonstances accompagnant sa signature, tout cela lui était servi en abondance, mais Colette, ce n’était pas la femme de parade. Voyez, j’en parle déjà au passé, alors qu’il lui reste encore des semaines à occuper ses fonctions à l’hôtel de ville. Non, avec l’appui de ses conseillers, Colette faisait de son mieux pour éviter que sa ville dérape alors que tout lui tombait dessus. De son mieux! Ce qui était humainement possible. Comme dans toute bonne histoire ou légende, il y avait des forces obscures qui s’activaient à dévisser la statue de son socle.

Quand tu vis depuis des mois, porté par une notoriété qui dépasse largement les frontières, tu prêtes flan aux critiques, au désabusement, à tous les mécontents qui n’ont pas d’autre personnage public vers qui se tourner. Peut-être une, mais beaucoup trop loin et surtout inaccessible, la ministre des Transports Lisa Rait et sa langue de bois pour répéter sur toutes les tribunes que son ministère est infaillible et ses fonctionnaires très efficaces! Lisa, la dame des bullshit!

Colette a fini par devenir celle qu’on envoie au bûcher. Et la majorité silencieuse n’a pas élevé davantage la voix pour fortifier un rempart à sa défense. À la longue, à force de subir le supplice de la goutte d’eau, tu te sens seul, abandonné comme le capitaine rejeté sur le rivage par les passagers, pas par l’équipage, une fois la tempête passée. T’as beau avoir fait l’impossible, tu te relèves avec l’étiquette «passé date» étampée sur le front!

Bientôt sur son île déserte, je lui souhaite de couler des jours meilleurs, en paix avec elle même, notre capitaine. Sereine, libérée. Laissons les citoyens décider de l’avenir des choses devant la boîte de scrutin, mais mon petit doigt me dit qu’il n’y aura pas foule pour espérer occuper les postes. C’est pas comme aux auditions de La Voix. Ici, c’est plutôt l’austérité libérale qui cogne aux portes de l’hôtel de ville.

Les élections fédérales, maintenant. Pour le secteur Mégantic, il suffirait que Thomas Mulcair maintienne son engagement pris en mars dernier de promettre la voie de contournement ferroviaire pour qu’il ait des grosses chances de ravir la circonscription aux conservateurs. Ce serait un gros gain, un signal clair de qui occupera le siège de commande à Ottawa. Pas besoin d’une grosse campagne, juste de répéter son engagement entouré des bonnes personnes et le tour serait joué. Pas de risque à parier un 2$ sur la victoire de «Tom»! Scénario probable de fin de campagne, Mulcair débarque dans la zone rouge et promet la voie de contournement ferroviaire. À moins que Justin Trudeau le devance ! Il y a davantage ici un fond libéral qu’une base néodémocrate. Les libéraux fédéraux reviennent de loin mais, si on ne s’affiche pas trop souvent avec les fantômes du passé, tout n’est pas perdu!

Le monde scolaire aussi est en ébullition. Parce que le ministre Blais pense mettre les points sur les «i» et les barres sur les «t» en définissant de nouvelles règles du jeu. Fini la démocratie scolaire, welcome la centralisation. Sherbrooke la grande cité va bientôt tout décider comme elle le fait maintenant en santé.

Sur le front de la finance, la question se pose: Desjardins a-t-il encore une âme? Le projet de regroupement entre la Caisse des Hauts-Cantons et la Caisse du Granit, présenté par les deux directions comme étant une «solution d’avenir pour assurer un maintien plus durable des services Desjardins dans chacune des municipalités desservies» ouvre à nouveau tout le débat sur l’identité propre de nos caisses pop. «Ma» petite caisse versus «la» grosse caisse commune. Pour plusieurs, le modèle coopératif Desjardins construit au coût de petites épargnes engrangées pour le mieux-être de la communauté s’effrite.

On vous expliquera que la coopération est un principe démodé face à la forte concurrence des marchés et qu’il est illusoire d’essayer de résister au changement. Après tout, comme le dit si bien Luc, le sage, «les chars à crinque, y’en plus!» Une façon de dire dans des mots simples qu’il faut se rendre à l’évidence, la campagne se vide et le progrès passe par un mariage forcé, sinon tu risques de sécher! Mariage à deux avant la nuit de noces à trois ! Et swing la bacaisse dans l’fond de la boîte à bois!

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  2. Proximité et magie signées Marie Mai
  3. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  4. À nous deux Parkinson!
  5. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  6. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  7. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
Aux portes de l’abdication
Proximité et magie signées Marie Mai
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises