Si j’étais Tom Harding…

Le dépôt des accusations criminelles portées contre trois employés de Montreal Maine & Atlantic Railway et la publication du rapport sans dent du Bureau de la sécurité des transports du Canada ne suffiront pas pour calmer le jeu. Lac-Mégantic a été victime d’un crime corporatif. Point. Pas d’une simple négligence de la part d’un conducteur de train qui ignorait tout des bombes roulantes qu’il tirait derrière lui. Pas d’un manquement aux règles dont tout le monde se foutait, y compris Transports Canada lui-même.

Plus le temps passe, plus cette catastrophe-là sent le roussi! Si j’étais Tom Harding, je poursuivrais en justice mon employeur de m’avoir mis aux commandes d’un convoi dont j’ignorais la nature si explosive et qui mettait ma vie et celle des autres en danger. Avec assez de puissance compactée dans ces wagons-citernes pour propulser une navette spatiale en orbite autour de la Terre. Si j’étais Tom Harding, je me promènerais la tête bien haute, en sentant que les gens de Lac-Mégantic ne sont pas assez naïfs pour avaler tout ce que les autorités supérieures leur enfoncent à travers la gorge ou encore dans un autre orifice, tel un suppositoire de nitroglycérine.

Si j’étais Tom Harding, j’inscrirais fièrement mon nom à cette pétition qu’un groupe de citoyens se prépare à faire circuler pour réclamer rien de moins qu’une commission d’enquête publique sur la tragédie de Lac-Mégantic.

Qu’est-ce qu’elle réclamera cette pétition? Essentiellement ceci: «Considérant que le directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec a affirmé qu’il n’y aurait pas d’autre accusation de portée et que l’entièreté de la preuve avait été analysée ; Considérant que le BST (Bureau de la sécurité des transports) a déposé son rapport d’enquête et émis ses recommandations ; Considérant qu’une commission d’enquête permettrait de faire la lumière sur cette affaire : Considérant que des commissions d’enquête ont déjà été menées sur l’effondrement d’une partie du viaduc de la Concorde et d’autres commissions sur les circonstances entourant la disparition et le décès de citoyens ; En conséquence, les signataires de cette pétition demandent à l’Assemblée nationale du Québec de décréter la tenue d’une commission d’enquête publique sur les circonstances entourant le déraillement du train, ayant causé le décès de 47 personnes, détruit et contaminé le centre-ville de Lac-Mégantic le 6 juillet 2013. Cette commission d’enquête devrait aussi se pencher sur le transport de matières dangereuses par trains au Québec.»

Depuis des mois que cette idée d’une pétition et d’une commission d’enquête publique germe dans la tête des membres du Comité citoyen de la région du lac Mégantic. Les pouvoirs publics ne semblent pas très chauds à l’idée, et pour cause ! Nos élus estiment pouvoir enfin tourner la page en empilant millions par-dessus millions dans des couches de maquillage pour redonner une petite de santé au visage du centre-ville, sans avoir à égratigner l’image de l’industrie pétrolière et de l’industrie ferroviaire. On maquille bien les morts, alors pourquoi pas les survivants, se disent-ils!

Une enquête publique, est-ce «trop»? Je sais, dans les villages autour, on commence à en avoir assez de tout ce branle-bas de combat autour de Lac-Mégantic. On ne gagnera pas la sympathie de tous ceux, et ils sont nombreux, qui estiment que Lac-Mégantic continue de se prendre pour le nombril du monde. Cette Ville qui s’endettait déjà à une vitesse vertigineuse et qui, comme dans la fable de Lafontaine, allait, l’automne venu, crier famine chez les fourmis, ses voisines!

La Ville ne gagnera pas leur sympathie, mais peut-être que les citoyens, eux, mériteront leur respect. Parce que ce sont les citoyens qui demanderont cette enquête publique.

Nous avons tous pris connaissance, au cours de l’été, de cette demande d’enquête publique adressée par les avocats des propriétaires de la Résidence du Havre, de l’Isle-Verte, là où le feu a causé la mort de 32 personnes âgées en janvier 2014. Pas question de faire des comparaisons, en soulignant que chez nous, la catastrophe en fait 15 de plus! Non, au-delà de l’enquête de la Sûreté du Québec qui a mené à des accusations criminelles contre trois employés de la MMA, au-delà du travail minutieux effectué par le Bureau de la sécurité des transports du Canada, toute la lumière n’a pas encore été faite sur la tragédie de Lac-Mégantic. Des informations troublantes continuent de sortir au compte-goutte. Exemple, la nature des ingrédients de cette soupe explosive qui était livrée aux installations d’Irving, sans égard au risque qu’on faisait courir aux populations traversées par la voie ferrée, sur le corridor ferroviaire le plus «cheap» et le plus mal foutu.

Je vous entends dire: à quoi servira une enquête publique, à part de gaspiller encore des millions de dollars? Pour entendre la vérité, rien que la vérité, je le jure! J’ai lu en diagonal tout l’argumentaire sur lequel repose la demande de Recours collectif qu’on souhaite déposer contre plus d’une trentaine d’entités corporatives au Canada et aux États-Unis. Beaucoup de matières à réflexion, là-dedans ! Si j’étais Tom Harding, j’en ferais mon livre de chevet en attendant la suite des choses.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
  • Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
    Actualités Économie

    Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison
    Actualités Société

    Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw
    Actualités Économie

    Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw

    Claudia Collard / 28 novembre 2022
  • Le Train des Fêtes du Canadien Pacifique à Lac-Mégantic
    Actualités

    Le Train des Fêtes du Canadien Pacifique à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
  2. Junior A: défaite en prolongation
  3. Damoizeaux, ou l’hybridation des styles
  4. Encan des œuvres de Gaston Quirion au profit de la Banque alimentaire
  5. Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
  6. Concert de Noël à Piopolis
  7. Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
Le malaise
Tranches de vie de Guylaine, chansons de Deschamps
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises