BANQ

Une chaîne de survie parfaitement réussie

Une chaîne de survie parfaitement réussie - Claudia Collard : Actualités

Le dr Wayne Smith, le paramédic Claude Plante, le policier Jean Blais, Frédéric Lafrenière et sa conjointe Isabelle Cormier, la policière Marie-Pier Paquette, le paramédic Jérôme Boulanger et Louis-Charles Boisvert, responsable de la formation DEA.

Le 3 octobre dernier, Frédéric Lafrenière a subi un arrêt cardiaque qui aurait pu lui coûter la vie. Heureusement, tous les maillons de la chaîne de survie ont permis une intervention efficace, si bien qu’aujourd’hui il est en mesure d’en témoigner. Cette histoire qui finit bien démontre du même coup l’importance des manœuvres de réanimation et de l’accès rapide à un défibrillateur externe automatisé (DEA).

Lundi dans les locaux de la MRC du Granit, tous les participants au sauvetage accompagnaient M. Lafrenière pour relater l’événement à la presse locale. Un récit qui aurait pu tourner au tragique n’eut été la rapidité d’action de tous les participants. À commencer par sa conjointe, Isabelle Cormier, qui a rapidement procédé au massage cardiaque en dépit d’émotions à fleur de peau, en plus de contacter le 911. «J’ai vraiment apprécié la voix calme de la personne au téléphone», témoigne Mme Cormier.

Marie-Pier Paquette, policière pour la SQ de la MRC du Granit, se trouvait à la polyvalente Montignac lorsqu’on lui a relayé l’appel, logé au 911 aux environs de 9h20. L’agente s’est aussitôt mise en route, obtenant en chemin l’adresse de la rue Milette. Munie du DEA se trouvant toujours à bord du véhicule de patrouille, elle s’est prestement rendue au deuxième étage du bâtiment, où se trouvait la victime, constatant du même coup la détresse dans le regard de son épouse. «Je lui ai dit de poursuivre le massage pendant que je mettais en place les électrodes du DEA», relate l’agente Paquette. Son collège Jean Blais, qui se trouvait au poste de la rue Laval lors de l’appel, est arrivé en renfort. «Jusqu’à ce que les ambulanciers arrivent nous sommes demeurés concentrés sur l’intervention (séquences de compressions thoraciques et choc, si recommandé par le défibrillateur), l’adrénaline dans le plafond», transmet-il.

Le paradémic Claude Plante se trouvait à son domicile et son collègue Jérôme Boulanger était basé à la caserne lorsque l’appel d’urgence est entré. L’intervention a nécessité une intubation et le pouls a pu être maintenu au terme de cinq défibrillations. Les policiers ont escorté l’ambulance jusqu’à l’hôpital de Lac-Mégantic, avant le transfert vers Sherbrooke. À son arrivée au CSSS du Granit, M. Lafrenière était conscient et souriait, se plaignant toutefois de douleurs à la poitrine, signifiant que le massage cardiaque «était de qualité», signifie le paramédic Claude Plante sous le ton de l’anecdote.

Pour ce dernier, le succès de l’intervention est attribuable à tous les intervenants. «L’apport de Mme Cormier et des policiers avant notre arrivée a fait en sortieque la chaine de survie a été réalisée parfaitement.»

Quant à Frédéric Lafrenière, ses souvenirs sont fragmentaires, ce qui ne l’empêche pas d’être infiniment reconnaissant. «Avant l’événement, j’avais le souffle court mais je ne savais pas pourquoi. Maintenant que je suis au courant de mon arythmie, il y a beaucoup de choses qui vont mieux. Je suis en mesure d’organiser mes activités en fonction de ma condition», communique celui qui porte maintenant un simulateur cardiaque.

Pour le dr Wayne Smith, directeur régional et services préhospitaliers d’urgence de l’Estrie, cet événement est la meilleure illustration d’une communauté qui se prend en mains. «Le fait de faire le massage permet d’étirer le temps pendant lequel un cœur peut être choqué, ce qui fait toute la différence. À chaque minute qu’on passe sans massage, on perd 10% de chance de survie. Ce n’est ni moi ni le cardiologue qui va faire la différence; c’est vous», a transmis l’urgentologue de l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke. Il rapporte que plusieurs des patients réanimés retrouvent une meilleure qualité de vie qu’avant en raison des interventions médicales appropriées à leur condition, qualité de vie qui «dépend beaucoup d’une réponse rapide comme celle-là».

M. Smith en profite pour informer que l’application gratuite DEA-QUÉBEC» permet d’obtenir la localisation de quelque 1000 DEA à travers la province. En outre, Louis-Charles Boisvert, responsable de la formation DEA pour le CIUSS de l’Estrie-CHUS, signale que la formation Héros en 30, offerte gratuitement dans les écoles secondaires et les lieux publics, permet en 30 minutes de reconnaître un arrêt cardiaque, faire des compressions thoraciques et se servir du défibrillateur, des opérations pouvant être exécutées aisément par de jeunes enfants. Dans la MRC du Granit, toutes les municipalités ont un DEA à la disposition du grand public.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Naissance de l’Espace Mémoire : à venir, silhouettes et roches qui parlent!
    Actualités

    Naissance de l’Espace Mémoire : à venir, silhouettes et roches qui parlent!

    Rémi Tremblay / 10 juillet 2020
  • L’ambiance du camp de jour au beau fixe
    Actualités

    L’ambiance du camp de jour au beau fixe

    Claudia Collard / 6 juillet 2020
  • Sept ans après: un devoir de mémoire
    Actualités

    Sept ans après: un devoir de mémoire

    Claudia Collard / 1 juillet 2020
  • Montignac rend hommage à ses finissants
    Actualités

    Montignac rend hommage à ses finissants

    Claudia Collard / 29 juin 2020
  • Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice
    Actualités

    Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice

    Rémi Tremblay / 25 juin 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Grand lac St-François : corps du jeune homme retrouvé
  2. Naissance de l’Espace Mémoire : à venir, silhouettes et roches qui parlent!
  3. Le parc de Frontenac ouvert aux baigneurs
  4. Les négos en santé: ça ne va toujours pas mieux!
  5. L’ambiance du camp de jour au beau fixe
  6. Nouvelles mesures à la plage
  7. Sept ans après: un devoir de mémoire
Docile ou non?
Festival virtuel pour Songe d’été en musique
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Préposée aux bénéficiaires
    Lac-Mégantic
  2. Préposée au service
    Lac-Mégantic
  3. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  4. Technicien en traitement des eaux usées
    Lac-Mégantic
  5. Conseiller en vente spécialisée (chasse et pêche)
    Thetford Mines
Répertoire des entreprises