Opération séduction pour attirer la main-d'oeuvre en région

Opération séduction pour attirer la main-d'oeuvre en région - Rémi Tremblay : Actualités

Les intervenants au Défi Carrière Mégantic : dans l’ordre habituel, Charles Rodrigue d’Emploi Québec, Jean Hamel, responsable du dossier, le député Ghislain Bolduc, l’industriel Gilles Pansera, le directeur général de la Société de développement économique du Granit, François Chalifour, et la préfet de la MRC du Granit, Marielle Fecteau.

Le milieu manufacturier ne demande pas mieux que de s’habituer aux nouveaux visages. L’immigration fait partie des solutions pour l’atteinte du grand objectif d’ajouter 2025 personnes à la population de la MRC du Granit d’ici 2025. Avec le programme Défi Carrière Mégantic, qui vient d’être lancé officiellement la semaine dernière, l’opération séduction envers les communautés culturelles et envers la main-d’œuvre non issue de l’immigration disponible à l’extérieur de la MRC, passe à la deuxième vitesse!

Finie l’époque pas si lointaine où les emplois manufacturiers se transmettaient d’une génération de travailleurs à une autre. Désormais, sur la feuille de paie, figurent des prénoms qui finissent par s’incruster dans le paysage humain. Lentement mais sûrement! Bienvenue aux Mohamed, Nizar, Jean-Gabriel et Soumalia.

Puisqu’en 2016 un projet-pilote visant à prendre tous les moyens pour recruter de la main-d’œuvre, jusqu’à enlever ses souliers dans le hall d’entrée de la grande mosquée de Montréal, a donné de bons résultats, la MRC du Granit et ses partenaires économiques passent à une deuxième étape, avec un financement gouvernemental plus important. Une subvention de 138 000$ de Québec, en plus d’une contribution de 180 000$ des entreprises et des partenaires du milieu.

L’initiateur du projet-pilote, l’homme d’affaires Gilles Pansera, est confiant. «Ramenons-nous en 1985. Avec un taux de chômage de 27%, c’était la crise. J’ai travaillé à faire venir des entreprises. Puis, le nombre d’emplois manufacturiers est passé de 2500 à près de 4000, au début des années 2000. Aujourd’hui, on fait face à une nouvelle problématique, notre croissance va être bloquée par la rareté de main-d’œuvre», a-t-il résumé en conférence de presse, le 24 août, au siège de la MRC, à l’occasion du lancement officiel de Défi Carrière Mégantic.

La campagne de séduction de 2016 a permis d’attirer en région 25 nouveaux arrivants. «À ce rythme, leur a-t-il lancé, j’espère que vous allez faire beaucoup d’enfants.» Gilles Pansera parle aujourd’hui au nom de ses collègues industriels de la région qui l’ont suivi dans son rêve. Des employeurs qui investissent dans les efforts déployés par la région pour mieux attirer et surtout retenir les nouveaux arrivants, issus ou non de l’immigration.

Parce que l’intégration est un facteur important dans une telle campagne de recrutement. «L’immigration est une décision difficile à prendre. Tout est nouveau. Il faut se rebâtir, se refaire des amis, apprivoiser d’autres façons de faire.» Gilles Pansera ne peut avoir meilleur exemple de volonté d’intégration que le cas de Soumalia Sawadogo, un travailleur à la scierie du Groupe SFR. Originaire du Burkina Faso, Soumalia a été attiré à Lac-Mégantic à la suite d’une visite à un Salon de l’emploi, l’automne dernier. Débarqué dans sa nouvelle ville d’accueil le 2 janvier 2017, avec ses trois enfants, deux jours plus tard il commençait son nouveau travail. «Les gens sont très accueillants. Ça me plaît beaucoup. Maintenant, je me vois comme un Méganticois», a-t-il livré devant un parterre économique enthousiaste. «Tu es un bon travailleur; on va tout faire pour t’aider», a répliqué Gilles Pansera.

Il reste certaines formalités à régler avec Ottawa pour son statut de réfugié et c’est le député de Mégantic, Ghyslain Bolduc, qui servira d’intermédiaire.

Celui qui pilote le dossier du Défi Carrière Mégantic, Jean Hamel, compte sur les chefs d’entreprises de partout en région pour favoriser l’intégration des travailleurs venus d’ailleurs. Il cite Masonite en exemple. L’entreprise détient le meilleur score en matière d’embauche pour les immigrés. Une dizaine à elle seule en 2016. Le recrutement de la main-d’œuvre n’est pas qu’une problématique locale. «On parle d’enjeux qui ne sont pas juste à Lac-Mégantic, mais plantés sur l’ensemble du territoire», insiste-t-il.

Le programme Défi Carrière Mégantic s’adressera non seulement aux entreprises manufacturières, mais également aux commerces et services aux prises avec des difficultés de recrutement.

Plusieurs partenaires

Parmi les partenaires associés au programme Défi Carrière Mégantic, le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solicarité sociale (MTESS) offre une contribution de 52 000$, grâce à la mesure Concertation pour l’emploi. De son côté, le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) offre un soutien de 44 000$ sur deux ans dans le cadre du programme Mobilisation-Diversité. Le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) y va d’une contribution financière non remboursable de 40 000$ à la Société de développement économique du Granit, par l’intermédiaire du Programme d’appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux d’excellence.
Parmi les autres organismes impliqués, le Service d’aide aux Néo-Canadiens, Pro-Gestion Estrie (volet régionalisation de l’immigration), Intro-Travail et le Carrefour Jeunesse-Emploi du Granit.
Les entreprises engagées dans le programme sont : Bestar, Tafisa Canada, Masonite, Groupe SFR, Fromagerie La Chaudière, Chemises Perfection, Attraction, La Milanaise et la Caisse Desjardins du Granit.
Le recrutement des candidats sera sous la responsabilité de Claudia Vachon, une «spécialiste en séduction et rétention des ressources humaines.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
    Actualités

    Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
    Actualités

    Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Territoire huron-wendat:  les municipalités devront faire avec!
    Actualités

    Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Un mois de culture à Lac-Mégantic
    Culture

    Un mois de culture à Lac-Mégantic

    Claudia Collard / 24 septembre 2020
  • Des racines au mouvement  des Incroyables comestibles
    Actualités Société

    Des racines au mouvement des Incroyables comestibles

    Claudia Collard / 24 septembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
  2. Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
  3. Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!
  4. Un mois de culture à Lac-Mégantic
  5. Des racines au mouvement des Incroyables comestibles
  6. Pour une couverture cellulaire optimale sur l’ensemble du territoire granitois
  7. Œuvres de Wynne Parkin en exposition
«Notre magnifique territoire»
Un mois de culture à Lac-Mégantic
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Appariteur concierge au Centre sportif Mégantic (2 postes)
    Lac-Mégantic
  2. Collaborateur(trice) juridique
    Lac-Mégantic
  3. Hygiéniste dentaire
    Lac-Mégantic
  4. Manoeuvre/agent d’entretien de la voie - Lac-Mégantic
    Lac-Mégantic
  5. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises