Abonnement

Les Rendez-vous des aidants

Les Rendez-vous des aidants - Claudia Collard : Actualités

Lucie Foley (Société Alzheimer Estrie-point de service du Granit), Suzanne Bizier (Maison La Cinquième Saison) et France Brunette (CAB du Granit).

Si on est davantage au fait de la réalité des personnes en perte d’autonomie, celle des proches aidants qui les accompagnent reste encore à démystifier. D’autant plus que même les gens concernés hésitent à demander du soutien, certains allant jusqu’à l’épuisement en plus de vivre de l’isolement. D’où la création des Rendez-vous des aidants de la MRC du Granit, où des outils favorisant le bien-être physique et psychique leur permettront de se ressourcer.

Approchée par la direction de la Maison La Cinquième Saison afin de créer un projet pour les proches aidants, Suzanne Bizier, a vite constaté la pertinence de s’entourer d’autres organismes pour mener à bien cette mission. «En agissant en collaboration, on peut avoir un meilleur impact», laisse entendre la coordonnatrice des bénévoles pour la ressource de soins palliatifs.

Parmi les collaborateurs de cette initiative, la coordonnatrice du point de service du Granit de la Société Alzheimer de l’Estrie, Lucie Foley, qui côtoie régulièrement des proches aidants, notamment lors de cafés-rencontres. France Brunette, agente de développement au Centre d’action bénévole (CAB) du Granit et Jacinthe Garand, directrice du Service d’aide à domicile (SAD) du Granit, oeuvrent également auprès de ces clientèles. Ensemble, les  représentantes des quatre organismes ont pu donner le jour à ce projet, grâce à une contribution de 18 000$ d’Appui Estrie.

Offerts sur une base mensuelle au CSM les jeudis de 13h30 à 15h30, du 17 septembre 2020 au 17 juin 2021, les Rendez-vous des aidants prennent la forme d’ateliers aux thématiques variées. «Les idées nous sont venues des confidences des proches aidants. Entre autres, certains proches aidants (masculins) m’ont confié qu’ils n’avaient jamais cuisiné. D’où deux ateliers, les 18 février et 18 mars, où la cuisine de base sera enseignée», cite en exemple Lucie Foley.

«L’idée du projet, c’est de prendre soin des proches aidants, leur donner des trucs et astuces mais aussi une occasion de se ressourcer. Il y aura des ateliers d’art (10 décembre), de yoga (15 avril), d’activité physique (17 juin) », ajoute France Brunette. Le 13 mai, un segment sera voué à la communication efficace dans son rôle de proche aidant. 

Les statistiques révèlent qu’une personne sur quatre est proche aidante au Québec et que 85% des proches aidants s’occupent d’un membre de sa famille. Parmi les objectifs du projet, rejoindre les proches aidants qui ne se reconnaissent pas comme tels. «Certains pensent qu’ils ne sont pas proches aidants parce qu’ils s’occupent de leur mère, de leur conjoint... Mais lorsqu’on fournit une aide sur une base régulière, même si ce n’est pas à temps plein, on est proche aidant», fait valoir Suzanne Bizier. «Le proche aidant commence à faire l’épicerie pour l’autre, puis d’autres tâches s’ajoutent petit à petit. La proche aidance augmente graduellement... Et plus les soins de base augmentent, plus l’isolement s’installe chez les proches aidants. Ils ont tendance à penser qu’ils sont seuls dans cette situation et ne savent pas toujours où aller chercher des ressources. Ils ont peur de déranger les autres et ont de la difficulté à identifier qu’ils ont besoin d’aide», renchérit Lucie Foley.  

Le premier atelier des Rendez-vous des aidants, le 17 septembre, s’intitule d’ailleurs La vie avant, la vie après, afin que les principaux intéressés «prennent conscience des différences que la proche aidance a apportées dans leur vie», mentionne Mme Foley. Lors des ateliers Prendre soin de soi (15 octobre et 12 novembre), on souhaite notamment échanger sur cet insidieux sentiment de culpabilité qui accable plusieurs proches aidants. «La culpabilité porte à en faire plus. Quand toutes les énergies sont concentrées sur l’autre, on en vient à ne plus se donner le droit de prendre soin de soi», communique Mme Bizier, ajoutant qu’on abordera aussi l’humour comme outil de dédramatisation.

Prendre soin de soi, c’est aussi manger sainement, dormir suffisamment et se réserver des moments juste pour soi, partage Lucie Foley. «Certains proches aidants ne comprennent pas pourquoi ils sont épuisés parce qu’ils trouvent qu’ils ne font pas grand chose pour l’aidé. Je leur dis, prends une bouteille d’eau; aujourd’hui tu en retires un peu, le lendemain pareil et ainsi de suite. Si tu ne remplis pas ta bouteille, un moment donné elle est vide. Avec ces ateliers, on va donner des façons simples de remplir sa bouteille, au fur et à mesure.»

Une quinzaine de personnes seront admises pour chacun des ateliers, durant lesquels les mesures sanitaires en vigueur seront appliquées. Un répit-gardiennage sera assuré par la SAD du Granit lors des activités. Pour de plus amples informations et pour s’inscrire, on contacte Suzanne Bizier au 819 583-8421 ou Lucie Foley au 819 582-9866.

Même au terme des ateliers, les participants pourront rester en contact avec les intervenantes en cas de besoin, précise Mme Bizier, terminant avec une note à caractère préventif. «Il n’est pas nécessaire de se rendre à l’épuisement pour aller chercher de l’aide quand on est proche aidant. C’est aussi le message qu’on veut passer parce que, quelque part, on va tous devenir des proches aidants.» 


Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
    Actualités

    Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
    Actualités

    Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Territoire huron-wendat:  les municipalités devront faire avec!
    Actualités

    Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Un mois de culture à Lac-Mégantic
    Culture

    Un mois de culture à Lac-Mégantic

    Claudia Collard / 24 septembre 2020
  • Des racines au mouvement  des Incroyables comestibles
    Actualités Société

    Des racines au mouvement des Incroyables comestibles

    Claudia Collard / 24 septembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
  2. Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
  3. Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!
  4. Un mois de culture à Lac-Mégantic
  5. Des racines au mouvement des Incroyables comestibles
  6. Pour une couverture cellulaire optimale sur l’ensemble du territoire granitois
  7. Œuvres de Wynne Parkin en exposition
«Notre magnifique territoire»
Un mois de culture à Lac-Mégantic
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Appariteur concierge au Centre sportif Mégantic (2 postes)
    Lac-Mégantic
  2. Collaborateur(trice) juridique
    Lac-Mégantic
  3. Hygiéniste dentaire
    Lac-Mégantic
  4. Manoeuvre/agent d’entretien de la voie - Lac-Mégantic
    Lac-Mégantic
  5. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises