Chapelle du rang 1

Le député Ghislain Bolduc fait ses classes

Le député Ghislain Bolduc fait ses classes - Rémi Tremblay : Actualités

Le député de Mégantic, Ghislain Bolduc, lors de son assermentation au Salon rouge de l’Assemblée nationale, le 18 septembre. À gauche, le chef intérimaire du Parti libéral du Québec, Jean-Marc Fournier, et à droite, le secrétaire général de l’Assemblée nationale, Michel Boinsaint. «C’est un réel honneur pour moi de prêter serment de loyauté envers le peuple du Québec tout en exerçant mes fonctions de député avec honnêteté et justice dans le respect de la constitution du Québec», a-t-il déclaré ce jour-là. (Collection Assemblée nationale du Québec) Le député de Mégantic, Ghislain Bolduc, lors de son assermentation au Salon rouge de l’Assemblée nationale, le 18 septembre. À gauche, le chef intérimaire du Parti libéral du Québec, Jean-Marc Fournier, et à droite, le secrétaire général de l’Assemblée nationale, Michel Boinsaint. «C’est un réel honneur pour moi de prêter serment de loyauté envers le peuple du Québec tout en exerçant mes fonctions de député avec honnêteté et justice dans le respect de la constitution du Québec», a-t-il déclaré ce jour-là. (Collection Assemblée nationale du Québec)

À l’instar de nombreux collègues, tous partis confondus, qui font leur entrée à l’Assemblée nationale, le nouveau député libéral de Mégantic, Ghislain Bolduc, apprivoise peu à peu son nouvel environnement de travail à Québec. Si son personnel et son bureau de comté, le même que celui qu’occupait Johanne Gonthier, rue Frontenac, a rapidement repris du service dans les jours suivant l’élection, ce n’est que vendredi dernier qu’un bureau lui a été assigné dans l’édifice du gouvernement du Québec.

Le temps d’installer ses boîtes et de prendre connaissance, sans doute d’ici la fin de la semaine, de la nature des dossiers que son caucus entend lui confier au sein du premier groupe d’opposition officielle, Ghislain Bolduc a déjà commencé à piloter quelques dossiers, dont «le cas de la famille Fillion et la pollution lumineuse au poste frontière de Chartierville», mentionne-t-il.
Le verdict de non responsabilité criminelle rendu dans la cause de Pascal Morin, cet individu de Saint-Romain qui a tué sa mère et ses deux nièces le 10 février dernier, l’interpelle d’autant que la famille des victimes se pose toujours de nombreuses questions reliées au suivi et à l’encadrement des personnes atteintes de troubles mentaux versus la protection des proches et du public. «Un dossier qui comporte plusieurs éléments différents, qui concernent à la fois le ministère de la Sécurité publique, celui de la Justice et celui de la Santé», a-t-il confié lors d’un entretien téléphonique, mardi.
Pour l’instant, le député fait ses classes en apprenant les règles et le protocole qui régissent la procédure parlementaire, pour être fin prêt à jouer son rôle à l’ouverture de la prochaine session.

Congrès FQM
Ce n’est donc plus à titre de maire de Lambton, un poste qu’il occupait jusqu’à sa démission, le 10 septembre, mais bien comme élu à l’Assemblée nationale que Ghislain Bolduc participe, cette fin de semaine, aux 71e Assises annuelles de la Fédération Québécoise des Municipalités, un événement important qui rassemble au Centre des congrès de Québec plus de 3 000 élus.

En plus de renouer avec d’anciens collègues du monde municipal, il pourra rafraîchir sa connaissance des attentes des maires et des préfets à l’endroit du gouvernement du Québec. La municipalité de Lambton y sera représentée par le maire suppléant, Normand St-Pierre. Les citoyens de Lambton auront l’occasion d’élire un nouveau maire plus tard cet automne.
Une autre préoccupation pour le député libéral de Mégantic, le choix d’un candidat pour la course à la chefferie du Parti libéral du Québec. Ghislain Bolduc n’a pas encore déterminé dans quel camp il se rangerait. «J’en ai rencontré quelques-uns. Il y a eu quelques conversations. J’ai jasé un peu avec Raymond Bachand, j’ai reçu des messages téléphoniques de Philippe Couillard, je ne les connais pas encore assez bien pour faire mon choix!» Parmi les autres candidats qui réfléchissent à la succession de Jean Charest, il y aurait également le député de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis, et l’ex-ministre des Transports, Pierre Moreau.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises