Abonnement

Ghislain Bolduc solidifie la majorité libérale

Ghislain Bolduc solidifie la majorité libérale - Rémi Tremblay : Actualités  Élections Québec 2014
Ghislain Bolduc solidifie la majorité libérale - Rémi Tremblay : Actualités  Élections Québec 2014
Isabelle Hallé se console avec Lac-Mégantic
Ghislain Bolduc solidifie la majorité libérale - Rémi Tremblay : Actualités  Élections Québec 2014

Avec presque 41% des votes, le député sortant dans Mégantic, Ghislain Bolduc, retourne à l’Assemblée nationale, siéger pour la première fois dans un gouvernement libéral et… majoritaire. Triomphe sobre, lundi soir, pour celui qui a augmenté sa majorité de 2012, à peu près partout, sauf à Lac-Mégantic. Le prix de consolation pour la candidate du Parti québécois, Isabelle Hallé, qui déclarait en fin de soirée électorale : «Pour moi, si on a gagné Lac-Mégantic, je suis en paix!»

La vague rouge qui a balayé le Québec, avec sur sa crête le chef du PLQ, Philippe Couillard, a même chassé Pauline Marois de la côte charlevoisienne et remis en selle la Coalition Avenir Québec qui a raflé 22 circonscriptions, seulement huit de moins que le Parti québécois, avec 30, alors que le Parti libéral a gagné dans 70 comtés, avec 41,5% du vote exprimé.

Les résultats préliminaires dans Mégantic donnent 40,8% des voix à Ghislain Bolduc (PLQ), 29,6% à Isabelle Hallé (PQ), 22,9% à Pierre-Luc Boulanger (CAQ), 5,8% à Ludovick Nadeau (QS) et 0,9% à Évelyne Beaudin (ON). Le taux de participation a été de 69,86%. Majorité libérale de 2 961 voix.

«On a commencé la campagne au-dessus de ce qu’on était la dernière fois et on a maintenu le rythme tout au long», d’expliquer Ghislain Bolduc, durant les célébrations libérales au restaurant Le Friand. Sa lecture de l’humeur des électeurs était bonne, de toute évidence. «On s’attendait autour de 3000 voix de majorité !»

Ce qui va changer à compter de maintenant? « Ça va être une fête pour les entreprises de la région, surtout celles qui avaient des activités reliées au Plan Nord, telle RG Solutions, à Saint-Romain. C’est définitivement un bonus.»

L’effet Lac-Mégantic dans tout ça? «Nous, on ne le voyait pas ! Le négativisme envers madame Marois a été plus fort», a-t-il pu constater durant la campagne.

Chez les péquistes, qui attendaient les résultats de l’autre côté de la rue Laval, au restaurant Le Château, la déception était visible. «Je savais que je me battais dans un château fort libéral. Un défi important. J’avais le goût ce soir qu’on passe à l’histoire dans Mégantic. Faire gagner les électeurs qui avaient mis beaucoup d’espoir dans ma candidature. On a eu affaire à une vague très forte!», explique Isabelle Hallé.

«Je l’ai dit ouvertement en début de campagne: je m’en viens en politique avec plein de naïveté. Avec mon grand cœur de femme, de mère, de jeune femme qui pense encore qu’on peut changer le monde. Malheureusement, ce soir, je me dois d’être désillusionnée.»

Elle entend bien surveiller ce que les libéraux vont faire pour relever Lac-Mégantic, maintenant qu’ils ont le pouvoir. «Messieurs Couillard et Bolduc ont dit qu’ils auraient fait mieux, maintenant ils sont aussi bien de livrer la marchandise, de s’entendre avec le fédéral et d’être excellents! On va les surveiller !»

Fichier:

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Un appel pour «serrer la vis» dans les bars
    Actualités

    Un appel pour «serrer la vis» dans les bars

    Rémi Tremblay / 17 septembre 2020
  • Vocation: préposé aux bénéficiaires
    Actualités

    Vocation: préposé aux bénéficiaires

    Claudia Collard / 17 septembre 2020
  • Vision d’avenir pour le Pavillon de la Faune
    Actualités

    Vision d’avenir pour le Pavillon de la Faune

    Rémi Tremblay / 17 septembre 2020
  • CHSLD Lambton: deux résidents décédés
    Actualités

    CHSLD Lambton: deux résidents décédés

    Rémi Tremblay / 17 septembre 2020
  • Rencontre avec la poésie décloisonnée
    Culture

    Rencontre avec la poésie décloisonnée

    Claudia Collard / 16 septembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

2 commentaires

  1. Simon Sévigny

    Les bras en l’air comme PKP, mais cette image est pour une autre raison beaucoup moins ambitieuse, celle des têteux de péréquations.

    Répondre 2014-04-17
    • Mario Pouliot

      Désolé mais il ne faudrait quand même pas charrier. On peut difficilement comparer les résultats d'une élection avec une autre élection. En 2012 le PLQ de Jean Charest avait récolté 31,20% des votes à l'échelle nationale, le PQ 31,95%, la CAQ 27,05% et QS 6,03%. Dans le comté, dans le même ordre, les résultats étaient les suivants; PLQ 35,09%, PQ 31,22%, la CAQ 25,62% et QS 5,40%. Seul Ghislain Bolduc avait fait mieux qu'au national par un peu moins de 4% du vote.

      En 2014 le PLQ de Philippe Couillard a récolté 41,52% des votes, le PQ 25,38%, la CAQ 23,05% et QS 7,63%. Dans le comté les résultats sont les suivants: PLQ 40,79%, le PQ 29,65%, CAQ 22,87%, QS 5,8%.

      Tout le monde sait qu'on peut faire dire ce qu'on veut aux chiffres. Vous leur faites dire ce que vous voulez et c'est votre droit. Je leur ferai dire ce que ce veux et c'est également mon droit. Vous dites que Ghislain Bolduc solidifie la majorité libérale dans le comté. Ça peut se défendre en termes de nombres. Par contre en 2012 Ghislain Bolduc avait fait, grosso modo, 4% de mieux qu'au niveau national alors qu'en 2014 il a fait presque 1% de moins bien qu'au niveau national. Personnellement je ne considère pas cela comme une "solidification" ou comme une consolidation de son pouvoir dans le comté. Au contraire, par rapport aux résultats nationaux Ghislain Bolduc a affaibli son parti dans le comté et je ne vois pas comment il pourrait en être autrement. Ghislain Bolduc ce n'est quand même pas le brillant neurochirurgien qu'est Philippe Couillard qui, lui, a fait augmenter les appuis nationaux au PLQ de plus de 10%. On pourrait toujours discuter des stratégies utilisées mais ce n'est pas le but ici. Si vous comparez les résultats nationaux avec les résultats obtenus dans le comté vous constaterez qu'en 2012 seul Monsieur Bolduc avait fait mieux pour son parti que les résultats nationaux. En regardant les résultats de 2014 vous pourrez maintenant constater que seul le Parti Québécois a fait mieux dans le comté que les autres candidats par rapport aux résultats nationaux. Isabelle Hallé a récolté 29,65% des appuis dans notre "rouge" comté alors que sur la scène nationale son parti récoltait seulement 25,38% des votes. Madame Hallé a donc dépassé de 4,27% le part du vote récolté par son parti dans l'ensemble du Québec. Dans les circonstances cela demeure un exploit digne de mention. Bien sûr, vous me direz qu'on se console comme on le peut mais c'est mon droit. La simple idée que le comté aura été pour une fois au moins plus bleu que le Québec dans son ensemble est une douce consolation et le fait que le comté aura été moins rouge que l'ensemble du Québec me fait un tout petit peu rigoler. Il y a si peu dans cette élection pour rigoler mais, si la tendance se maintenait...

      En dépit de l'auréole économique artificielle dont s'affuble le PLQ il ne fera pas mieux que ce que le Parti Québécois aurait fait s'il s'était maintenu au pouvoir. La santé économique du Québec dépend largement davantage de la santé économique globale de la planète que de la couleur du gouvernement du Québec. Si le PLQ ne nous a pas mené au plein emploi à la fin de son mandat (et ce ne sera pas le cas) il aura fait la preuve qu'il n'a rien à offrir. Jamais le PLQ ne nous a mené au plein emploi et ce n'est pas l'équipe libérale actuelle qui le fera. En mars il s'était créé 15,000 emplois à temps plein au Québec sous le gouvernement de Pauline Marois. Sur une base de 5 ans cela donnerait 900,000 emplois, soit près de 4 fois plus que les 250,000 emplois promis par les libéraux. Trop "cheap" pour reconnaître la valeur de cette réalité, Philippe Couillard a plutôt insisté sur le fait que cela ne compensait pas pour les emplois perdus en février. Peut-être que Philippe Couillard s'est brûlé quelques neurones sous le cuisant soleil saoudien. Il ne semble pas comprendre (ou fait semblant de ne pas comprendre) que le climat québécois fait en sorte qu'il y a des ralentissements saisonniers dans l'économie québécoise et que le mois de février est probablement le pire mois pour cela. Il pourra le constater à son tour au cour des 4 prochains hivers.

      Si ça peut rassurer Isabelle Hallé je lui dirais simplement qu'une vague très forte comme celle à laquelle on a eu affaire lundi soir est normalement suivi par un ressac encore plus fort. J'étais fortement ébranlé moi aussi lundi soir mais je crois qu'il s'est passé ce jour-là un événement exceptionnel dans notre histoire politique et que les choses reviendront beaucoup plus rapidement et beaucoup plus facilement à la normale qu'on pourrait le croire. On peut faire peur un certain temps mais pas tout le temps et nos erreurs de stratégies se répètent rarement. Ce sont à-peu-près les deux seuls éléments qui ont joués en faveur des libéraux cette fois-ci. C'est en gouvernant qu'ils s'enliseront, comme ils l'ont toujours fait.

      Répondre 2014-04-13
      1. Un bon test pour l’Espace jeunesse
      2. Un appel pour «serrer la vis» dans les bars
      3. Vocation: préposé aux bénéficiaires
      4. Vision d’avenir pour le Pavillon de la Faune
      5. CHSLD Lambton: deux résidents décédés
      6. Paroles de femmes avec Céline Faucher
      7. Rencontre avec la poésie décloisonnée
      «Notre magnifique territoire»
      Rencontre avec la poésie décloisonnée
      Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
      1. Plusieurs postes disponibles
        Lac-Mégantic
      2. Plusieurs postes disponibles
        Lac-Mégantic
      3. Opérateur de chariot élévateur
        Lac-Mégantic
      4. Entretien ménager Poste de nuit
        Lac-Mégantic
      5. Commis – Caissiers/caissières (Plusieurs postes disponibles)
        Lac-Mégantic
      Répertoire des entreprises