L’Écho se réinvente une signature!

L’Écho se réinvente une signature! -   : Actualités

Cette édition du 12 juin 2015, la 24e de la 86e année d’existence de l’Écho de Frontenac, consacre le début d’une cure de rajeunissement.

Les lecteurs tiennent aujourd’hui en main le début d’une transformation de leur journal hebdomadaire, avec son nouveau logo, une nouvelle grille de mise en page et un nouveau caractère. Une cure de rajeunissement signée par notre concepteur, Marco Charrier.

«Le processus de réflexion s’est échelonné sur une longue période, à temps perdu», avoue celui sur qui toute l’équipe compte pour orchestrer les étapes de la production jusqu’à l’envoi électronique du matériel chez l’imprimeur.

En publiant en moyenne 1664 pages chaque année, l’hebdo indépendant qui en est à sa quatre-vingt-sixième année d’existence, a subi au fil du temps quelques cures de rajeunissement. Celle-ci démontre la détermination des éditeurs à garder le cap sur la version papier, sans négliger la version électronique qui gagne de plus en plus d’abonnés. «On a confiance que l’Écho a encore sa place dans le paysage et dans le cœur des Méganticois», insiste la directrice générale, Suzanne Poulin.

Pour le développement d’un nouveau logo, Marco a tracé sur l’écran pas moins de 300 versions différentes avant de mettre en boîte celle qui dominera la première page pour encore quelques années, la dernière signature datant de 1999. La typographie change elle aussi, mais les lecteurs n’en reconnaîtront pas moins le journal auquel ils demeurent fidèles semaine après semaine. «Pour le logo, je n’arrivais pas à trouver quelle fonte adopter parmi toutes celles qui nous sont proposées. Je l’ai donc profilée au complet», dira le concepteur.

Au cours des deux dernières années, toute l’équipe de l’Écho a été fortement sollicitée par la catastrophe ferroviaire et ses conséquences. La transformation de son image amène un nouveau souffle, quelques semaines après un changement d’imprimeur. La vente et la fermeture des Presses du Fleuve à Montmagny, chez qui l’Écho mis sous presses depuis 2008, a fait en sorte de réorienter cette opération vers l’acquéreur, Hebdo Litho, à Saint-Léonard.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Fin de la grève chez Maxi
    Actualités Économie

    Fin de la grève chez Maxi

    Claudia Collard / 8 décembre 2022
  • Engouement pour l’actualité astronomique
    Actualités

    Engouement pour l’actualité astronomique

    Rémi Tremblay / 8 décembre 2022
  • Hommage au talent de Dédé Fortin
    Culture

    Hommage au talent de Dédé Fortin

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Bassin de rétention: travaux préparatoires
    Actualités Environnement

    Bassin de rétention: travaux préparatoires

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Réouverture du Maxi?
    Actualités Économie

    Réouverture du Maxi?

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Florilège de Noël à Lambton
  2. Fin de la grève chez Maxi
  3. Une victoire et une défaite pour le Junior A
  4. Engouement pour l’actualité astronomique
  5. Hommage au talent de Dédé Fortin
  6. Bassin de rétention: travaux préparatoires
  7. Réouverture du Maxi?
Le malaise
Hommage au talent de Dédé Fortin
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises