Parce qu'il y a une vie après le diagnostic

Parce qu'il y a une vie après le diagnostic - Claudia Collard : Actualités

Richard Michaud, directeur général de la Maison La Cinquième Saison, Éléonore Foulon (coordonnatrice des bénévoles), Dominique Bilodeau (coordonnatrice des soins) et Louise Bergeron, coordonnatrice du Centre L’Arbre de la Vie.

Au Centre L’Arbre de La Vie, on réserve un accueil des plus chaleureux aux personnes dont la maladie ne peut se guérir. En fait, on n’emploie pas les termes «malade» ou «patient» ici. Ces gens sont des invités, parce qu’une personne ne peut se résumer à sa maladie. Ce service de la Maison La Cinquième Saison s’adresse également à leur proche aidant. Car eux aussi ont besoin d’un temps d’accompagnement pour briser leur isolement.

Le Centre L’Arbre de la Vie est la troisième ressource du genre à voir le jour au Québec. Planifiée depuis les débuts de la Maison La Cinquième Saison, elle est la résultante d’un projet mis en branle en juillet dernier, commandant pour quelque 100 000$ d’investissements, y compris les frais pour la première année d’opération. L’initiative vise à combler le vide entre l’annonce d’un diagnostic de maladie incurable et la fin de vie, période pouvant s’étaler sur plus d’une année. «Le contact humain est vraiment au cœur de ce projet», expose Louise Bergeron, coordonnatrice du Centre.

Aménagé au sous-sol de la Maison La Cinquième Saison, ce centre de jour ouvrira ses portes à compter du 3 février et tous les mercredis suivants. Une fois par semaine d’abord, davantage s’il y a une demande en ce sens. L’accompagnement personnalisé tiendra compte des particularités de chacun, grâce au contact soutenu avec les médecins de famille et les intervenants du réseau de la santé.

Orienté sur le soutien et le bien-être des participants, L’Arbre de la Vie proposera divers services spécialisés au cours de la journée. On y offrira des ateliers d’art thérapie, la possibilité de prendre un bain thérapeutique, de recevoir un massage. Un salon de coiffure est même aménagé dans un des locaux, service réservé exclusivement aux invités, tout comme ceux de manucure et pédicure. Une équipe de bénévoles formés accompagnera les invités tout au long de la journée.

Mme Bergeron précise que tout ce qui est offert ici peut être adapté au besoin de chacun, absolument rien n’étant imposé aux participants. Entre autres activités destinées à les outiller, des conférences proposées en fonction des besoins exprimés. «On pourra entre autres se renseigner sur la médication et les effets secondaires mais aussi sur des domaines moins familiers au proche aidant parce qu’ils ont toujours été sous la responsabilité de l’invité, comme la cuisine ou les finances», communique Louise Bergeron.

Proches aidants et invités pourront par ailleurs bénéficier de périodes d’échanges distinctes et ainsi partager leur vécu avec d’autres personnes confrontées à une réalité semblable. «Un moment donné tu as besoin des autres, de briser l’isolement, de voir qu’il y en a d’autres dans la même situation que toi», fait remarquer Mme Bergeron, ajoutant que les proches aidants ne sont pas obligés de demeurer au Centre; ils peuvent aussi choisir de prendre la journée pour s’offrir un répit.

Autre flexibilité du Centre, un proche aidant pourrait par exemple choisir d’y venir seul et vice versa, tous ne cheminant pas de la même façon. «On n’est pas là pour mettre des contraintes aux gens. Notre seul but c’est de les aider, leur offrir un espace de partage et de soutien. Si on est capable d’améliorer leur qualité de vie, de favoriser le maintien à domicile dans les meilleures conditions possibles compte tenu des circonstances, ce but sera atteint», partage Richard Michaud, directeur général de la Maison La Cinquième saison.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
    Culture Théâtre

    Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité

    Claudia Collard / 5 décembre 2022
  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
  • Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
    Actualités Économie

    Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison
    Actualités Société

    Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw
    Actualités Économie

    Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw

    Claudia Collard / 28 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
  2. Conférence d’une survivante le 6 décembre
  3. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
  4. Junior A: défaite en prolongation
  5. Damoizeaux, ou l’hybridation des styles
  6. Encan des œuvres de Gaston Quirion au profit de la Banque alimentaire
  7. Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
Le malaise
Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises