Un déjeuner bienfaisant pour la FQC

Un déjeuner bienfaisant pour la FQC - Rémi Tremblay : Actualités

Le lieutenant Daniel Campagna à l’accueil du Déjeuner du directeur de la SQ.

La 4e édition du Déjeuner du directeur de la SQ de la MRC du Granit, lundi dernier au Café Bistro La Brûlerie, sur Papineau, a fourni l’occasion à plus de 250 personnes de la région d’exprimer leur appui à la mission de la Fondation québécoise du cancer, à qui toutes les sommes recueillies ont été versées.

«Avec les quatre déjeuners de ce matin (un à Lac-Mégantic, deux à Sherbrooke et un autre à Coaticook), on ramasse plus de 17 000$. Mais les besoins sont grands, informe Marie-Josée Tardif. Aux alentours de 430 000$ chaque année sont nécessaires pour le roulement des hôtelleries et les services complémentaires, dont ceux de l’information et de la documentation depuis la centrale d’appels située à Québec.»

Depuis 1988, ce sont 45 000 personnes qui ont été hébergées à peu de frais dans les quatre hôtelleries du Québec, soit à Sherbrooke, Montréal, Trois-Rivières et Gatineau. «Cela arrive que l’hôtellerie soit complète, mais plus souvent en hiver, en raison des difficultés de transport. Beaucoup de gens d’ici, de la MRC du Granit, mais aussi de la région de Granby.»

Mais que faisaient ces gens avant la création des hôtelleries? «Plusieurs refusaient leurs traitements, donne-t-elle comme toute réponse. Il y a plus de 35 ans, les médecins se faisaient répondre non aux traitements de radiothérapie, parce que les personnes malades n’avaient pas l’énergie pour voyager soir et matin, ni les moyens financiers pour se payer un motel.»

Aujourd’hui, une personne sur deux a déjà eu ou va recevoir un diagnostic de cancer. «Avant, on parlait d’une personne sur cinq. Leur nombre a augmenté énormément, mais l’avantage c’est qu’on guérit beaucoup mieux et les traitements sont moins incisifs. De plus en plus de médication orale est offerte à la maison.»

Pour les traitements de radiothérapie qui s’échelonnent sur des périodes de quatre à huit semaines, l’hôtellerie de la Fondation québécoise du cancer reste la solution la plus accessible à peu de frais.

Marie-Josée Tardif a été à même de constater l’effet thérapeutique de l’hôtellerie sur les personnes hébergées. Ils ne sont pas en vacances à l’Hôtellerie de Sherbrooke, mais… «Je les vois sourire, de bonne humeur. Ils sont contents d’être là. Ils développent une fraternité entre eux. Ils s’encouragent.»

Un regard vers tous les gens attablés. «Les personnes de la région atteintes du cancer trouvent chez eux soutien et réconfort. Leur générosité offerte en échange d’un déjeuner vient adoucir un peu la vie des personnes qui se battent.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Brocanteur à la recherche d’une relève
    Actualités

    Brocanteur à la recherche d’une relève

    Rémi Tremblay / 18 juillet 2024
  • Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne
    Actualités

    Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne

    Rémi Tremblay / 18 juillet 2024
  • Le plein d’art à Piopolis cet été
    Culture

    Le plein d’art à Piopolis cet été

    Claudia Collard / 18 juillet 2024
  • Scierie Tech ferme ses portes
    Actualités Économie

    Scierie Tech ferme ses portes

    Rémi Tremblay / 18 juillet 2024
  • Clovis a changé la vie de Claude Chapdelaine
    Actualités

    Clovis a changé la vie de Claude Chapdelaine

    Rémi Tremblay / 15 juillet 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Jeffrey Marcus en concert
  2. Soirée vivifiante avec Génération Rock
  3. Brocanteur à la recherche d’une relève
  4. Rencontre pour les 35 ans de l’Érable et le Chêne
  5. Le plein d’art à Piopolis cet été
  6. Scierie Tech ferme ses portes
  7. Un Super Beach Party à Saint-Ludger
La lumière jaune
Le plein d’art à Piopolis cet été
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Journalier, chauffeur et opérateur en voirie
    Nantes
  2. Ébouteur
    Woburn
  3. Chauffeur Classe 1 ou 3
    Lac-Mégantic
  4. EMPLOYÉ AUX TRAVAUX PUBLICS
    Frontenac
  5. EMPLOYÉ À L’ENTRETIEN DES PARCS, DES INFRASTRUCTURES ET DES BÂTIMENTS
    Frontenac
Répertoire des entreprises