Jérémie Laflamme-Allard, passionné du territoire

Jérémie Laflamme-Allard, passionné du territoire - Claudia Collard : Actualités Société

Jérémie Laflamme-Allard

Secret de polichinelle, le nombre de visiteurs a explosé cet été à Lac-Mégantic. Les lieux d’hébergement et les espaces verts, dont le parc des Vétérans, ont connu une énorme popularité. À elle seule, la gare patrimoniale a accueilli 9000 touristes en seulement deux mois. Si une partie des gens sont venus ici pour constater les traces de la tragédie, ils ont plutôt vu une ville en renaissance, laisse entendre Jérémie Laflamme-Allard. À la fois préposé à l’accueil touristique durant la saison estivale et guide sur le site Cliche-Rancourt, ce finissant en archéologie n’a rien ménagé pour transmettre sa passion pour la région.

Jérémie avait 6 ans lorsque l’archéologue Claude Chapdelaine et son équipe ont débuté les fouilles au site Cliche-Rancourt, aux débuts des années 2000. Déjà, son intérêt pour l’archéologie était bien présent. «J’allais souvent aux abords du lac aux Araignées, tout près de chez moi, à la recherche de pierres; j’ai même trouvé une pointe», relate-t-il.

Plusieurs années plus tard, le comité voué à la valorisation du Méganticois initie le projet pilote consistant en la redécouverte du site, dont les fouilles se sont terminées en 2012. Un projet «sur mesure» pour Jérémie, qui a guidé les visiteurs sur place chaque dimanche d’août, en plus d’une «supplémentaire» samedi dernier. Chaque fois, les 15 places disponibles se sont rapidement envolées. 

L’intérêt des visiteurs a sans doute été moussé par la passion de Jérémie pour ce territoire, foulé il y a 12 000 ans par les Paléoindiens. «Il s’agit du plus ancien site archéologique au Québec; ce n’est pas rien. C’était là qu’ont eu lieu les premières excursions en sol québécois. Lors des visites, j’invitais les gens à toucher ce sol, à imaginer à quel point ceux qui vivaient ici étaient incroyables, créaient des prouesses techniques avec peu. Pour chasser le caribou, ce peuple de nomades allait chercher leurs pierres à 400 km d’ici. Lac-Mégantic, c’était leur voyage de chasse… sans bière bien sûr!», raconte-t-il d’un air enjoué, ajoutant que le public présent était «extrêmement curieux et gourmand de ce savoir-là». 

Jérémie s’est aussi servi des visites pour remonter le temps, racontant l’histoire d’aujourd’hui à voilà 12 000 ans. «Il faut s’imaginer qu’il n’y avait aucun arbre ici. C’était une toundra; les glaciers venaient de se retirer. J’ai parlé ensuite des trois lacs, de Bénédict Anorld, des Abénakis, du premier club de chasse au Québec… J’ai l’impression que ces visites ont ouvert beaucoup de portes sur le potentiel touristique de la région.» 

Un potentiel touristique qu’il importe de saisir avec l’affluence des visiteurs cet été. À la gare patrimoniale pour les accueillir, Jérémie en a évidemment profité pour transmettre sa passion pour le territoire, son histoire et sa richesse archéologique. «Certains venant principalement en raison de la tragédie se sont rendus compte du potentiel de la région. Juste au point de vue nature, c’est grandiose. On a aussi les accès à l’eau, le microréseau, le balado découverte Marcheurs d’étoiles… Les gens ont aussi pris conscience de la renaissance de Lac-Mégantic. La tragédie est un événement traumatisant qui a transformé la ville, mais c’est aussi une date qui fait partie de l’histoire, de la ligne du temps.»

Et dans cette ligne du temps, ceux qui sont passés ici voilà 12 000 ans. «Ce qui est spécial dans l’archéologie c’est l’enquête. Dans le cas du site Cliche-Rancourt il a fallu comprendre ce qui s’est passé à partir de petites pierres. Ce qui me touche aussi c’est qu’on occupe le même territoire, c’est le même lac, on regarde le même ciel. J’aimerais comprendre c’était quoi leur vision de ces étoiles», termine Jérémie Laflamme-Allard, soulevant du même coup l’immense potentiel inexploré du Méganticois. 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Reprise prudente dans le commerce de détail
    Actualités Économie

    Reprise prudente dans le commerce de détail

    Rémi Tremblay / 27 janvier 2022
  • Saint-Évariste dans le giron du Granit?
    Actualités Municipalité

    Saint-Évariste dans le giron du Granit?

    Rémi Tremblay / 27 janvier 2022
  • Un nouvel atelier de confection pour Attraction
    Actualités Économie

    Un nouvel atelier de confection pour Attraction

    Claudia Collard / 26 janvier 2022
  • Rassembler plutôt que diviser, partage l’abbé Francis Morency
    Actualités Société

    Rassembler plutôt que diviser, partage l’abbé Francis Morency

    Claudia Collard / 25 janvier 2022
  • Garage commercial incendié à Lambton
    Actualités

    Garage commercial incendié à Lambton

    Rémi Tremblay / 24 janvier 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Reprise prudente dans le commerce de détail
  2. Saint-Évariste dans le giron du Granit?
  3. Un nouvel atelier de confection pour Attraction
  4. Spectacles reportés
  5. Rassembler plutôt que diviser, partage l’abbé Francis Morency
  6. Garage commercial incendié à Lambton
  7. Poste de commandement à Saint-Robert
Nécessaire le couvre-feu?
King Dave: quand la souffrance devient rage
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. CHEF DE DIVISION CULTURE, TOURISME ET COMMUNAUTÉ
    Lac-Mégantic
  2. COORDONNATEUR(TRICE) AUX COMMUNICATIONS
    Lac-Mégantic
  3. Inspecteur/inspectrice municipal(e)
    Marston
  4. Conseiller-responsable du point de service
    Lac-Mégantic
  5. Commerce à vendre
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises