Recyc-Québec

Pour s’amuser, faut voir «Faut divorcer»

Pour s’amuser, faut voir «Faut divorcer» - Claudia Collard : Actualités

Martha (Noëlla Champagne), Octave (Marco Audet) et Oscar (Guy Gagnon). Photo Claudia Collard

Depuis que l’heure de sa retraite «forcée» a sonné, Oscar vit avachi devant la télévision, entouré de bouteilles de bière. Son passe-temps favori: le bougonnage. De là à conclure que la vie de couple qu’il partage avec Martha depuis des années est en péril, il n’y a qu’un pas. Le couple le franchira-t-il? À suivre en assistant à la pièce Faut divorcer, présentée au Théâtre de la première scène.

Chose certaine, faut voir Faut divorcer. Faut voir Guy Gagnon dominer littéralement la scène, méconnaissable dans le personnage d’Oscar, capable de rendre sympathique ce vieux grognon déplaisant. Faut voir cette Martha (Noëlla Champagne) si effacée prendre du coffre au fil du récit, laissant poindre dans son discours des bribes d’émancipation. Et faut rencontrer l’avocat et ami du couple, Octave, personnifié par Marco Audet, tenter de sauver… ce qui reste.

Cette comédie, dont la toile de fond demeure dramatique parce que truffée de grandes vérités, doit avant tout sa force au texte de Bertrand B. Leblanc. Abondant le texte. Point de culbutes, ni mimiques consistant à déformer le visage. Du texte. Avec tout plein d’expressions savoureuses. Un texte auquel les trois comédiens ont su rendre justice.

Guy Gagnon et Noëlla Champagne ont joué les mêmes personnages il y a 26 ans. «On ne joue pas de la même façon qu’en 1986. Avec le vécu qu’on a aujourd’hui, le texte va davantage nous chercher. Les personnages sont plus près de nous et on en saisi mieux le côté émotif», laisse entendre Guy Gagnon, qui a également assuré la mise en scène de Faut divorcer.

Les planches du Théâtre de la première scène de Marston accueillent la pièce Faut divorcer à compter de 20h00 les jeudis, vendredis et samedis du 28 juin au 14 juillet.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises