Abonnement

Isabelle ou le jeu de l’imaginaire

Isabelle ou le jeu de l’imaginaire - Claudia Collard : Culture

Fabien Dupuis écrivait en cachette depuis 20 ans. Heureusement pour nous, le monde de Daniel est aujourd’hui révélé au grand jour.

L’enfance, les premiers balbutiements du désir, les affres d’une peine d’amour loin d’être naïve… L’imaginaire comme planche de salut. Sur scène, un seul comédien. Pas de décor. Pourtant, c’est tout un monde que Fabien Dupuis fera découvrir aux spectateurs le soir du 19 septembre à l’auditorium. L’univers de Daniel, qui nous raconte Isabelle.

Daniel est amoureux de sa cousine Isabelle. Un amour qu’il découvrira à force de batailles enfantines, de contacts physiques de plus en plus significatifs. Le débit de Daniel est saccadé, haletant, inégal. Il nous raconte son Isabelle, leur tendresse féroce mutuelle. Puis de sa perte d’Isabelle. Défendu de la voir désormais. Privé d’un amour naissant, l’enfant ne grandira pas.

Le comédien et auteur d’Isabelle incarne un enfant pétillant d’audace qui se transforme en adulte intraverti, incapable de se libérer du joug d’une mère contrôlante, de prendre sa place d’homme dans ce corps transformé. Isabelle, c’est aussi des souvenirs d’une enfance plutôt triste, racontée sur un ton presque joyeux. Et c’est ça qui prend au cœur : l’isolement forcé puis volontaire, la violence physique et psychologique récitée d’un air badin…

On ne sait trop si Daniel est déficient intellectuellement ou si c’est son immense manque d’amour qui s’est emparé de son cerveau. Un peu des deux sans doute. Lorsqu’il revoit son Isabelle, des années après, le choc est double. L’amour de sa vie a changé et lui n’a même pas connu ce qu’était la vie. Il a 30 ans, sa mère vient de mourir, les repères de Daniel volent en éclats. Repères ou leurres on ne sait pas.

Isabelle, c’est du théâtre à l’état pur, où le dépouillement laisse place à l’imagination de chacun, tel un roman dont on conçoit ses propres images et personnages. Et le théâtre, c’est toujours réconfortant.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Naissance de l’Espace Mémoire : à venir, silhouettes et roches qui parlent!
    Actualités

    Naissance de l’Espace Mémoire : à venir, silhouettes et roches qui parlent!

    Rémi Tremblay / 10 juillet 2020
  • L’ambiance du camp de jour au beau fixe
    Actualités

    L’ambiance du camp de jour au beau fixe

    Claudia Collard / 6 juillet 2020
  • Sept ans après: un devoir de mémoire
    Actualités

    Sept ans après: un devoir de mémoire

    Claudia Collard / 1 juillet 2020
  • Montignac rend hommage à ses finissants
    Actualités

    Montignac rend hommage à ses finissants

    Claudia Collard / 29 juin 2020
  • Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice
    Actualités

    Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice

    Rémi Tremblay / 25 juin 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Grand lac St-François : corps du jeune homme retrouvé
  2. Naissance de l’Espace Mémoire : à venir, silhouettes et roches qui parlent!
  3. Le parc de Frontenac ouvert aux baigneurs
  4. Les négos en santé: ça ne va toujours pas mieux!
  5. L’ambiance du camp de jour au beau fixe
  6. Nouvelles mesures à la plage
  7. Sept ans après: un devoir de mémoire
Docile ou non?
Festival virtuel pour Songe d’été en musique
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Préposée aux bénéficiaires
    Lac-Mégantic
  2. Préposée au service
    Lac-Mégantic
  3. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  4. Technicien en traitement des eaux usées
    Lac-Mégantic
  5. Conseiller en vente spécialisée (chasse et pêche)
    Thetford Mines
Répertoire des entreprises