Recyc-Québec

Vivre une tragédie individuelle ou collective, toute une différence!

L’Ensoleillée est une ressource alternative en santé mentale à Lac-Mégantic. Des tragédies individuelles, nous en avons entendues plus d’une. Des personnes bouleversées, désorientées, traumatisées, nous en avons accompagnées plus d’une. C’est désolant à dire, mais nous avons l’habitude des tragédies, une personne à la fois.

Dans la nuit du 6 juillet 2013, c’est toute la communauté de Lac-Mégantic qui vivait en même temps la même tragédie. En l’espace d’une nuit, la population de Lac-Mégantic a été projetée dans une toute autre réalité. Une réalité où le temps s’est arrêté, suspendu. Une réalité où nous sommes désorientés, déstabilisés. Une réalité qui nous semble tellement irréelle. Les personnes qui ont vécu des traumatismes vont diront probablement qu’elles connaissent.

En même temps, Lac-Mégantic est porté par une telle vague d’amour, d’empathie, de soutien et de solidarité. C’est particulier de vivre tous ces différents états qui cohabitent à l’intérieur de nous. Tous veulent aider et contribuer. Tous veulent s’assurer que personne ne soit laissé seul, que tout le monde ait ce dont il a besoin au niveau matériel, social et psychologique. Vous dire combien cela nous fait du bien. Les personnes qui ont vécu des traumatismes vous le diront, le pire dans une tragédie est l’isolement, la marginalisation, la stigmatisation.

Lorsque les retours à la maison des personnes sinistrées ont été annoncés, une femme m’a raconté qu’elle était au coin de la rue à regarder en direction du centre-ville, anxieuse. Elle me raconte le passage d’un homme qui l’a regardée avec un regard tellement compatissant. Elle me dit s’être sentie enveloppé d’une grande couverture chaude. Cela lui a fait tellement de bien.

Je me suis demandée. Avant cette tragédie, cette dame qui vivait aussi des troubles anxieux, avait-elle des regards compatissants? Un jeune homme nous confiait qu’avant la tragédie, personne ne le regardait. Mais depuis, beaucoup de monde le salue avec un regard intéressé demandant presque: ça va toi? Vous dire combien cela lui fait du bien.
J’essaie de comprendre. C’est comme si dans cette situation, tout le monde comprend que derrière la peine, l’insécurité ou l’anxiété, il y a une histoire. Et elle est claire cette histoire puisqu’elle est commune. Je me suis demandée, les personnes, une à une, qui présentent de la peine, de l’insécurité ou de l’anxiété, est-ce qu’on les accueille avec la même compréhension qu’il doit nécessairement y avoir une histoire?

Il a été communiqué par les services psychosociaux que différentes réactions étaient normales considérant la situation qui elle, est anormale. Je suis tout à fait en accord avec cette affirmation. J’ai remarqué que personne n’a parlé collectivement de symptômes diagnostics de maladie mentale.

Bien sûr, nous sommes touchés de plein fouet. Nous sommes secoués. Mais les rapprochements humains et la solidarité nous font croire que non seulement nous survivrons et rebâtirons notre ville, mais nous grandirons ensemble. Cette solidarité et l’énorme vague d’amour et de soutien de tout le Québec nous donnent la force de voir plus loin que notre désarroi.

Aussi tragique que la situation puisse être, cette histoire commune semble bien franchement nous rapprocher. Comme si d’un seul coup, l’essentiel reprenait sa place. Vous dire combien cela fait du bien.

Mon plus grand souhait est que nous sachions construire et vivre longtemps sur ces valeurs du cœur. J’ose rêver que l’humanitude qui ressort de notre tragédie rayonne large sur tout le Québec comme un juste retour de sa générosité et de sa solidarité. J’ose rêver que l’humanitude qui ressort de notre tragédie rayonne aussi large sur la culture des services de santé mentale afin que l’on s’assure de comprendre davantage les histoires des personnes et que l’on mette d’abord en place tout l’amour, le soutien et les conditions nécessaires afin de soutenir la dignité humaine ainsi que la force et le courage de croire en la résilience et en la reconstruction de notre Vie.

Linda Gendreau
Directrice
L’Ensoleillée

(Ce texte a été écrit pour l’édition d’une revue spéciale de notre regroupement nationale pour souligner les 30 ans de pratiques alternatives en santé mentale au Québec.)

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises