Recyc-Québec

L’avenir carbure à l’électricité!

Sébastien Giguère a beau avoir la tête dans les nuages, il n’en garde pas moins les deux pieds sur terre. Fier discipline des Hubert Reeves et David Suzuki de ce monde, le vulgarisateur scientifique à l’ASTROLab du Mont-Mégantic voyage gros dans l’espace interstellaire et il a même eu l’occasion de voir décoller des fusées en route vers la station spatiale. Et chaque jour, il doit grimper une montagne pour accéder à son poste de travail. Surtout pas le genre de type à se promener à bord d’un tout-puissant Hummer! Son prochain véhicule, il l’attend avec l’impatience d’un enfant qui compte les jours avant de déballer son cadeau sous le sapin, le soir de Noël. Une Leaf de Nissan! Une familiale, que je lui demande? «Pas mal, oui, et il y a de la place pour mon équipement de gardien de but. C’était une condition!

À sa façon, Sébastien pose une action pour un avenir meilleur, côté environnemental. Le modèle Leaf est un véhicule à moteur électrique. Même les oiseaux l’entendent pas venir tellement il est silencieux

Bon, j’suis pas un vendeur de char, donc assez pour le détail des caractéristiques. Vous consulterez un concessionnaire!

C’est le geste qui m’intéresse. La «conscience» d’un individu dans un monde appelé à changer. Le nôtre! Achetez un char neuf, c’est toujours un pensez-y bien. Une décision qui ne se prend pas tout seul quand t’as une petite famille. Mais, dans le cas de Sébastien, la petite famille est moulée dans le même moule, avec une conscience qui balaie large, de la Terre aux étoiles. Disons que Sébastien est une espèce de Luke Skywalker dans un monde où les étoiles font autre chose que la guerre!

Okay, je l’avoue, c’est mon modèle! La préservation de l’environnement, il n’en fait pas le prétexte d’une apparition publique. Et il n’y aura pas les kodaks le jour où il prendra livraison de sa Leaf. Je voulais savoir… une bonne idée d’opter pour une voiture électrique quand t’entends parler de grosse différence de prix, de batterie à recharger quand même souvent, surtout quand les bornes sont loin? Je lui ai écrit : «Wow, ça demande de la détermination. Inspirant ton geste!» Et là, il m’a fait la réponse d’un gars très terre-à-terre. «Je pense que les incitatifs sont quand même importants, ce sont des outils collectifs que nous pouvons utiliser pour nous aider à changer et à influencer le marché. Il y a un rabais à l’achat de 8 000$ accordé par le gouvernement pour la Leaf (et d’autres modèles selon la taille de la batterie). Les libéraux l’ont mis en place, les péquistes l’ont prolongé. Sans ça, je ne l’aurais pas acheté. Et il ne faut pas oublier que les subventions aux pétrolières nous coûtent pas mal plus cher que celles au développement durable!»

Bien dit! Et j’ajouterais les subventions aux transporteurs ferroviaires! Des dizaines et des dizaines de millions qui ont servi à armer Burkhardt d’une épée de Damoclès qu’il a brandi au-dessus de nos têtes. Bon, je m’égare…
«Un autre rôle important de l’État pour l’électrification, c’est l’appui qu’il peut donner pour la densification du réseau de bornes de recharge, poursuit Sébastien. C’est pas mal ce qui se passe avec le Circuit Électrique d’Hydro-Québec, avec des partenaires privés comme Metro, Saint-Hubert, Rona. Le réseau de recharge c’est un enjeu prioritaire.»
Des bornes, il y en a maintenant une dizaine à Sherbrooke. On recharge une Leaf en 30 minutes, paraît-il. «Quand j’ai signé pour ma voiture chez Nissan Magog, le vendeur m’a dit que la ville de Magog en avait deux en commande. Ce serait vraiment super si éventuellement Lac-Mégantic en commandait aussi.»

En voilà un qui est en voie d’en finir avec sa dépendance au pétrole! «J’ai décidé que le temps des excuses et de la complaisance était terminé!» Sébastien ne fera pas cavalier seul; l’Association des Véhicules Électriques du Québec l’a informé qu’une démarche était menée pour financer une ou des bornes de recharge à Lac-Mégantic. «Ça devrait se concrétiser au printemps», lui a-t-on fait savoir. Petite recherche sur Google, surprise! «Lac-Mégantic sera notre premier projet à en bénéficier! On leur a acheté une borne.» Explications sur leur site: «Un de nos membres a chaudement recommandé que l’on s’investisse à offrir une borne à Tourisme Mégantic, et ce sera notre premier projet communautaire! Tout l’argent accumulé à travers les ventes de bornes et de supports à pistolet de bornes servira à acheter une borne de recharge qui sera offerte à cette ville durement touchée par une tragédie liée au pétrole. On encouragera aussi le tourisme électrique à Lac-Mégantic par les propriétaires de VÉ du Québec.» L’avenir s’annonce propre sur nos routes!

Mais ailleurs? L’année 2014 sera celle de la réalisation du projet communautaire d’éoliennes à Saint-Robert-Bellarmin. Énergie du Granit verra s’ériger les «éoliennes» appartenant en partie à 16 municipalités de la MRC. Nouvelles entrées de revenus pour 2015 et les années suivantes.

Même le grand chantier de décontamination du centre-ville pourrait, à la rigueur, s’opérer avec des énergies renouvelables. Une entreprise parmi celles qui veulent obtenir le contrat du gouvernement du Québec a même fait des démarches auprès d’Énergex. Des granules de bois pour traiter un sol contaminé. Si ça continue, petit pas par petit pas, on va finir par devenir une ville et une MRC vertes!

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises