Chapelle du rang 1

Situation inquiétante vite corrigée !

Situation inquiétante vite corrigée ! - Rémi Tremblay : Actualités

Vendredi, en avant-midi, des travailleurs s’activent à démonter le tas de terre souillée. (Photo Yaromir Galipeau Théberge)

Jeudi, le 17 juillet au matin, une montagne de sols hautement contaminés commence à se dresser près de la barrière de confinement, rue Milette. Une pelle mécanique creuse les entrailles de la zone d’impact de l’accident ferroviaire du 6 juillet, là où reposaient les premiers immeubles de la rue Frontenac détruits par la violence de l’incendie, alimentée par des millions de litres de pétrole.

À plusieurs mètres de la surface, de la terre souillée et de fortes odeurs d’huile. La pelle remplit deux camions qui, une fois chargés, se dirigent quelques dizaines de mètres plus loin, près du vieux garage municipal.

Le tas de terre s’accumule. Parmi la cinquantaine de citoyens qui vivent à proximité de la zone, dans le secteur accessible par le boulevard des Vétérans, certains craignent le risque d’une détérioration de la qualité de l’air.

L’hôtel de ville de Lac-Mégantic partage un message d’inquiétude aux responsables du ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs qui gèrent le dossier de la décontamination du centre-ville.

En début d’après-midi, Jean Campagna, un technicien d’Urgence-Environnement, arrive sur place. Des mesures de la qualité de l’air ont déjà été prises dans le secteur, tôt le matin, comme à l’habitude. Une nouvelle lecture, même à proximité de la barrière métallique, n’indique toujours pas de traces de composés organiques volatiles dans l’environnement immédiat, malgré la forte odeur d’huile qui se répand à l’occasion, selon la direction des vents.

À l’écoute des préoccupations des citoyens, les responsables du Ministère obtiendront finalement la collaboration de l’entrepreneur qui enlèvera la montagne au cours de l’avant-midi de vendredi, à la satisfaction de la Direction de la santé publique de l’Estrie, mise au fait du problème. «En plus des stations fixes, des mesures de qualité de l’air sont prises à tous les jours avec des appareils portatifs. Des mesures supplémentaires peuvent aussi être prises si des odeurs sont particulièrement importantes», note Geneviève Petit, médecin conseil à la DSP.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises