La condition féminine

Mon amie M. est une femme d’action. Fonceuse, disciplinée, visionnaire, elle a abattu toutes les embûches pour concrétiser son rêve: devenir femme d’affaires. Elle a monté elle-même son commerce qui a très bien réussi. Il fallait la voir travailler jusqu’à tard le soir, peinturer, décorer, négocier prêts et hypothèques, commander avec un instinct sûr les articles qui la feraient se démarquer. Le tout en ayant famille et conjoint.

Féministe? Sans doute. Elle se considère égale à l’homme pour réussir ce qu’elle entreprend. Elle a de l’ambition, de l’audace et je l’admire.

Là où je déchante, c’est quand elle embauchait de jeunes et jolies étudiantes «Parce qu’on vend plus quand l’employée est jolie». Par contre, elle déplorait quand sa jolie employée pouvait devenir enceinte, les congés parentaux, les enfants qui empêchent de faire des heures supplémentaires; elle détestait cela. Propriétaire d’un duplex, elle trouvait des excuses pour ne pas louer à des familles encore moins à une mère monoparentale. La Commission des droits de la personne? Des empêcheurs de tourner en rond.
Toujours féministe, mon amie M.? Féministe à sa manière?

La ministre de la condition féminine, Lise Thériault, a sensiblement le même parcours. «Self made woman», elle a fait son chemin dans le monde des affaires avant de se lancer en politique en 2002. Et elle tient le même langage. «Let’s go, vas-y! Je crois à l’individu qui prend sa place. Il faut juste trouver les bons réseaux». Voilà sa philosophie de l’avancement des femmes.

Or, en consultant son site web, la mission du Secrétariat à la condition féminine consiste à : soutenir le développement et la cohérence des actions gouvernementales pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

L’égalité entre les hommes et les femmes ne consiste pas uniquement dans la représentativité ou la réussite économique. Les besoins, préoccupations et aspirations des femmes sont plus complexes. Est-ce que Mme Thériault est la femme de la situation?

J’aime beaucoup mon amie M. J’admire chez elle tout ce que je n’ai pas. Mais je ne lui confierais pas le ministère de la condition féminine. Trop de femmes seraient laissées derrière.

Membre du Centre des femmes de la MRC du Granit

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Fin de la grève chez Maxi
    Actualités Économie

    Fin de la grève chez Maxi

    Claudia Collard / 8 décembre 2022
  • Engouement pour l’actualité astronomique
    Actualités

    Engouement pour l’actualité astronomique

    Rémi Tremblay / 8 décembre 2022
  • Hommage au talent de Dédé Fortin
    Culture

    Hommage au talent de Dédé Fortin

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Bassin de rétention: travaux préparatoires
    Actualités Environnement

    Bassin de rétention: travaux préparatoires

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Réouverture du Maxi?
    Actualités Économie

    Réouverture du Maxi?

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Florilège de Noël à Lambton
  2. Fin de la grève chez Maxi
  3. Une victoire et une défaite pour le Junior A
  4. Engouement pour l’actualité astronomique
  5. Hommage au talent de Dédé Fortin
  6. Bassin de rétention: travaux préparatoires
  7. Réouverture du Maxi?
Le malaise
Hommage au talent de Dédé Fortin
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises