Les groupes de médecine de famille et le projet Optilab rencontrent de la résistance

Les groupes de médecine de famille et le projet Optilab rencontrent de la résistance - Rémi Tremblay : Actualités

De nombreux travailleurs du réseau de la santé se sont réunis devant le centre hospitalier, mercredi midi, pour protester contre le déplacement d’activités des CLSC vers les groupes de médecine de famille (GMF) et contre le transfert des trois quarts des activités du laboratoire du CSSS du Granit vers le mégalaboratoire du CIUSSS de l’Estrie.

Dans le cadre de la campagne Ma place en santé, j’y tiens, de nombreux travailleurs du réseau de la santé se sont réunis devant l’établissement du centre hospitalier pour protester contre le déplacement d’activités des CLSC vers les groupes de médecine de famille (GMF) et contre le transfert des trois quarts des activités du laboratoire du CSSS du Granit vers le mégalaboratoire du CIUSSS de l’Estrie. Ils qualifient ces mesures de contreproductives, d’autant plus que la population a été durement éprouvée au cours des dernières années.

«Le personnel de la région de l’Estrie n’a plus à faire la preuve qu’il possède toutes les qualifications pour effectuer les analyses et les prélèvements dans les règles de l’art, a d’abord fait valoir Isabelle Bolduc, présidente du Syndicat de la santé et des services sociaux du Granit. Il a à cœur d’offrir à la population des services de grande qualité et il est le seul à pouvoir bien s’acquitter de cette importante responsabilité. Pourtant, le ministre persiste et signe avec ce projet qui entrainera plusieurs pertes et transferts d’emplois vers Sherbrooke.»

«Le gouvernement se fout éperdument de la grogne que suscite son projet et ira de l’avant en transférant pas moins de 77% des activités du laboratoire de Lac-Mégantic vers le mégalaboratoire de Sherbrooke. Tous les patients, y compris ceux qui sont en attente de résultats importants pour leur santé, auront à subir des délais d’obtention de résultats allongés. Le transport des échantillons vers Sherbrooke aura comme conséquence plus de risques d’erreurs et des dépassements de délais recommandés pour l’analyse des échantillons. Il n’y a absolument aucun gain en efficacité à faire avec cette réorganisation», a poursuivi la vice-présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), Mélissa Gaouette.

Des changements qui auront des impacts concrets sur la population, insistent les représentants des travailleurs. «Ce sont les patients de la région de Lac-Mégantic et des environs qui devront attendre plus longtemps pour obtenir leurs résultats et qui seront perdants sur toute la ligne dans cette concentration de l’expertise à 100 kilomètres d’ici. Lac-Mégantic est l’un des points les plus éloignés sur le territoire par rapport au centre hospitalier de Sherbrooke», fait valoir le trésorier du Conseil central des syndicats nationaux de l’Estrie-CSN, Alexandre Simoneau, qui dénonce par ailleurs le très grand soutien que le gouvernement offre aux groupes de médecine de famille. «Le gouvernement vient d’approuver en Estrie 23 GMF sur 24 qui en ont fait la demande. Autant dire que les travailleuses sociales, les psychologues, les physiothérapeutes et les nutritionnistes, notamment, toutes de précieuses ressources du secteur public, se trouveront à travailler désormais au bénéfice des médecins qui gèreront les GMF.»

«Les effets se feront sentir longtemps, trop longtemps, si rien n’est fait pour arrêter le ministre, a conclu Jean Lacharité, 2e vice-président à la Confédération des syndicats nationaux. Que fera-t-on des personnes qui n’auront plus accès aux services dans leur CLSC et qui se cogneront le nez aux portes des GMF ? On ne peut rester les bras croisés à attendre que le ministre vide les CLSC de leur personnel pour le rediriger aux frais de la population vers ces supercliniques privées à but lucratif. Cela réduira l’accès de trop de gens aux soins de santé. Nous avons toutes et tous le droit de bénéficier des services pour lesquels nous payons notre juste part.»

Déshabiller Pierre pour…

Une autre voix se fait entendre contre les changements annoncés dans le réseau de la santé en Estrie, celle d’Emmanuel Breton, responsable politique en Estrie pour l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS). La menace qui plane à l’horizon : transfert de quelque 30 travailleurs sociaux des CLSC vers les groupes de médecine de famille. «Des patients qui recevaient des services sans frais devront sortir leur porte-monnaie. Les médecins, administrateurs des GMF, n’hésiteront pas à facturer leurs patients pour soi-disant couvrir leurs frais.»

Pour l’APTS, les CLSC risquent de devenir des coquilles vides s’ils ne reçoivent pas de budget supplémentaire. «Le ministre ne s’y prendrait pas autrement pour étouffer les CLSC. Encore une fois, on déshabille Pierre pour habiller Paul, au plus grand profit des médecins. Dans ce contexte d’austérité budgétaire, il est clair qu’il y aura des pertes de services et d’expertise en CLSC pour la région», estime Emmanuel Breton.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Hommage au talent de Dédé Fortin
    Culture

    Hommage au talent de Dédé Fortin

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Bassin de rétention: travaux préparatoires
    Actualités Environnement

    Bassin de rétention: travaux préparatoires

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Réouverture du Maxi?
    Actualités Économie

    Réouverture du Maxi?

    Claudia Collard / 7 décembre 2022
  • Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
    Culture Théâtre

    Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité

    Claudia Collard / 5 décembre 2022
  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Hommage au talent de Dédé Fortin
  2. Bassin de rétention: travaux préparatoires
  3. Réouverture du Maxi?
  4. Les Gens Heureux en tournée de Noël
  5. Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
  6. Conférence d’une survivante le 6 décembre
  7. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
Le malaise
Hommage au talent de Dédé Fortin
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises