Des sentiers hors route pour tous!

En circulant à moto hors route dans les sentiers, on se fait poliment dire qu’on n’a vraiment pas d’affaire-là et que ce sont des sentiers privés de quad. Bref, la discussion est lancée sur les droits d’accès aux motos dans les sentiers de quatre roues! Ils sont très motivés à nous faire comprendre que les motos n’y ont pas leur place. Pour quelle raison? On nous répond : «les gars roulent en fou et sont dangereux ; on ride molo et on ne veut pas être confrontés aux motocross.» On leur fait part que, nous, les fois où on a la frousse, c’est lorsque des quatre roues sortent d’une courbe sur la «drift» ! Donc la question qu’on se pose est celle-ci: est-ce le nombre de roues sous la machine qui vous dérange ou bien la conduite dangereuse? Évidemment, aucune réponse à cela. On nous parle de sécurité, mais il faut se rappeler que les quatre roues peuvent être très dangereux, c’est la conduite et non l’engin.

Il y a une éducation à faire aux différents clubs de quads; ils doivent comprendre que nous ne sommes pas plus dangereux avec nos machines qu’eux avec les leurs... C’est simple dans le fond. Ils veulent quoi ? Juste des machines qui roulent sur quatre roues ou bien est-ce réellement la sécurité le véritable motif ?
Le monde, c’est bien particulier. Je veux dire par là que pour certains membres de clubs quad, la question de la présence ou pas des motos dans «leurs» sentiers n’a strictement rien à voir avec la sécurité. La preuve, ils tolèrent bien les quads cross dont certains pilotes rident dangereusement. Non, le problème pour certaines personnes est bien plus simple : tu n’es pas comme nous, tu n’es pas bienvenu chez-nous!

Il faudra peut-être se résoudre à convaincre le législateur (membres élus à l'Assemblée Nationale) d'harmoniser l'accès aux sentiers. Il me semble y avoir là un préjudice réel basé sur la discrimination liée au choix de la monture, deux ou quatre roues. L'accès aux sentiers devient une question d'équité sociale, en plus d'être une question de nature existentielle pour les clubs quad car ils doivent se financer, et si les membres du club votent (quorum à 10 ou 12 par exemple sur 400 membres - dure dure la légitimité), il faudra un vote à l'intérieur des assemblées des clubs pour modifier le règlement. C'est ça aussi la sociale-démocratie.

Ces sentiers sont le produit d'efforts concrets et il est impératif de respecter le travail accompli, sans toutefois s'agenouiller. Attention aussi de ne pas tomber dans le piège de discriminer les conducteurs de motocross. Le dialogue est la solution privilégiée, puis transmettre la connaissance de la réalité et ensuite prendre action sur le cadre normatif y compris sur les normes de bruit mais aussi sur les normes de comportement sur les sentiers, tous types de machines confondus.

Il faudra inévitablement un jour étudier la jurisprudence et monter un recours collectif en droit commun si l'action sur les autres moyens à notre disposition ne suffit pas. Par ailleurs, je me rappelle que les centres de ski ont eu le problème de concilier la double utilisation des pistes dans le passé par les planchistes et skieurs. Voilà, je crois, une source d'inspiration.

Y’a-t-il un avocat de droit civil capable de monter un recours collectif sur le forum? Pour ce faire, une fois la stratégie bien arrimée et un effort de communication publique bien appuyé, il conviendra d'aller se balader tous en même temps dans des sentiers un beau dimanche ensoleillé et créer une commotion généralisée, pour ensuite contester tous ensemble cette atteinte invraisemblable à la liberté de circuler, cette confiscation des plus belles portions de territoire et cette négation du droit au choix des moyens pour l'explorer. Vient un temps où il ne suffit plus de se plaindre et où il faut agir, surtout quand les moyens sont là.

Mot d’un motocycliste: «Je roule a l'occasion dans les sentiers à moto, je ne roule pas en cave et je ne me fais pas regarder de travers, je démontre aux gens que c'est possible d'avoir une moto et rouler normalement. Il n'y a rien de mieux que d'exposer les gens a la réalité; je suis en règle avec la FQMHR et j'ai ma carte d'un club de 4 roues et je prends plaisir à leur dire que je suis en règle. Je ne vais pas la fin de semaine, plutôt en semaine, en fin de journée, où il n'y a pratiquement personne. Je me suis fait arrêter une fois par des patrouilleurs. Ils ont appelé la SQ et rien ne m'est arrivé, j'étais en règle! La SQ m'a seulement dit d'éviter les sentiers du club. Une sérieuse éducation des dirigeants des club est à faire. Une éducation aux usagers aussi est à faire.»

Mathieu Lavallée

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
    Culture Théâtre

    Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité

    Claudia Collard / 5 décembre 2022
  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
  • Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
    Actualités Économie

    Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison
    Actualités Société

    Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw
    Actualités Économie

    Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw

    Claudia Collard / 28 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
  2. Conférence d’une survivante le 6 décembre
  3. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
  4. Junior A: défaite en prolongation
  5. Damoizeaux, ou l’hybridation des styles
  6. Encan des œuvres de Gaston Quirion au profit de la Banque alimentaire
  7. Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
Le malaise
Becoming Chelsea: déroutant d’ingéniosité
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises