Ronald Martel annonce une «meilleure gouvernance municipale»

Ronald Martel annonce une  «meilleure gouvernance municipale» - Rémi Tremblay : Actualités Politique Élections municipales 2017

Ronald Martel, candidat à la mairie de Lac-Mégantic. (Photo Pierre Lebeau)

La dette, le dégraissage de l’appareil municipal et une réorientation jugée nécessaire des règles régissant la reconstruction du centre-ville ont été les principaux sujets au cœur de la soirée de lancement du candidat à la mairie de Lac-Mégantic, Ronald Martel, lundi soir, à la Légion canadienne.

Présenté par son agent officiel, Jean-Claude Boutin, comme le candidat de la «transparence», du «bon jugement» et du «vivre selon ses moyens», M. Martel s’est engagé, devant une salle de plus d’une quarantaine de citoyens, à assainir les finances publiques et à offrir une meilleure gouvernance municipale. «Il faut donner un coup de barre majeur», a-t-il insisté, en laissant clairement entendre que son mandat à la mairie serait guidé par la correction de certaines politiques municipales établies par les administrations actuelle et précédente. Voulant déboulonner le mythe qu’il serait trop gentil pour occuper le poste, il s’est défini comme un homme de caractère, ayant soif de justice et d’honnêteté.

«Il y a tout un changement d’orientation, de mentalité et d’attitude à effectuer dans l’appareil municipal», avait-il pris soin de communiquer aux médias le matin même. Parmi ses principales cibles, le projet de restauration du site Billots Sélect, les «pseudos politiques de développement durable» et la nécessité de laisser à l’entreprise privée et aux promoteurs privés le soin de régulariser le développement des affaires en ville.

La présence sur place de deux conseillers en fin de mandat, Pierre Mercier et Jean Bilodeau, a semblé donner une légitimité à des chiffres qui en ont étonné plusieurs. La dette estimée à 40 millions de dollars demeure un argument de poids pour les partisans de l’équipe Martel. «Il est temps de ramener une rigueur administrative dans les finances de la ville», a lancé le candidat.

Jean-Claude Boutin a joué un rôle dans l’organisation électorale du maire Jean-Guy Cloutier, à l’automne 2015. Dans la deuxième année de son mandat, le maire a fait l’objet de critiques de la part de son premier supporteur, qui s’est vite rangé derrière un nouveau poulain, Ronald Martel. Lundi soir, l’agent officiel est intervenu à quelques reprises pour fouetter une salle partisane, rappelant que Lac-Mégantic, avec moins de 6 000 habitants et son budget annuel de 16,7 millions de dollars, doublait une autre ville de l’Estrie comparable en terme de population, celle de Windsor, avec un budget d’à peine 8 M$. «On a une fonction publique trop grosse, récupère le candidat Martel. On m’a dit qu’il y avait 173 employés à la Ville de Lac-Mégantic. Parmi eux, des gens qui n’ont pas de descriptions de tâches. Je ne tolèrerai pas ça! Il va falloir rationaliser, couper!», a-t-il affirmé.

La façon dont l’administration Cloutier a géré le dossier de Billots Sélect ne passe pas, à ses yeux. Des coûts «astronomiques» relève Gilbert Carette, l’un des signataires du bulletin de candidature de M. Martel. Le chiffre de 20 M$, incluant les frais d’acquisition, d’expropriation et de réhabilitation projetée, est aussitôt avancé. «On veut retourner devant la population pour savoir ce que les gens veulent», promet Ronald Martel. Même vœu pour le dossier de la salle des Chevaliers de Colomb. «Les Chevaliers de Colomb ont de tout temps été logés au centre-ville, communique le journaliste en congé sabbatique. Dans quel intérêt les a-t-on chassés, en les privant de leur édifice et de leur terrain, une fois l’édifice démoli ? Pour favoriser qui ou quoi ? Notre intention sera de régler le problème en concordance avec les intentions de la population, laquelle va nous indiquer ses intentions, dans un processus de consultation très clair.»

Au cours de la campagne, il entend préciser les «cinq moyens» qu’il souhaite privilégier pour baisser la dette. «Moi, je veux en finir avec la dette. Ça va prendre le temps que ça va prendre. C’est comme une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes!» La réhabilitation de l’ancienne scierie Billots Sélect risque fort d’être abandonnée sous son règne. Le discours qui rassure l’auditoire, mais pas tous! Billots Sélect, c’est surtout le futur site du Centre Magnétique. Candidate dans Québec-Central, Stéphanie Girardeau, soulève sa dissidence. «Je remarque que je suis la seule de ma génération, ici ce soir», intervient-elle, avec un regard jeté sur la couleur, à tendance grise, des têtes qui l’entourent. «Qu’est-ce que vous allez faire pour les travailleurs autonomes ? Comment donner aux jeunes l’envie de revenir. Avez-vous des exemples de ces projets-là ?» Réplique du candidat : «On n’est pas contre le Centre Magnétique, on veut le relocaliser mais pas dans l’ancienne scierie!»

L’avenir du Bureau de la reconstruction est-il compromis? Le conseiller Jean Bilodeau se lève à son tour: «Je juge que le Bureau de la reconstruction, une entité de la Ville, a sa place!»
Au niveau régional, Ronald Martel s’engage à «instaurer un meilleur climat avec nos voisins. À essayer d’avoir une meilleure concertation régionale. Je ne veux pas de chicane.» Au point qu’il songerait à rouvrir l’entente au sujet du Centre sportif Mégantic pour en faire une régie régionale «Une solution qui aurait de l’allure.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Une succursale de la SQDC bientôt sur Papineau
    Actualités

    Une succursale de la SQDC bientôt sur Papineau

    Claudia Collard / 25 janvier 2021
  • Les cas actifs encore en baisse
    Actualités Santé

    Les cas actifs encore en baisse

    Rémi Tremblay / 21 janvier 2021
  • Douze futurs logements locatifs au centre-ville
    Actualités Immobilier

    Douze futurs logements locatifs au centre-ville

    Claudia Collard / 21 janvier 2021
  • Impacts de la crise sanitaire sur la vitalité commerciale
    Actualités Économie

    Impacts de la crise sanitaire sur la vitalité commerciale

    Claudia Collard / 21 janvier 2021
  • Résidence incendiée
    Actualités Faits divers

    Résidence incendiée

    Rémi Tremblay / 20 janvier 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Une succursale de la SQDC bientôt sur Papineau
  2. Les cas actifs encore en baisse
  3. Douze futurs logements locatifs au centre-ville
  4. Impacts de la crise sanitaire sur la vitalité commerciale
  5. Résidence incendiée
  6. Luc Berthold sera de la prochaine bataille
  7. La reconversion des Victorines
Vulnérables, nous?
L’art libre de Diane Boulet
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Plusieurs postes disponibles
    Nantes
  2. Responsable des Travaux Publics
    Notre-Dame-des-Bois
  3. Personnel de production
    La Patrie
  4. Couturières
    Courcelles
  5. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Drolet
Répertoire des entreprises