Frais de stationnement du CH: un dossier à réévaluer

Frais de stationnement du CH: un dossier à réévaluer - Rémi Tremblay : Actualités

Le stationnement payant pour les usagers et les visiteurs au Centre hospitalier de Lac-Mégantic demeure au stade de projet, malgré la signalisation déjà affichée dans la cour.

Dix mois après l’entrée en vigueur d’une politique harmonisée pour sa centaine de parcs de stationnement sur l’ensemble du territoire de l’Estrie, la direction du CIUSSS de l’Estrie-CHUS admet réfléchir encore sur son projet, plusieurs fois reporté, de l’installation d’horodateurs au CSSS du Granit. «Nous sommes actuellement en réévaluation de notre objectif d’implantation pour Lac-Mégantic», confirme Marie-France Thibeault, chef d’équipe au Service des communications.

Au printemps 2017, l’intention du CIUSSS de rendre payant le stationnement du CH de Lac-Mégantic, au même titre que celui des établissements situés à Sherbrooke, Magog et Granby, avait soulevé tout un tollé, autant chez les employés que chez les usagers. Historiquement, le stationnement à l’hôpital a toujours été gratuit. Depuis la fusion forcée des établissements de santé estriens, dans le cadre de la réforme administrative de ministre Gaétan Barrette, c’est la question du stationnement au CH Lac-Mégantic qui a suscité le plus de réactions de la part du milieu.

La politique élaborée par la Direction des services techniques du CIUSSS de l’Estrie-CHUS faisait de la MRC du Granit un cas d’exception. La gratuité du stationnement des installations était maintenue partout, sauf pour le CH Lac-Mégantic. L’explication qui était alors donnée: «À cause de la réalité sociale qui prévaut encore à Lac-Mégantic, les membres du comité ont décidé de mettre en place des mesures pour que les citoyens puissent encore recevoir des services à coût abordable. Nous avons aussi pris en considération la distance, car les usagers de Lac-Mégantic qui doivent recevoir des soins super-spécialisés à Sherbrooke, par exemple, ont une plus grande distance à parcourir que les usagers de Magog», lisait-on dans un article paru dans un quotidien de Sherbrooke.

Selon la grille de tarifications pour Lac-Mégantic, les patients devant se rendre au CSSS du Granit auraient normalement dû payer le tarif des hôpitaux de la zone 1, au même titre que les patients des établissements de Magog ou Sherbrooke. «La direction a toutefois décidé de créer une zone à part pour les usagers de cette région qui paieront la moitié du prix des usagers des autres stationnements, soit 3,75$ au lieu de 7,50$ pour un stationnement de 4 à 24 heures», était-il écrit.

La seule mesure appliquée à Lac-Mégantic depuis l’entrée en vigueur des nouveaux tarifs de stationnement, le 1er avril 2017, celle concernant les employés qui paient des frais de stationnements prélevés directement sur leur bulletin de salaire.

Selon des sources locales, ce sont près de 30 000$ qui ont ainsi été prélevés sur les salaires des employés qui ont choisi de stationner sur le terrain de l’hôpital entre le 1er avril et le 31 décembre 2017. Les montants déjà prélevés seront-ils remboursés ? La réponse de l’administration : «La date qui est à déterminer (pour Lac-Mégantic) est seulement celle pour la mise en application des horodateurs destinés aux usagers et aux visiteurs. Tous les membres du personnel du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, devant payer des frais de stationnement dans leur installation, ont commencé à le faire le 1er avril 2017. Il n’y a pas de lien entre les frais de stationnement payés par le personnel et l’installation d’horodateurs pour le paiement de frais de stationnement pour les usagers et les visiteurs.» Les 18 000 employés de l’organisation en Estrie doivent payer entre 137,50$ et 550$ par année pour se garer. À Lac-Mégantic, le montant établi est de 137,50$.

L’installation d’horodateurs pour les usagers et les visiteurs était prévue pour l’automne 2017, mais… «La raison pour laquelle le système d’horodateurs n’est pas encore en fonction est qu’au cours de l’implantation à Sherbrooke et Granby, nous avons dû faire l’ajout d’horodateurs, dont ceux destinés au CSSS du Granit, pour permettre une meilleure appropriation du système par les nombreux utilisateurs», explique le Service des communications.

L’obstacle le plus important, la réponse négative reçue de la Ville de Lac-Mégantic à une demande de gérer le stationnement payant, donc l’émission de billets d’infraction. «La seule demande qui a été adressée à la Ville au sujet des stationnements concernait sa volonté de devenir notre partenaire pour l’émission des contraventions, comme c’est le cas dans plusieurs autres municipalités de notre territoire. Cette proposition a été déclinée par la Ville de Lac-Mégantic», précise le Service des communications du CIUSSS.

Présentée au conseil municipal, la requête a été écartée. Par courriel, l’hôtel de ville a fait savoir qu’elle refusait d’émettre des constats tel que souhaité par le CIUSSS de l’Estrie-CHUS, considérant le fait que l’acceptabilité sociale autour de ce projet de stationnement payant, le seul sur le territoire de ville, n’était pas au rendez-vous.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Des incitatifs pour favoriser  la croissance du parc industriel
    Actualités

    Des incitatifs pour favoriser la croissance du parc industriel

    Claudia Collard / 27 février 2020
  • De jeunes professionnels cherchent  et trouvent une nouvelle vie
    Actualités

    De jeunes professionnels cherchent et trouvent une nouvelle vie

    Rémi Tremblay / 27 février 2020
  • Un homme en crise tient  les policiers en haleine
    Actualités

    Un homme en crise tient les policiers en haleine

    Rémi Tremblay / 26 février 2020
  • Frontenac inaugure son centre multifonctionnel
    Actualités Municipalité

    Frontenac inaugure son centre multifonctionnel

    Rémi Tremblay / 26 février 2020
  • Focus sur les saines habitudes de vie
    Actualités Éducation

    Focus sur les saines habitudes de vie

    Claudia Collard / 25 février 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

1 commentaire

  1. Mario Pouliot

    Une chance qu'il y a le stationnement du Carrefour Lac-Mégantic de l'autre côté de la rue, en face de l'hôpital. De toute façon le stationnement de l'hôpital se remplit très tôt. Si vous arrivez au centre hospitalier après 9h00 vous allez tourner en rond un bon moment jusqu'à ce qu'une place se libère. Ce stationnement est toujours plein depuis longtemps. Je me demande pourquoi on ne songe pas à aménager un grand stationnement derrière l'hôpital. Il me semble qu'il y a amplement l'espace nécessaire pour le faire. De plus les plus malades, ceux qui se rendent le plus souvent à l'hôpital, vont débourser des sommes déraisonnables chaque année.

    C'est quoi l'idée de faire payer ceux qui se rendent souvent à l'hôpital? Personne n'y va pour le plaisir. Il faut croire que les hôpitaux ont besoin de revenus supplémentaires pour continuer à gaver les médecins, ces pauvres démunis de notre société.

    Répondre 2018-02-14
    1. Des incitatifs pour favoriser la croissance du parc industriel
    2. De jeunes professionnels cherchent et trouvent une nouvelle vie
    3. La Bande à Frank en spectacle
    4. Un homme en crise tient les policiers en haleine
    5. Frontenac inaugure son centre multifonctionnel
    6. L’avant-gardisme selon Mehdi Bousaidan
    7. La sécurité dans le transport scolaire, c’est du sérieux!
    Prendre les médias par la main
    Plaisir des sens dans l’espace Galerie du CSM
    Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
    1. Chauffeurs de camions lourds
      St-Romain
    2. Journaliers
      Lac-Mégantic
    3. Électromécanicien
      St-Sébastien
    4. Animateur(trice) aux loisirs
      Lac-Mégantic
    5. Aviseur technique
      Nantes
    Répertoire des entreprises