Tracé de contournement: des résidents veulent un référendum

Tracé de contournement: des résidents veulent un référendum - Rémi Tremblay : Actualités

Conrad et Yolande Boulanger ont beau visualiser l’endroit choisi sur leur terre pour le tracé de la voie de contournement, le projet leur paraît tout simplement insensé.

La famille de Conrad Boulanger connaît mieux que n’importe quel ingénieur les caractéristiques de la terre familiale. Celle-ci longe les deux côtés de la 204, enjambant deux municipalités, Lac-Mégantic et Frontenac. Si 70% de sa superficie est située à Frontenac, c’est entièrement du côté de Lac-Mégantic que passerait la voie de contournement ferroviaire, à quelques mètres des bâtiments de ferme. Yolande Boulanger, 80 ans, est catégorique: «Le tracé proposé est insensé!»

Pour la confection de l’étude de faisabilité du projet, à sa connaissance aucun représentant d’Aecom n’a mis le pied sur la terre, ni remonté jusqu’à la ligne arrière du lot. «Ils vont creuser à la grandeur de la terre, jusqu’à neuf mètres sous la 204, en essayant de respecter une pente de 1,15 degré au maximum. Ils vont frapper du cap. Et ça coûte cher creuser dans le cap.»

Même si les plans qu’elle a vus ne sont pas très précis, elle n’en demeure pas moins perplexe. Le tracé prévoit une occupation de 60 mètres de largeur et un «canal» de 15 à 21 mètres de profondeur. «L’hiver, ils vont la mettre où la neige?» Sans compter, notent les Boulanger, les différentes courbes que devra suivre le train en remontant vers le haut de la terre. Des courbes encore plus prononcées que celle qui ferait encore problème au centre-ville de Lac-Mégantic, en cas de train à la dérive.

Une randonnée sur la terre en véhicule tout-terrain permet rapidement de constater qu’à certains endroits le sol arable ne recouvre le roc que de quelques centimètres. Herser demande une bonne connaissance du terrain afin d’éviter d’endommager la machinerie.

Les Boulanger auraient aimé guider les ingénieurs qui tracent la voie à travers champs, afin qu’ils mesurent bien l’ampleur de la tâche avant d’arrêter leur choix. Mais, de toute évidence selon eux, les spécialistes d’Aecom ont fait leurs devoirs à partir de cartes topographiques posées sur leurs bureaux.

Yolande et Conrad sont des Méganticois. Ils ont déjà payé leur tribut de vie humaine. Leur petit-fils de 19 ans, Frédéric Boutin, le fils d’Isabelle, faisait partie de la liste des 47 victimes à qui la communauté rendra hommage le 6 juillet, lors des commémorations entourant le cinquième anniversaire de la tragédie. Ils ne veulent pas arrêter le progrès, ni stopper le train, mais ils doutent fort que la voie de contournement ferroviaire fasse l’unanimité dans la population, celle de Frontenac, de Nantes et même de Lac-Mégantic. Et pour le savoir, les trois municipalités, dit Yolande Boulanger, devraient aller en référendum. «Ce n’est pas vrai que tout le monde veut une voie de contournement», insiste-t-elle. Elle a entrepris des démarches afin de savoir combien cela prend de citoyens pour le réclamer. «Avec 12 citoyens propriétaires, on pourrait le demander», s’est-elle fait répondre. Elle garde donc espoir.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Sortie du second roman de Marianne Fortier
    Culture Littérature

    Sortie du second roman de Marianne Fortier

    Claudia Collard / 28 juillet 2022
  • Des installations d’art urbain signées Marzell
    Culture

    Des installations d’art urbain signées Marzell

    Rémi Tremblay / 26 juillet 2022
  • Au camp créatif d’Annie Purtell
    Culture Arts visuels

    Au camp créatif d’Annie Purtell

    Claudia Collard / 26 juillet 2022
  • Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées
    Actualités Municipalité

    Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées

    Claudia Collard / 25 juillet 2022
  • Une pause sur le chantier de la rue Laval
    Actualités

    Une pause sur le chantier de la rue Laval

    Rémi Tremblay / 25 juillet 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Sortie du second roman de Marianne Fortier
  2. La magie du rock avec Nic Gignac
  3. Bureau et les tiroirs le 28 juillet
  4. Des installations d’art urbain signées Marzell
  5. Au camp créatif d’Annie Purtell
  6. Premier contrat pour la réfection du Barrage du Lac-Aux-Araignées
  7. Une pause sur le chantier de la rue Laval
Aux portes de l’abdication
Sortie du second roman de Marianne Fortier
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. GARDIEN DE TERRITOIRE BAIE-DES-SABLES
    Lac-Mégantic
  2. HOMME DE VOIRIE AVEC EXPÉRIENCE
    Milan
  3. Opérateur de scie et un journalier
    Lac-Drolet
  4. SECRÉTAIRE ADMINISTRATIF(VE)
    Val-Racine
  5. Préposé(e) à la bibliothèque
    Marston
Répertoire des entreprises