Abonnement

Bestar acquiert l’américaine Bush Industries

Bestar acquiert l’américaine Bush Industries - Rémi Tremblay : Actualités

Le principal objectif de Bestar-Bush sera d’élargir la gamme de produits et de tirer parti des capacités d’expédition rapide à l’échelle nationale.

L’entreprise méganticoise Bestar vient d’acquérir Bush Industries, un leader américain dans la fabrication de meubles prêts-à-assembler pour le bureau et la maison. Le nouveau groupe, Bestar-Bush, disposera d’une solide équipe de direction et d’une main-d’œuvre stable de plus de 600 employés au total, dont plus de 200 au Canada. Leurs ventes consolidées se chiffrent à environ 260 millions de dollars canadiens.

La transaction a été rendue publique mardi par Novacap, un chef de file canadien dans le domaine du placement privé, le lendemain même où la direction de Bestar partageait la nouvelle avec ses employés.

Desjardins Capital et le Fonds de solidarité FTQ soutiennent la transaction en devenant actionnaires du nouveau groupe Bestar-Bush. «Les sociétés partagent certains clients sur le marché nord-américain et tireront parti de leurs forces mutuelles pour poursuivre et accélérer leur croissance actuelle, souligne le communiqué de Novacap. Ensemble, les entreprises offriront une gamme de produits importante et croissante dans plusieurs catégories, les meilleures capacités d’expédition et de livraison rapide de l’industrie et une vaste équipe de spécialistes du marketing et des ventes en ligne.»

«L’objectif de Bestar est de concentrer leurs efforts sur les solutions en ligne pour les meubles de maison et de bureau, a déclaré Frédérick Perrault, associé sénior de Novacap et président du conseil d’administration de Bestar. Les équipes dirigeantes de Bestar et Bush voient une opportunité de marché importante et à forte croissance pour les meubles vendus en ligne et expédiés directement au consommateur final. Ce modèle commercial émergent offre aux consommateurs de meubles une solution d’achat pratique, rapide et abordable.»

«Bestar est un chef de file de l’industrie qui produit des meubles québécois de qualité à l’aide de procédés robotiques de pointe, reconnaît Luc Ménard, chef de l’exploitation de Desjardins Capital. Nous sommes fiers d’appuyer ce fleuron québécois dans l’acquisition de son concurrent américain, Bush Industries. Ce faisant, Desjardins Capital contribue au maintien d’un siège social et d’emplois de qualité au Québec, conformément à sa mission.»

«Bestar a démontré qu’une stratégie numérique forte est essentielle pour la croissance d’entreprises manufacturières. L’appui aux entreprises du secteur des biens de consommation, comme Bestar, est au cœur de la mission du Fonds», ajoute pour sa part la vice-présidente exécutive aux investissements au Fonds de solidarité FEQ, Janie Béïque.

Même réaction du côté de la société Bush, dont le siège social et les activités de fabrication aux Etats-Unis sont situés à Jamestown, dans l’État de New York, avec des installations supplémentaires en Pennsylvanie, en Californie et en Chine. «Bien que nous puissions réaliser des économies d’échelle une fois les sociétés intégrées, notre principal objectif sera d’élargir encore notre gamme de produits, de tirer parti de nos capacités d’expédition rapide à l’échelle nationale et de notre marque mondiale de fabrication et d’approvisionnement pour accélérer encore plus la croissance que connaissent les deux entreprises, a déclaré Michael Evans, président et chef de la direction de Bush Industries, qui occupera le même rôle de président et chef de la direction de Bestar-Bush. Nos clients ne verront quasiment pas de changement à mesure que nous progressons. Nous continuerons sur notre rythme rapide d’introduction de nouveaux produits et catégories, ainsi que d’affiner et d’accélérer nos services de distribution. L’ajout d’entrepôts en 2020 permettra de mieux servir notre clientèle.»

Le communiqué précise que le siège social de la société Bestar-Bush sera situé à Sherbrooke, dans le parc industriel, où Bestar a installé l’an dernier une petite ligne de production automatisée, sur laquelle travaillent une vingtaine d’employés.

Novacap est un chef de file canadien dans le domaine du placement privé, avec 3,6 milliards $ d’actifs sous gestion. Soutenues par des investisseurs institutionnels mondiaux de premier plan, les transactions de Novacap comprennent généralement des rachats par emprunt, des rachats par la direction, des acquisitions subséquentes, des introductions en bourse et des privatisations.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À la rencontre des quatre éléments
    Culture

    À la rencontre des quatre éléments

    Claudia Collard / 3 août 2020
  • Un centre-ville coloré et festif pour l’été
    Actualités

    Un centre-ville coloré et festif pour l’été

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Des sculptures encore cibles de vandales!
    Actualités

    Des sculptures encore cibles de vandales!

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Une bonne nouvelle  qui en cache une mauvaise?
    Actualités

    Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise?

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Equidae, passion chevaux
    Culture Arts visuels

    Equidae, passion chevaux

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un esprit de partage qui se propage
  2. À la rencontre des quatre éléments
  3. Un centre-ville coloré et festif pour l’été
  4. Des sculptures encore cibles de vandales!
  5. Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise?
  6. Equidae, passion chevaux
  7. Quand l’indignation mène à l’action
Docile ou non?
À la rencontre des quatre éléments
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur vente et marketing
    Lac-Mégantic
  2. Mécanicien avec expérience
    Lac-Mégantic
  3. Adjoint(e) administratif(ive)
    Lac-Mégantic
  4. Appariteur concierge centre sportif mégantic
    Lac-Mégantic
  5. Préposé(e)s à l’accueil centre sportif mégantic
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises