Vivre en région, un choix à promouvoir

Comme dans la plupart des régions du Québec, nous vivons les effets du vieillissement de notre population et l’exode de notre jeunesse vers les centres urbains. Ce phénomène qui se poursuit depuis plusieurs années a eu pour effet de fragiliser nos commerces et services et de remettre en question l’avenir même de nos villages. Quand on n’y trouve plus de restaurants, de postes à essence et que nos écoles sont menacées, c’est le début de la fin. Il devient difficile dans ce contexte de penser retenir ou attirer des résidents si nous n’avons pas un minimum de services à offrir.

De cette réflexion est né le comité Défi 2025. Ce comité de travail qui regroupe les différents intervenants socio-économiques, représentants du milieu municipal ainsi que des bénévoles fièrement engagés, s’est donné comme objectif d’augmenter la population de la MRC du Granit d’ici 2025. Par l’accroissement de notre démographie, les objectifs sont de maintenir les services à la population (hôpital, Cégep, services municipaux…) ainsi que de soutenir les commerces et services en place sur notre territoire.

Bien que différentes stratégies marketing ainsi que plusieurs initiatives d’organismes du milieu et d’entreprises ont été menées avec succès, nos efforts doivent se poursuivre pour atteindre nos objectifs. Notons toutefois que sans ces premières actions, nous serions sans doute dans une situation encore plus difficile.

Nous vivons actuellement une pandémie qui bouleverse nos habitudes et nos comportements. Cette situation particulière risque d’influencer de manière permanente la façon de vivre des Québécois. Ce phénomène va marquer notre société et devra influencer ses choix et ses valeurs. Nous nous questionnons aujourd’hui à savoir si nous pouvons saisir cette opportunité pour donner un élan d’attractivité à notre milieu par la qualité de vie qu’elle offre.

Nous pensons à ceux et celles qui ont quitté les régions pour différentes raisons, pour s’établir ou faire carrière en ville. Dans un contexte de pandémie où le confinement devient difficile et où les règles de distanciations physiques demeurent nécessaires, il me semble que vivre dans un milieu comme le nôtre, devient attrayant. Surtout si la pandémie devait durer. À terme, devoir prendre les transports en commun, vivre dans un milieu urbain plus densément peuplé… etc., tout cela deviendra sans doute contraignant pour plusieurs et pourrait se traduire en arguments suffisants pour donner envie à plusieurs de considérer d’autres alternatives.

On parle de plus en plus de travail à distance et de facilité de travail à la maison. Ce phénomène peut profiter aux jeunes professionnels qui rêvent d’avoir leurs résidences à la campagne et travailler de chez eux. Plusieurs souhaitent avoir leur carré de jardin ou tendre vers l’autonomie alimentaire. Nous avons certainement l’espace pour répondre à cet engouement. Pensons aussi aux personnes retraitées, n’auraient-ils pas avantage à profiter de cette étape pour vivre à proximité d’un de nos lacs, à vivre en harmonie avec la nature, à bénéficier des différents attraits et des multiples activités en plein air ainsi que des services dont nous disposons?

Chacun de nous a fait le choix de vivre ici pour différentes raisons. Ne devons-nous pas partager cet amour pour notre région avec tous nos êtres chers qui vivent à l’extérieur de la région? Nous croyons que nous sommes favorisés dans le contexte actuel. Nous avons sur notre grand territoire des espaces et des résidences inoccupés qui pourraient profiter à de nouveaux résidents, que nous aurions le plaisir d’accueillir.

À cet égard, nous nous devons cependant de souligner une problématique de manque de logements locatifs abordables, enjeu sur lequel travaille un comité d’intervenants socio-économiques. Nous vous invitons donc à vous manifester si vous pouvez contribuer concrètement et pour agir rapidement afin de soutenir les démarches de Défi 2025 pour augmenter et améliorer l’offre d’hébergement actuelle.

Cela dit, accroître notre population sur le territoire serait évidemment souhaitable pour tous, particulièrement si nous arrivons à le faire en harmonie et dans le respect de ce que nous sommes.

C’est à cet objectif collectif que nous vous invitons à vous rallier, pour que nous devenions tous des ambassadeurs de notre région et pour qu’ainsi nous puissions être positivement contagieux.

Ensemble relevons le défi!

Jean-Marc Gagnon et Bernard Gélinas

Citoyens engagés et co-présidents Défi 2025

 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
    Culture Musique

    Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête

    Claudia Collard / 16 avril 2024
  • Happening de pure joie cosmique
    Actualités

    Happening de pure joie cosmique

    Rémi Tremblay / 16 avril 2024
  • La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
    Actualités Économie

    La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM

    Claudia Collard / 4 avril 2024
  • Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ
    Actualités Immobilier

    Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ

    Rémi Tremblay / 4 avril 2024
  • Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit
    Actualités Environnement

    Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit

    Claudia Collard / 4 avril 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
  2. Happening de pure joie cosmique
  3. La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
  4. Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ
  5. Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit
  6. Les p’tits Torrieux se soucient peu de l’éclipse!
  7. Party instantané avec Salebarbes!
Virage numérique sans déraper
Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Commis comptable
    Lac-Mégantic
  2. Entretien ménager
    Marston
  3. Électromécanicien
    St-Sébastien
  4. 3 préposé(e)s à l’accueil touristique - 1 agent(e) de sensibilisation aux espèces exotiques envahissantes
    Lac-Mégantic
  5. 2e Employé de voirie
    Val-Racine
Répertoire des entreprises