Meurtre au 2e degré: l’état mental de l’accusé évalué au site Bowen

Une évaluation de l’état mental de Mathieu Maheu-Dumont, 33 ans, accusé du meurtre au 2e degré d’Alexandre Giroux, le matin du 21 mars, à Lac-Mégantic, a été confiée aux professionnels du CHU site Bowen, à Sherbrooke, par le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec, afin de déterminer l’aptitude de l’accusé à subir son procès.

Lors de sa comparution, le 31 mars, au palais de justice de Lac-Mégantic, Mathieu Maheu-Dumont participait en visioconférence depuis le centre de détention Talbot de Sherbrooke. Le juge a accepté la requête de la défense, assurée par les avocats Christian Raymond et Michel Dussault, et ordonné que «la personne qui procédera à l’évaluation de l’accusé dépose son rapport au tribunal sans délai, après que l’évaluation ait été complétée.» Le retour de l’accusé est prévu pour le 14 avril, cette fois encore en visioconférence. Le rapport d’évaluation psychologique sera alors analysé.

La Couronne, représentée par Me Isabelle Dorion, s’était auparavant objectée à sa remise en liberté en attendant son procès.

Rappelons qu’à la demande du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), la Sûreté du Québec a été déchargée du dossier au profit du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), le temps que cinq enquêteurs du BEI analysent les circonstances de l’intervention policière ce matin-là.

Le 28 mars, le BEI s’est saisi du dossier suite à des renseignements obtenus à l’effet que, le 18 mars, donc trois jours avant le meurtre, une employée d’une compagnie d’assurance aurait communiqué avec la SQ et parlé avec un policier pour lui rapporter qu’un de ses clients aurait tenu des propos inquiétants, menaçant notamment de s’en prendre physiquement à quelqu’un. Et le 21 mars au matin, c’est ce même client, Mathieu Maheu-Dumont, qui s’est présenté sur son lieu de travail, au département d’expédition d’une usine de la rue Villeneuve, pour agresser mortellement la victime au moyen d’une arme blanche. À l’arrivée des premiers secours, l’homme était décédé et le principal suspect avait fui les lieux. Les policiers de la Sûreté du Québec ont procédé à son arrestation à son domicile, rue Jolliet.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie
    Actualités Société

    L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie

    Claudia Collard / 21 février 2024
  • Virage à droite interdit sur feu rouge
    Actualités

    Virage à droite interdit sur feu rouge

    Claudia Collard / 19 février 2024
  • La photographe Geneviève Bureau remporte une médaille d’or
    Culture Photographie

    La photographe Geneviève Bureau remporte une médaille d’or

    Claudia Collard / 19 février 2024
  • Une formation rapide pour joindre les chantiers de construction
    Actualités Éducation

    Une formation rapide pour joindre les chantiers de construction

    Rémi Tremblay / 15 février 2024
  • Simon Gouache, Live sur les planches!
    Culture Humour

    Simon Gouache, Live sur les planches!

    Claudia Collard / 15 février 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. L’aide alimentaire, pour reprendre du pouvoir sur sa vie
  2. Sur le chemin des incendies
  3. Virage à droite interdit sur feu rouge
  4. La photographe Geneviève Bureau remporte une médaille d’or
  5. Une formation rapide pour joindre les chantiers de construction
  6. Simon Gouache, Live sur les planches!
  7. Invitation à «Goûter le temps»
Grand chef Metacom
La photographe Geneviève Bureau remporte une médaille d’or
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Employé de voirie et des travaux publics
    Marston
  2. Agent à l’environnement (escouade verte)
    Nantes
  3. Animateur pour le service d’animation estivale de Nantes
    Nantes
  4. Coordonnateur pour le service d’animation estivale de Nantes
    Nantes
  5. Plusieurs postes
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises