La lune de miel est finie !

Quinze mois après son élection éclatante, Justin Trudeau vient de mettre fin définitivement à ce qui restait de la lune de miel. Après avoir fait rêver avec ses promesses de «voies ensoleillées», du «Canada est de retour» et de la parité hommes-femmes au Cabinet «parce qu’on est en 2015», il a récemment montré son vrai visage: approbation de la vente des 15 milliards de chars blindés à l’Arabie Saoudite, changement d’opinion sur la fin nécessaire des sables bitumineux suite à l’approbation de l’oléoduc Keystone XL par le nouveau président américain Donald Trump et, dernier clou dans le cercueil, mise au rancart d’une de ses promesses électorales phares, la réforme du système électoral avant les prochaines élections!

Et qui a-t-il choisi pour annoncer la nouvelle et faire face aux conséquences prévisibles? Une femme, et la plus jeune de ses ministres, sans doute «parce qu’on est en 2017»!

De deux choses l’une: ou c’est ce qu’on appelle un manque flagrant de leadership, ou il n’a jamais vraiment eu l’intention de faire cette réforme et c’est pour cela qu’il en a confié la réalisation à deux jeunes femmes particulièrement peu préparées!

Quant à la raison donnée pour justifier ce reniement d’une promesse capitale (l’absence d’un consensus à ce sujet dans la population canadienne), elle serait loufoque si elle n’était pas tragique: quelle politique importante adoptée par le gouvernement Trudeau (ou n’importe quel gouvernement d’ailleurs) faisait l’objet d’un consensus? Et avoir fait cette promesse électorale en percevant ou en espérant un consensus n’est absolument pas crédible, ni compatible avec le flair et le jugement politiques manifestés par l’équipe libérale durant la campagne de 2015.

Il faut donc en conclure que M. Trudeau soit a menti sciemment à la population canadienne au moins jusqu’à la fin de 2016 (où il a réitéré publiquement son intention de réaliser la réforme électorale avant les prochaines élections), soit vient de changer d’idée de manière opportuniste en trahissant honteusement ses promesses répétées.

Dans les deux cas, il alimente à son tour, et de manière spectaculaire, le cynisme des citoyens à l’égard de leurs gouvernants et de la démocratie!

Dominique Boisvert
Scotstown

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
    Actualités

    Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
    Actualités

    Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Territoire huron-wendat:  les municipalités devront faire avec!
    Actualités

    Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Un mois de culture à Lac-Mégantic
    Culture

    Un mois de culture à Lac-Mégantic

    Claudia Collard / 24 septembre 2020
  • Des racines au mouvement  des Incroyables comestibles
    Actualités Société

    Des racines au mouvement des Incroyables comestibles

    Claudia Collard / 24 septembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
  2. Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
  3. Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!
  4. Un mois de culture à Lac-Mégantic
  5. Des racines au mouvement des Incroyables comestibles
  6. Pour une couverture cellulaire optimale sur l’ensemble du territoire granitois
  7. Œuvres de Wynne Parkin en exposition
«Notre magnifique territoire»
Un mois de culture à Lac-Mégantic
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Appariteur concierge au Centre sportif Mégantic (2 postes)
    Lac-Mégantic
  2. Collaborateur(trice) juridique
    Lac-Mégantic
  3. Hygiéniste dentaire
    Lac-Mégantic
  4. Manoeuvre/agent d’entretien de la voie - Lac-Mégantic
    Lac-Mégantic
  5. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises