Abonnement

«Attends-moi à Tokyo», au Théâtre de la première scène

«Attends-moi à Tokyo», au Théâtre de la première scène  - Rémi Tremblay : Actualités

Les comédiens Pascal Naud, Guy Gagnon et Pierre Emond se font plaisir dans la pièce «Attends-moi à Tokyo, au Théâtre de la première scène de Marston jusqu'au 1er septembre.

L’endos du programme remis à l’entrée est écrit en chinois… ou en japonais, difficile à lire! Peu importe, Marcel, le personnage principal de la pièce Attends-moi à Tokyo n’aura pas à se rendre jusque là. À Marston, ça fera l’affaire! Inutile de chercher à comprendre, faut juste se laisser porter par la performance des trois comédiens qui offrent la finale de la saison du Théâtre de la première scène. Il reste six représentations, les 18, 19, 25, 26 et 31 août en plus du 1er septembre.

«Je finis mes dix ans au TPS avec ce rôle-là. C’est un cadeau!», n’hésite pas à confier Guy Gagnon, le comédien, metteur en scène et propriétaire, à quelques minutes de la générale. Un cadeau qu’il doit à ses complices de jeu, le duo d’humoristes Pierre Émond et Pascal Naud, de Disraeli. Ces deux-là ont découvert le texte, par hasard, alors qu’ils participaient l’an dernier au festival Le Tremplin de Dégelis, avec pour coach, Antoine Langevin, l’auteur. Vingt ans que Attends-moi à Tokyo n’avait pas été rejouée.
Pascal Naud résume: «Karl (Pierre Émond) veut déménager sa blonde, mais elle ne le sait pas et son père Marcel (Guy Gagnon) ne sait pas qu’elle ne le sait pas. Pour Marcel, la surprise, c’est qu’il la déménage pendant qu’elle n’est pas là. En fait, personne n’est au courant. Moi (Dominique) Karl m’a demandé de venir l’aider!» Et c’est justement ce qu’il va faire, de son mieux!

Pas du burlesque, pas de l’absurde, pas de claquage de porte. Mais tout un texte que le trio se partage à coups de centaines et de centaines de répliques bien punchés, lancées en deux actes. «Le plaisir de jouer avec eux autres, dit Guy Gagnon en regardant ses deux camarades, c’est qu’ils ne laissent rien au hasard. Le moindre petit détail ! Est-ce que Marcel (son personnage) peut exister? Oui, mais comment réagir avec un personnage comme lui?»

Attends-moi à Tokyo ressemble à du jamais écrit, à du jamais lu. Un texte tricoté serré, 78 pages de dialogues sans temps mort, sans silence ! «J’ai appris beaucoup de textes dans ma vie, mais celui-ci est sans doute le plus complexe!» Le travail du metteur en scène, jouer habilement entre le long numéro d’humour et la comédie théâtrale.

Pascal Naud: «En faisant de l’humour comme on le fait, Pierre et moi, il y a toujours place à l’improvisation, mais on ne peut pas sortir du texte avec cette pièce-là. Le mien, mon défi, c’est de ne rien ajouter!»
Pascal et Pierre ont déjà foulé les planches du TPS en 2014, avec la troupe de Disraeli venue livrer Massage secret ! Ils ont souvent été comparés au duo Dominique et Martin, mais ils ont leur propre personnalité, Pierre jouant l’imbécile, le faire-valoir de l’autre qui, dans cette pièce, interprète un comédien de théâtre en attente d’être connu, qui traîne sa trousse de maquillage partout où il va. Un bs résumera le sympathique Marcel, pathétiquement attaché à son BBQ qui vient justement d’être volé.

Une pièce qui s’écoute entre les éclats de rire et les surprises, c’est juste drôle. Pas imbécile pour deux cennes, en fait ! Même si Marcel dit n’importe quoi ! Une soirée qui fait du bien en fin d’été et en fin de théâtre! Pour chasser l’ennui qu’on anticipe une fois le théâtre fermé!

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Du haut des airs, un immense tapis vert!
    Actualités

    Du haut des airs, un immense tapis vert!

    Rémi Tremblay / 6 août 2020
  • À la rencontre des quatre éléments
    Culture

    À la rencontre des quatre éléments

    Claudia Collard / 3 août 2020
  • Un centre-ville coloré et festif pour l’été
    Actualités

    Un centre-ville coloré et festif pour l’été

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Des sculptures encore cibles de vandales!
    Actualités

    Des sculptures encore cibles de vandales!

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Une bonne nouvelle  qui en cache une mauvaise?
    Actualités

    Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise?

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Du haut des airs, un immense tapis vert!
  2. Chez les petits Torrieux
  3. Un esprit de partage qui se propage
  4. À la rencontre des quatre éléments
  5. Un centre-ville coloré et festif pour l’été
  6. Des sculptures encore cibles de vandales!
  7. Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise?
Docile ou non?
À la rencontre des quatre éléments
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Conseiller(re) en vente
    Lac-Mégantic
  2. Technicien(ne) de travail social
    Lac-Mégantic
  3. Technicien(ne) comptable
    Lac-Mégantic
  4. Directeur vente et marketing
    Lac-Mégantic
  5. Mécanicien avec expérience
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises