Le Colibri, vitrine du microréseau

Le Colibri, vitrine du microréseau - Claudia Collard : Actualités

Le premier microréseau électrique au pays aura son «centre d'interprétation» avec le Colibri.

Le Colibri sera la vitrine du premier microréseau électrique au pays, annoncé par Hydro-Québec le vendredi 23 février. Un lieu de promotion, de sensibilisation et de démonstration, transmet Jean-Marc Gagnon, président de l’OBNL. Une nouvelle qui rend plus concrète la mission de l’organisation, au-delà de la capitainerie et du restaurant qu’abritera le bâtiment.

Plusieurs mois avant l’annonce de l’implantation du microréseau au centre-ville de Lac-Mégantic, le Colibri s’est défini comme «la maison des énergies». Ce qu’on ne savait pas à l’époque, c’est que des discussions ont été entamées entre Hydro-Québec et la Ville il y a environ deux ans concernant un éventuel projet en lien avec la transition énergétique. «Le Bureau de reconstruction a saisi la balle au bond et, de fil en aiguille, le Colibri s’est imposé naturellement comme une vitrine du projet», relate Fabienne Joly, chargée du projet Colibri au Bureau de reconstruction.

Mme Joly transmet que le microréseau poursuit des objectifs en cohérence avec le Colibri, à une échelle plus large. «L’idée du Colibri est justement de construire une bâtisse efficace, démontrant l’importance de mieux consommer. Il va être possible d’obtenir des informations sur le fonctionnement du microréseau d’Hydro-Québec en allant au Colibri. Ce sera un lieu d’apprentissage, tant pour le grand public que pour les professionnels désireux d’aller plus loin.»

Selon M. Gagnon, la portée de l’intérêt en matière de transition énergétique est très vaste. «Nous sommes tous consommateurs d’énergie. Le Colibri sera un précurseur; on va être en mesure d’expliquer les composantes de la transition énergétique. C’est intéressant d’avoir cette longueur d’avance à Lac-Mégantic, de savoir vers quoi on s’en va comme consommateurs. Hydro-Québec va nous aiguiller là-dedans et notre rôle sera de transmettre l’information.»

Le lundi suivant l’annonce d’Hydro-Québec, Fabienne Joly a relancé les quelque 200 contacts développés par l’OBNL Le Colibri depuis deux ans. Partenaires de tout ordre disposant d’une expertise en matière de transition énergétique ont été informés du rôle que jouera la future maison des énergies.

«Avec cette annonce d’Hydro-Québec, le Colibri n’est plus vu comme un simple bâtiment, abritant capitainerie et restaurant, avec une mission liée au développement durable. Bien sûr il y a encore du travail à faire mais on a une base beaucoup plus concrète qu’il y a deux ans», considère Fabienne Joly.

Prochaine étape, boucler le plan de financement à l’aide partenaires publics et privés. Des discussions avec Hydro-Québec seront aussi entamées afin d’établir dans quelle mesure contribuera la société d’État. «On souhaite démarrer la construction du Colibri cet été. On espère que l’annonce du microréseau permettra de faire avancer le dossier rapidement. Lac-Mégantic a besoin de donner un sens à sa reconstruction. On sent une volonté de la Ville de vouloir aller de l’avant avec ce positionnement. Pour nous, c’est très stimulant», partage Jean-Marc Gagnon.

Chiffré à 3,6 M$, le projet Colibri dispose à ce jour d’environ 1 M$ d’engagements financiers.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Construction résidentielle encore au ralenti
    Actualités

    Construction résidentielle encore au ralenti

    Rémi Tremblay / 29 septembre 2020
  • Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
    Actualités

    Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
    Actualités

    Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Territoire huron-wendat:  les municipalités devront faire avec!
    Actualités

    Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!

    Rémi Tremblay / 24 septembre 2020
  • Un mois de culture à Lac-Mégantic
    Culture

    Un mois de culture à Lac-Mégantic

    Claudia Collard / 24 septembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Construction résidentielle encore au ralenti
  2. Une portion du rang 10 en chantier
  3. Du soutien bien accueilli au CHSLD de Lambton
  4. Luc Berthold déplore l’«improvisation» fédérale
  5. Territoire huron-wendat: les municipalités devront faire avec!
  6. Un mois de culture à Lac-Mégantic
  7. Des racines au mouvement des Incroyables comestibles
«Notre magnifique territoire»
Un mois de culture à Lac-Mégantic
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Appariteur concierge au Centre sportif Mégantic (2 postes)
    Lac-Mégantic
  2. Collaborateur(trice) juridique
    Lac-Mégantic
  3. Hygiéniste dentaire
    Lac-Mégantic
  4. Manoeuvre/agent d’entretien de la voie - Lac-Mégantic
    Lac-Mégantic
  5. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises