Abonnement

«Cessez complètement le transport des matières dangereuses par train!»

 «Cessez complètement le transport des matières dangereuses par train!» - Rémi Tremblay : Actualités

Des matières dangereuses que la Coalition et Robert Bellefleur ne veulent plus voir circuler sur les rails, avant une réparation complète des tronçons qui présentent des risques de déraillement.

La Coalition des citoyens et organismes engagés pour la sécurité ferroviaire de Lac-Mégantic met en demeure le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, et l’inspecteur Jean-René Gagnon de Transports Canada d’ordonner l’arrêt du transport de matières dangereuses sur la voie ferrée du Central Maine & Quebec Railway «tant que l’ensemble du tronçon n’aura pas été complètement réparé et fait l’objet d’une inspection complète, indépendante et rigoureuse par Transports-Canada.»

La procédure juridique, menée par les procureurs Daniel Larochelle et Jean-Claude Boutin, a été signifiée ce mardi, 3 septembre. La requête, précise le porte-parole de la Coalition, Robert Bellefleur, «ne concerne que la cessation complète du transport des matières dangereuses et n’entrave en rien le transport de tout autres matières, marchandises ou produits considérés comme non dangereux par les règlements en vigueur de l’industrie ferroviaire.»

La Coalition rappelle au ministre Garneau que 253 rails défectueux, ainsi que plusieurs autres dangerosités, ont été identifiés le 7 mai dernier par Jean-René Gagnon, inspecteur à Transports-Canada, entre les municipalités de Lac-Mégantic et Farnham, et qu’un avis assorti d’un ordre a dûment été transmis à Ryan Ratledge, vice-président de la CMQR, lui ordonnant des inspections additionnelles, sans nécessiter de réparations immédiates des rails considérés comme dangereux.
Les deux déraillements mineurs de wagons de marchandises qui se sont produits le 24 août dernier, à Nantes, à un endroit pourtant déjà identifié comme présentant des conditions de traverse défectueuse dans l’avis du 7 mai, ont été la goutte qui a fait déborder le vase. «Le ministre des Transports doit dès maintenant appliquer le principe de précaution, s’il considère toujours que sa priorité première demeure la sécurité ferroviaire.»

La mise en demeure précise les matières dangereuses qui sont régulièrement transportées sur la voie qui traverse le centre-ville de Lac-Mégantic, dont du gaz propane, de l’essence automobile, de l’acide sulfurique dans des DOT-111 et le chlorate de sodium. Parmi les autres matières dangereuses, le méthacrylate de méthyle stabilisé, l’hydroxyde de sodium et le butyle acrylate stabilisé. Tous des produits identifiés grâce aux fiches apposées sur les wagons.

Le ministre Garneau et Transports-Canada ont dix jours pour répondre à la mise en demeure. En cas d’absence de réponse, la Coalition se prépare à demander une injonction d’un tribunal pour l’arrêt des matières dangereuses par train.

Création d’une fondation

Afin d’obtenir des fonds du public qui serviront, dans un premier temps, à assumer les frais reliés aux démarches juridiques qu’elle entreprend, la Coalition a aussi annoncé la création d’une fondation vouée à la promotion de la sécurité ferroviaire de même qu’à la protection et à la défense des intérêts des citoyens vivant aux abords des voies ferrées. Baptisée «Sécurité ferroviaire Lac-Mégantic», la fondation recueillera des fonds qui pourront éventuellement être aussi attribués en soutien à des actions citoyennes orientées vers l’amélioration de la sécurité ferroviaire, tant au Québec qu’au Canada.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À la rencontre des quatre éléments
    Culture

    À la rencontre des quatre éléments

    Claudia Collard / 3 août 2020
  • Un centre-ville coloré et festif pour l’été
    Actualités

    Un centre-ville coloré et festif pour l’été

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Des sculptures encore cibles de vandales!
    Actualités

    Des sculptures encore cibles de vandales!

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Une bonne nouvelle  qui en cache une mauvaise?
    Actualités

    Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise?

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
  • Equidae, passion chevaux
    Culture Arts visuels

    Equidae, passion chevaux

    Claudia Collard / 23 juillet 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un esprit de partage qui se propage
  2. À la rencontre des quatre éléments
  3. Un centre-ville coloré et festif pour l’été
  4. Des sculptures encore cibles de vandales!
  5. Une bonne nouvelle qui en cache une mauvaise?
  6. Equidae, passion chevaux
  7. Quand l’indignation mène à l’action
Docile ou non?
À la rencontre des quatre éléments
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur vente et marketing
    Lac-Mégantic
  2. Mécanicien avec expérience
    Lac-Mégantic
  3. Adjoint(e) administratif(ive)
    Lac-Mégantic
  4. Appariteur concierge centre sportif mégantic
    Lac-Mégantic
  5. Préposé(e)s à l’accueil centre sportif mégantic
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises