Kubota

Mehdi Bousaidan, hyperactif sur demande

Mehdi Bousaidan, hyperactif sur demande - Claudia Collard : Culture Humour

Mehdi Bousaidan a livré un spectacle survolté le 29 février.

D’entrée de jeu, Mehdi Bousaidan nous plonge dans l’univers parallèle de Netfix, rebaptisé Medflix pour la circonstance. Un écran géant en trois dimensions s’anime devant un public rapidement conquis. Faut dire que l’humoriste a une intense présence scénique, qu’on peut aisément qualifier d’hyperactive. Faut aussi dire qu’il a un don inné pour les personnages et un talent certain pour imiter de nombreuses langues étrangères. Faut dire surtout qu’il est fou raide. Et on aime ça!

Son et lumière à profusion pour ce véritable feu roulant de divertissement. Qui débute avec la voix d’un couple fictif, s’apprêtant à faire son choix sur la plateforme Medflix, en l’occurrence le spectacle Demain de Mehdi. Oups, version espagnole. Oups on est malencontreusement revenu au début. Ok peut passer l’introduction. Oups, sous-titres en arabe. Oups on doit reculer… ou avancer.  Chaque fois, l’humoriste met ses prouesses physiques au service de la télé sur demande.

Demain, est un spectacle interactif, le public «choisissant» par applaudissement le déroulement de la soirée. Les péripéties de Mehdi dans de nombreux pays évoluent donc au gré de la mêlée, qui croule souvent de rire lorsque l’humoriste imite une langue étrangère. Amusant segment celui où il parle des sports olympiques «inventés» par les Norvégiens, diatribe interminable à l’appui.

L’imagination de Mehdi Bousaidan, qui signe tous les textes de son premier one man show, est largement mise à profit. Le numéro sur les sonneries de iPhone comme réveille-matin, qui réfèrent chacune à un certain type de personnalité, est particulièrement comique. Mais l’hilarité atteint des sommets lorsqu’il relate son arrestation policière à l’École nationale de l’humour parce qu’il avait en sa possession des armes… factices. Un récit véridique quoiqu’agrémenté avec une «fausse suite» choisie par applaudissements, à savoir la prise d’un otage.

Humain attachant et champion de l’autodérision, Mehdi Bousaidan a laissé plusieurs visages souriants dans son sillage. Un beau moment de relâchement, qui était offert le 29 février par le Comité culturel Mégantic, sur la Scène Desjardins de la Salle Montignac.



Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Des dons? Plutôt des déchets!
    Actualités

    Des dons? Plutôt des déchets!

    Rémi Tremblay / 8 avril 2021
  • Le variant dans la mire des autorités sanitaires
    Actualités Santé

    Le variant dans la mire des autorités sanitaires

    Rémi Tremblay / 8 avril 2021
  • Tsunami de solidarité pour Julie Boulay
    Actualités Société

    Tsunami de solidarité pour Julie Boulay

    Claudia Collard / 8 avril 2021
  • Profs du Cégep en grève
    Actualités Éducation

    Profs du Cégep en grève

    Rémi Tremblay / 7 avril 2021
  • Découverte de nouveaux talents
    Culture Musique

    Découverte de nouveaux talents

    Claudia Collard / 5 avril 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Des dons? Plutôt des déchets!
  2. Le variant dans la mire des autorités sanitaires
  3. Tsunami de solidarité pour Julie Boulay
  4. Profs du Cégep en grève
  5. Il était une fois... Félix!
  6. Découverte de nouveaux talents
  7. Ambiance de fête avec QW4RTZ!
Maudit mouton!
Découverte de nouveaux talents
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Personnel de production
    La Patrie
  2. Préposé(e) de nuit et préposé serveur
    Lac-Mégantic
  3. 3 postes à combler
    Lac-Mégantic
  4. 3 postes à combler
    Lac-Mégantic
  5. Préposé à l’accueil
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises