Cegep Beauce Appalaches

Lettre ouverte au Premier ministre Justin Trudeau

Bonjour M. le Premier ministre.

Une fois de plus, les citoyens de Frontenac, Lac-Mégantic et Nantes vous manifestent leur désapprobation concernant le tracé de la voie de contournement ferroviaire qui touche ces trois municipalités.

Aujourd’hui, plus de 9 années après la tragédie, la population n’a plus la même vision et l’on peut facilement constater qu’une grande majorité des résidents des trois municipalités sont en défaveur du tracé que le ministère des Transports pilote actuellement ; en plus, ce tracé qui se veut être une voie de contournement n’en est pas vraiment un puisqu’il ne contourne pas la ville de Lac-Mégantic, mais se contente plutôt de la longer.

Vous dites vouloir l’acceptabilité sociale pour ce projet. Voici les faits : après des sondages scientifiques faits de façon aléatoire et validés par un statisticien indépendant, les résultats sont concluants. À Frontenac, 90,3% de la population sondée a déclaré être contre le fait que la voie de contournement telle que proposée, passe sur son territoire. À Nantes, 88,5% des résidents ont déclaré être contre le tracé tel que proposé, tandis qu’à Lac-Mégantic, c’est 70,5% de la population qui ne veut pas du tracé tel que proposé.

Si on fait une moyenne pondérée, c’est 77% de la population concernée qui s’oppose à ce tracé qui comprend des dangers réels d’un point de vue humain, écologique et environnemental.

Vous faites maintes publicités pour encourager la protection de l’eau, par exemple : «L’eau, c’est un droit fondamental», «L’eau, c’est une ressource menacée», «L’eau, c’est un bien public» et «Encore soif de justice». Ce ne sont là que quelques exemples. Il vous faudrait bien agir dans le même sens que vous prêchez !

«À l’échelle cosmique, l’eau est plus rare que l’or. Pour la vie, elle est infiniment plus précieuse.» -Hubert Reeves

En ce qui nous concerne, pour la voie de contournement ferroviaire, il n’y a aucun risque à prendre. Le danger de contamination de la nappe phréatique est présent et bien réel. D’ailleurs, les municipalités et la population attendent avec impatience les résultats des analyses hydrologiques qui ont été effectuées au printemps dernier. Fait à mentionner, sur ma propriété seulement, on y a effectué 24 tests de forage. Certains de ces trous de forage laissent encore s’échapper de l’eau, même après plusieurs mois.

Aussi, lors de la journée portes ouvertes, organisée par l’OTC (Office des Transports du Canada) et le MT (ministère des Transports du Canada), j’ai questionné les représentants du CP (Canadien Pacifique) qui étaient sur place. Ceux-ci ont confirmé que l’emplacement actuel de la voie ferrée était plus sécuritaire que le tracé proposé par la voie de contournement. De plus, ils ont aussi mentionné que le tracé actuel faisait leur bonheur et que ce n’est pas eux qui demandaient un nouveau tracé!

Je joins à mon message une copie de la lettre de non acceptabilité signée en plus de copies. Vous allez pouvoir constater qu’une très grande partie de notre population est contre ce tracé qui, loin de guérir, crée plutôt une injustice sociale grandissante à mesure que l’on découvre les points négatifs de ce projet.

Vous avez été élu par la majorité et vous vous devez de travailler pour la majorité, soit vos payeurs de taxes ! Le coût de cette voie de contournement ferroviaire, telle que proposée, est déjà rendu à un prix exorbitant de près d’un demi milliard de dollars et les «bibittes» ne sont pas encore toutes sorties. Tout ça pour un projet dont la population ne veut plus et dont le coût ne cesse d’augmenter plus le temps avance.

Avant que le pro-maire M. Pierre Latulippe soit mandaté pour demander au ministre Marc Garneau d’oublier tous les autres tracés et de ne travailler que sur le tracé #1, on nous avait présenté des tracés beaucoup plus logiques et beaucoup moins dévastateurs, mais comprenant certains conflits d’intérêt… On connaît la suite.

Comment pouvez-vous affirmer que ce tracé que vous proposez de faire est dans l’intérêt du public? Avec le résultat des sondages et les signatures déjà obtenues (le nombre correspond à plus de 13% de la population adulte de Lac-Mégantic, Nantes et Frontenac, c’est comme obtenir plus de 156 000 lettres signées à Montréal), s’opposant à ce projet, est-ce socialement acceptable et équitable d’amplifier la souffrance des citoyens et de créer des tensions amères entre les municipalités?

Nous devons travailler ensemble comme communauté et comme société afin qu’une tragédie comme celle que Lac-Mégantic a connue, ne se reproduise plus jamais, ni ici ni ailleurs. L’objectif ultime que nous devons garder en tête, c’est la SÉCURITÉ!

J’espère, M. Trudeau, que vous accepterez d’être à l’écoute de votre électorat plutôt qu’à continuer à prioriser un mandat qui n’a pas sa raison d’être. 

En espérant une position positive, 

Yolande Boulanger, pour Lac-Mégantic et Frontenac Kurt Lucas, pour Frontenac

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Code rouge à la poly
    Actualités

    Code rouge à la poly

    Rémi Tremblay / 16 septembre 2022
  • Clémence Rancourt plonge dans l’histoire familiale
    Culture Littérature

    Clémence Rancourt plonge dans l’histoire familiale

    Rémi Tremblay / 22 septembre 2022
  • La culture pour susciter la participation sociale des aînés
    Actualités Société

    La culture pour susciter la participation sociale des aînés

    Claudia Collard / 22 septembre 2022
  • Béliers: deux victoires et deux matchs nuls
    Sports

    Béliers: deux victoires et deux matchs nuls

    Anne-Julie Hallée / 22 septembre 2022
  • Martin Plante: passion percussion
    Culture Musique

    Martin Plante: passion percussion

    Claudia Collard / 21 septembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Code rouge à la poly
  2. Clémence Rancourt plonge dans l’histoire familiale
  3. La culture pour susciter la participation sociale des aînés
  4. Sauro: victoire et défaite en matchs préparatoires
  5. Béliers: deux victoires et deux matchs nuls
  6. Étienne Drapeau pour les Journées de la culture
  7. Martin Plante: passion percussion
«Pis, ça avance ?»
Martin Plante: passion percussion
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur(trice) général(e) et greffier(ère)
    Courcelles
  2. Inspecteur en bâtiment et en l’environnement
    Nantes
  3. Appariteur-concierge
    Lac-Mégantic
  4. ADJOINT.E EXÉCUTIF.VE À LA DIRECTION DU DÉVELOPPEMENT
    Lac-Mégantic
  5. Personnel de bureau
    Marston
Répertoire des entreprises