Oscar Brochu

Pierre Poulin revisitera l’histoire de Lac-Mégantic en quatre tomes

Pierre Poulin revisitera l’histoire de Lac-Mégantic en quatre tomes  - Rémi Tremblay : Culture Littérature

Pierre Poulin passe le plus clair de ses journées à revisiter le passé. Pour son plaisir à lui, mais aussi pour partager ses histoires avec le plus grand nombre de lecteurs.

Un projet ambitieux? Pas pour lui! Le regard perçant de Pierre Poulin sur le passé lui a valu de publier, depuis 2019, «Les chroniques de mon village» sur St-Samuel de Lac-Drolet, Saint-Ludger et St-Sébastien, toutes déclinées en deux tomes chacun. Lac-Mégantic s’annonce son plus grand défi: environ 1 500 pages en quatre tomes cette fois, qui déclineront l’histoire de 1646 jusqu’en 1972, à partir de milliers de captures d’écran puisées dans les archives de journaux et de livres. Le travail s’est amorcé en juin 2023, le premier tome sera lancé plus tard, fin août début septembre.

«Lac-Mégantic, c’est tellement intéressant; il va être encore plus beau», s’enthousiasme Pierre Poulin, rencontré à son domicile de Lac-Drolet. L’auteur des chroniques Un p’tit bout de notre histoire, publiées régulièrement dans l’Écho de Frontenac, ne décroche pas de ses voyages quotidiens dans le passé. «C’est sa passion. Tous les jours, quasiment huit heures par jour», estime sa conjointe Linda. L’homme s’empare de lunettes épaisses, en raison de son handicap visuel, et manipule deux téléphones cellulaires sur lesquels il saisit des articles d’un temps passé à partir de journaux, tous numérisés et disponibles à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec, dont il continue d’être l’un des plus fidèles abonnés.

«J’en suis à l’étape de la relecture. J’ai noté un entrefilet de 1896, un train avait déraillé. Des trains, il en a déraillé à Mégantic. Il y a eu des morts amplement. Ça m’a tellement surpris. Soit que des gens aient été écrasés entre deux wagons, soit qu’ils aient tombé entre les roues d’un train!» Parmi les accidents rapportés, celui de l’Express d’Halifax qui a déraillé à la traverse de Ditchfield (Frontenac). «Les rails se sont écartés et tout le train a laissé la voie, deux chars se renversant sur le côté. Chose étonnante, personne n’était blessé», rapporte Le Progrès de l’Est. 

L’histoire de Lac-Mégantic est étroitement associée au chemin de fer. Autre fait divers cette même année, «un train d’immigrants est passé ici, lundi. Il n’y avait pas moins de neuf wagons chargés de passagers des vieux pays. La plupart était des jeunes garçons anglais venant de Londres, probablement.»

Le premier tome couvrira de 1646 à 1905, le deuxième portera sur la période de 1905 à 1920 avec les grands feux qui ont ravagé la région et un peu partout en Estrie, jusqu’à Magog, le troisième parcourra de 1920 à 1945 et finalement, la période de 1945 à 1972. Chaque tome fera entre 375 et 380 pages et sera vendu 50$. «Hier, il me disait: c’est pas grave si je ne fais pas d’argent, au moins je les aurai écrit», intervient Linda. Explication de l’auteur : «J’écris toujours pour moi en premier; si personne n’aime ça, ça ne me dérange pas. Je passe mon temps et je trouve ça tellement intéressant; c’est tellement l’fun!» Encore et toujours bien secondé par sa sœur Diane, sa complice des premières recherches qui participe étroitement à la mise en pages. 

Si personne n’aimait ses livres, il n’aurait pas si vite écoulé le nombre d’exemplaires mis sous impression à compte d’auteur. En tout, 500 copies pour chacun de ses deux tomes sur Lac-Drolet, 200 pour chacun des deux tomes sur St-Ludger et 200 pour chacun des deux tomes sur St-Sébastien. «Là, il m’en reste une dizaine!»

L’entrevue se prolonge, l’heure s’égrène à l’horloge. Difficile de quitter le passé pour revenir les deux pieds dans le temps réel. Ah oui, changements climatiques, vous dites? Des anomalies dans le climat, ça s’est aussi vu à la fin du 19e siècle: «À l’hiver 1896, je lis qu’il n’y avait pas eu de neige. Les champs étaient brûlés par la gelée. Et faire du sirop (d’érable) en février ou en janvier, pas souvent, mais ça arrivait à l’occasion.» Dans ce bon vieux temps, une seule coulée pouvait rapporter 200$.

Dans sa banque de fichiers d’archives s’empilent des bouts d’histoires, comme dans une boîte de puzzle, depuis cette époque pas si lointaine où Mégantic et Agnès se côtoyaient sans vraiment se fréquenter.

Beaucoup de lectures en perspective. Les gens intéressés peuvent réserver leur copie en appelant l’auteur au 819 549-2967. Il vous répondra avec plaisir. 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
    Culture Musique

    Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête

    Claudia Collard / 16 avril 2024
  • Happening de pure joie cosmique
    Actualités

    Happening de pure joie cosmique

    Rémi Tremblay / 16 avril 2024
  • La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
    Actualités Économie

    La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM

    Claudia Collard / 4 avril 2024
  • Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ
    Actualités Immobilier

    Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ

    Rémi Tremblay / 4 avril 2024
  • Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit
    Actualités Environnement

    Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit

    Claudia Collard / 4 avril 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
  2. Happening de pure joie cosmique
  3. La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
  4. Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ
  5. Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit
  6. Les p’tits Torrieux se soucient peu de l’éclipse!
  7. Party instantané avec Salebarbes!
Virage numérique sans déraper
Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Commis comptable
    Lac-Mégantic
  2. Entretien ménager
    Marston
  3. Électromécanicien
    St-Sébastien
  4. 3 préposé(e)s à l’accueil touristique - 1 agent(e) de sensibilisation aux espèces exotiques envahissantes
    Lac-Mégantic
  5. 2e Employé de voirie
    Val-Racine
Répertoire des entreprises