Recyc-Québec

Projet Colibri: l’emblème du savoir-faire franco-québécois

Projet Colibri: l’emblème  du savoir-faire franco-québécois - Claudia Collard : Actualités

La proposition architecturale du Pôle Innovations Constructives.

La construction d’une capitainerie sur l’emplacement de l’ancien bâtiment de la marina de Lac-Mégantic devrait débuter à la fin 2015. Initié par le Pôle Innovations Constructives (PIC), un réseau de partenaires de la région Rhône-Alpes, le projet prendra la forme d’un lieu de rencontre en plus d’abriter un espace de restauration. Sa conception sera guidée selon des principes de développement durable, mettant à profit les savoir-faire français et québécois.

La Ville a profité du passage de la délégation française ici pour livrer un point de presse dévoilant les grandes lignes du projet, baptisé Le Colibri. Un nom référant à une légende amérindienne où l’oiseau va chercher l’eau goutte à goutte pour la jeter sur un feu ravageant la forêt… soucieux de faire sa part tout en sachant qu’il ne pourra éteindre le brasier à lui seul.

À l’instar du colibri, le PIC a voulu lui aussi faire sa part. «Lorsque la tragédie est survenue, nous avons été bouleversés, mais en même temps touchés par la détermination avec laquelle la mairesse et son équipe ont voulu surmonter l’épreuve et apporter rapidement l’espoir à une population sous le choc», partage l’architecte Thierry Roche, initiateur du projet et vice-président partenariat et marketing territorial du Pôle Innovations Constructives.

La proposition architecturale rappelle un bateau s’avançant vers le lac, évoquant à la fois la légèreté de l’oiseau et la solidité du navire, doté de performances énergétiques à la fine pointe technologique. Le volet artistique serait également mis en valeur: à l’entrée, un mur en béton serait animé d’une fresque réalisée chaque année par des étudiants français et québécois. «Ce ne serait pas un bâtiment figé mais un bâtiment qui va vivre au rythme de la ville, qui se réinvente tous les jours. Un bâtiment qui se définit dans le paysage et dans l’usage», explique M. Roche.

De grandes entreprises et organisations françaises de la région Rhône-Alpes se sont associées au projet, qui dispose ainsi d’expertises en matière de qualité environnementale et d’innovation architecturale. Parmi celles-ci, l’entreprise Ferrari, conceptrice des toiles qui permettront de couper le vent pour rendre la terrasse la plus conviviale possible. Enduites de matériau polymère, ces toiles sont notamment intégrées au stade de Londres, qui a accueilli les Olympiques de 2012. «Nous lançons l’invitation aux entreprises québécoises en développement durable à joindre notre projet car nous voulons absolument en faire un lieu de démonstration des savoir-faire franco-québécois», transmet Fabienne Joly, de l’agence de développement économique de l’Isère.»

C’est en septembre 2014 que la proposition a été faite à la ville de Lac-Mégantic, relate la mairesse Colette Roy Laroche. «L’approche préconisée cadre parfaitement avec notre vision de la reconstruction, qui est de réaliser un quartier durable modèle intégrant une architecture audacieuse qui se marie à notre histoire, et à la volonté exprimée par les citoyens d’avoir un centre-ville à échelle humaine.» Elle rappelle les liens de collaboration qui unissent sa municipalité et la région Nord-Isère depuis une dizaine d’années. «C’est une relation basée sur le partenariat, née d’intérêts communs en matière de développement économique et de développement durable. On peut aussi parler d’une amitié durable.»

Propriétaire du terrain où Le Colibri verra le jour, la Ville compte céder la responsabilité du lieu à une organisation à but non lucratif via un bail à long terme. «Il s’agira donc d’un bâtiment communautaire, qui deviendra une plate-forme de collaboration fructueuse et durable avec nos amis et partenaires français», précise la mairesse de Lac-Mégantic.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises