Bénévoles Lac en fête

Une crise de foi!

Le malaise est semblable à une indigestion après de trop grosses boustifailles. Tu constates qu’à l’intérieur de toi quelque chose veut sortir mais ça reste pris en travers de la gorge. La poitrine t’oppresse. T’as beau penser à autre chose, essayer de vaquer à d’autres occupations, changer le mal de place, rien n’y fait. Ton corps veut l’expiation de quoi, au juste? Aucune idée. Le cerveau lui-même ne réussit pas à nommer le mal. Jusqu’au moment de l’expulsion brutale mais… libératrice!

Une crise de foie ou de mauvaise foi, doc? Ici comme ailleurs, à peu près tout le monde essaie de s’arracher la vie pour arriver à Noël en même temps que son voisin. Pour célébrer enfin un événement ce qui a du sens à nos yeux. L’important c’est de fêter, peu importe la manière!

En temps normal, en cette fin d’année, on aurait tous collectivement de quoi fêter. La certitude de sortir de 2016 la tête haute! Dans les 12 derniers mois, il y a eu des avancées. Des moments d’incertitude, certes, mais soyons honnêtes, en règle générale nous avons franchi de grands pas pour se sortir d’une crise. Prenez par exemple le dossier de Lac-Mégantic. Tout le monde a ramé dans le même sens pour ce qui est réclamé comme le principal remède à l’après-tragédie: une voie de contournement ferroviaire et vite! Tous les partis politiques fédéraux s’entendent là-dessus et la réponse officielle du gouvernement de Justin Trudeau est attendue pour janvier. La Ville de Lac-Mégantic a présenté une proposition jusqu’ici tenue secrète au ministre des Transports Marc Garneau qui en a pris bonne note. Le dossier avance, les ingrédients de la recette sont sur la table, il ne reste que la bonne foi à saupoudrer avant de mettre au four et se croiser les doigts!

Une vision trop naïve? Sans doute, mais vient un temps où il faut savoir choisir ses batailles, identifier ses ennemis et se demander au nom de qui au juste on doit livrer bataille. Prenez la dernière sortie à Ottawa de la Coalition. La délégation est allée livrer un message au nom d’une population qui a peur et qui est inquiète! J’ai toujours endossé l’action de la Coalition. Moins quand ils tassent le député conservateur Luc Berthold de leur équation et qu’ils se trouvent un parrain pour le comté soi-disant orphelin, ça c’est de la partisanerie bassement politique. Autrement, le groupe a sa place et a prouvé qu’il pouvait exercer de la pression sur le gouvernement fédéral, en faisant braquer sur eux les projecteurs de TVA et de Radio-Canada. Le faire au nom de la population, c’est bien, mais faudra bien un jour qu’on arrête de présenter la population de Lac-Mégantic comme des polytraumatisés, qui vivent toujours dans la peur et dans l’inquiétude. Définir les Méganticois comme des givrés du balai cela a des conséquences. La ville finit par être attrayante pour les autres givrés du balai venus d’ailleurs qui pourraient y voir un Klondike! Si on doit accueillir 2025 personnes de plus dans la MRC du Granit d’ici 2025, autant accueillir du monde sain d’esprit qui ne viendront pas alourdir notre réseau de ressources.

Oui, il y a eu des séquelles à cette terrible tragédie, oui il y a des symptômes qui couvent encore, oui rien ne doit être pris à la légère, mais à force de présenter les Méganticois comme des victimes de ci et des victimes de ça, on fausse la réalité et on laisse libre cours à tous ces gens qui nous achalent au téléphone pour nous offrir le produit miracle, parce qu’ils savent par les médias de masse qu’on est un peu zinzin, donc des cibles fragiles, donc faciles pour les arnaqueurs.

Et ça exacerbe les préjugés, je m’en confesse. Comme cette visite au bureau la semaine dernière d’un homme arrivé de Montréal en novembre, à bicyclette! Et en trois semaines, dormant de refuge en refuge, le visiteur a eu le temps de nous diagnostiquer, presque aussi bien que les professionnels qui ont pondu Lac-Mégantic- De la tragédie à la résilience ! Nos jeunes se droguent, qu’il m’a dit! Je dois être givré du balai, je n’avais rien vu!!! Je dois souffrir d’une mauvaise vue depuis 50 ans, parce que j’avais pas remarqué que les jeunes se droguent! Ça prenait un regard extérieur, directement de la rue!

Un mot sur le Carré Bleu. Je lisais dans l’ouvrage collectif Lac-Mégantic De la tragédie à la résilience que la page Facebook de ce groupe avait «apporté un vent de critiques acerbes à l’endroit des choix des autorités en place». La mauvaise nouvelle, qu’ils écrivaient! En fait, le Carré Bleu a servi à faire évacuer le méchant! Le bassin que l’on dépose par terre au chevet du malade. Des critiques acerbes? Oui mais de bon ton, à l’image de ce qui se véhicule sans compromis, sans discernement dans les réseaux sociaux, puisque tout ne peut être aussi parfait que dans les communications contrôlées et filtrées qui nous proviennent des autorités officielles. À vous de trouver le juste milieu!

Conclusion sur une note plus humoristique et pour prouver qu’en dépit de tous nos petits malheurs, on garde encore notre tête. J’apprends que selon le calendrier islamique, on vient de tourner la page sur l’année 1438. Eux, ils se basent sur la naissance de Mahomet, quelque part en octobre. Faque, rassurez-vous, l’Amérique n’a pas encore été découverte. Ils attendent sans doute que Donald Trump entre à la Maison Blanche! Vous voyez? Quand on se compare, on se console!

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Violence sexuelle et violence conjugale: projet pilote de tribunal spécialisé
    Actualités Politique

    Violence sexuelle et violence conjugale: projet pilote de tribunal spécialisé

    Rémi Tremblay / 17 août 2022
  • Parcours photographique empreint d’humanité
    Culture

    Parcours photographique empreint d’humanité

    Claudia Collard / 2 août 2022
  • Signalement environnemental dans le lac Mégantic
    Actualités Environnement

    Signalement environnemental dans le lac Mégantic

    Rémi Tremblay / 16 août 2022
  • Simon Gouache ose le risque
    Culture Humour

    Simon Gouache ose le risque

    Claudia Collard / 16 août 2022
  • Pluies torrentielles
    Actualités

    Pluies torrentielles

    Rémi Tremblay / 15 août 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Réal Béland en formule intime
  2. Violence sexuelle et violence conjugale: projet pilote de tribunal spécialisé
  3. Parcours photographique empreint d’humanité
  4. Signalement environnemental dans le lac Mégantic
  5. Simon Gouache ose le risque
  6. Musique aux Sommets du 19 au 21 août
  7. The Strings en spectacle
Aux portes de l’abdication
Parcours photographique empreint d’humanité
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. ADJOINT(E) ADMINISTRATIF(IVE)
    Stornoway
  2. Opérateurs de Production
    Lac-Mégantic
  3. cuisinier(ère)
    Lac-Mégantic
  4. Préposé(e) Serveur(euse)
    Lac-Mégantic
  5. Opérateur de machinerie lourde- mécanicien-journalier
    Lac-Drolet
Répertoire des entreprises