L’amour des chiens mène au 17e Défi Gosford

L’amour des chiens mène au 17e Défi Gosford - Rémi Tremblay : Actualités

La décision de retarder d’une semaine la tenue du Défi Gosford dans le calendrier du Club d’attelages de chiens du Québec tombe pile poils avec le week-end de la St-Valentin. Les 11 et 12 février, le Défi sera chocolat, avec pour thème rassembleur «amoureux des chiens», annonce son président fondateur, Bernard Saucier. Le territoire du mont Gosford dispose d’un couvert de neige abondant cette année et rien ne devrait empêcher les propriétaires de chiens de l’Est du Canada et des États-Unis de filer en direction de Woburn.

À sa 17e édition, le Défi Gosford devrait facilement accueillir plus de 60 coureurs et près d’un millier de spectateurs à l’accueil, dans une atmosphère de fête familiale où rien n’a été négligé, surtout pour les enfants.

«La réputation de l’événement n’est plus à faire. Les coureurs le considèrent comme l’un des plus beaux circuits de la province», insistait Bernard Fortier, en point de presse, mardi. Fier du calibre présenté par les attelages du Québec jusque sur la scène internationale, ce vétéran de la compétition a su, au fil des ans, gagner la collaboration de la municipalité de Woburn et s’entourer d’une équipe d’une cinquantaine de bénévoles pour offrir un circuit invitant, en altitude.

Sur deux jours, des compétitions enlevantes dans l’espoir d’empocher une part des 10 000$ offerts en bourses. Au programme, le samedi 11 février dès 10h, la course à six chiens suivie de la course de ski joëring, où une bonne quinzaine de skieurs sont attendus. À midi, la course à huit chiens et à 14h celle à 12 chiens. Le lendemain, dimanche, la même séquence d’épreuves avant la remise des trophées et des bourses.

Bernard Saucier revient tout récemment du championnat du monde des attelages de chiens, qui se déroulait en Ontario. «Les Québécois sont très forts. À preuve, dans la catégorie illimitée, ce sont trois Québécois qui ont occupé tout le podium. Le Québec a raflé les grosses classes.» Lui-même a bien couru, malgré une gastro, terminant au 7e rang de sa catégorie sur 14 concurrents.

Côté spectacle, intensité assurée. «La qualité des équipes québécoises est très élevée, la compétition entre elles est très vive et les coureurs sont désireux de se comparer aux meilleurs. Ils choisissent donc les événements auxquels ils vont participer en fonction de ces critères, mais également en fonction de la qualité du circuit offert, de la qualité de l’accueil qui leur est réservé et des bourses en jeux», insiste le musher.

Du plaisir hors piste

De l’aveu même du maire de Woburn, Raoul Proteau, à chaque année, les accompagnateurs des équipes participantes venues de loin sont nombreux à assister aux épreuves. «Le Défi Gosford fait connaître notre région. On note plus de visiteurs venus des États-Unis, du Lac-Saint-Jean et du Nouveau-Brunswick que de spectateurs locaux.»

Tout est mis en place pour que le déplacement de la famille au pied du mont Gosford en vaille le coût pour les gens de la région. «Le comité de bénévoles qui œuvre à maintenir cet événement souhaite attirer de plus en plus de familles et c’est pourquoi nous désirons continuer d’offrir des activités d’animation et des aménagements qui feront le bonheur des enfants et de leurs parents», intervenait le représentant de la Caisse Desjardins du Granit, Guy Brousseau. Desjardins est l’un des principaux partenaires financiers de l’événement avec Câble Axion et une longue liste de commanditaires locaux et régionaux.

Chaque enfant se verra remettre une sucette chocolatée en forme de chien, offerte par le restaurant La Chocolaterie de Lac-Mégantic. Et pour brûler les calories, randonnée en raquettes avec Sentiers frontaliers, jeux gonflables, feu de camp, glissade, BBQ hivernal sous la tente et remise de cadeaux.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Sept ans après: un devoir de mémoire
    Actualités

    Sept ans après: un devoir de mémoire

    Claudia Collard / 1 juillet 2020
  • Montignac rend hommage à ses finissants
    Actualités

    Montignac rend hommage à ses finissants

    Claudia Collard / 29 juin 2020
  • Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice
    Actualités

    Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice

    Rémi Tremblay / 25 juin 2020
  • La dernière nuit illustrée en bande dessinée
    Actualités

    La dernière nuit illustrée en bande dessinée

    Claudia Collard / 18 juin 2020
  • C'est la fin pour le Centre récréatif
    Actualités

    C'est la fin pour le Centre récréatif

    Rémi Tremblay / 18 juin 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Nouvelles mesures à la plage
  2. Sept ans après: un devoir de mémoire
  3. Lambton: tronçon de piste cyclable dans le noyau urbain
  4. Début de l’autocueillette
  5. Chantier du Pont de fer
  6. Montignac rend hommage à ses finissants
  7. Mesures de déconfinement estival
Docile ou non?
Festival virtuel pour Songe d’été en musique
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur général
    Lac-Mégantic
  2. Inspecteur municipal
    Notre-Dame-des-Bois
  3. Agente - Agent de communication
    Lac-Mégantic
  4. Mécanicien
    Lac-Mégantic
  5. Technicien - Service comptable aux entreprises
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises