Abonnement

La voie du jazz pour Chantal Poulin

La voie du jazz pour Chantal Poulin - Claudia Collard : Culture

Chantal Poulin lancera son album Moments le 6 mai à l’église de Piopolis.

Durant une quinzaine d’années, Chantal Poulin n’a presque plus chanté. Son appareil vocal fonctionnant anormalement, pousser la note lui demandait un effort trop considérable, si bien qu’elle a dû mettre de côté une passion qu’elle chérissait depuis l’adolescence. Il y a environ deux ans, sa nouvelle voix s’est manifestée. D’abord timidement puis avec de plus en plus d’assurance. L’album Moments qu’elle lancera le 6 mai à l’église de Piopolis est en quelque sorte la consécration de son indéniable vocation.

«Il y a un an, je n’aurais jamais pensé être capable de faire un album», confie Chantal, visiblement fébrile à l’idée de présenter ce produit nouvellement né, de surcroit à Piopolis, son patelin d’origine, dans une église où ont été baptisés son fils et sa petite-fille, où elle a chanté à l’occasion de nombreux mariages et funérailles.

Son aisance pour le chant est revenu mine de rien, alors qu’elle pratiquait des exercices de yoga lors d’un cours donné par sa sœur Line. Sa nouvelle voix est celle du jazz, un style qu’elle a d’abord tâté en 2015 et 2016, dans le cadre de la série de concerts estivaux d’Entre chien et loup. «Le jazz, c’est la création. J’aime la liberté, la fusion avec les musiciens que ça apporte. Les improvisations musicales me transportent et m’inspirent. Ça m’amène ailleurs et j’ai envie d’aller à cet endroit.»

Moments réunit 14 chansons choisies, jazzées et revisitées par la principale intéressée. Des morceaux qui sont autant de coups de cœur et pour lesquels l’enregistrement «live» lui est apparu comme un incontournable. «Pour moi, le titre de l’album est très significatif. Parce que c’est le moment de faire l’album, parce qu’on a créé des moments en studio». Aussi parce qu’elle souhaitait léguer cette forme d’héritage à sa petite-fille. «Des grands-mères font de la confiture pour leurs petits-enfants. Cet album, c’est un peu ma confiture», image-t-elle.

Chantal s’est impliquée à toutes les étapes de production de Moments, qui compte notamment des pièces des Cohen, Brel, Gainsbourg, Holiday. On y retrouve également Cry if you want to, une de ses chansons de prédilection, popularisée par Holly Cole ainsi que Love’s still alive de Robert Bureau, son compagnon de vie.

D’ailleurs Chantal admet avoir été fortement influencée par Robert, auteur-compositeur-interprète qui a déjà à son actif plusieurs albums. «Mon chum a été le déclencheur. En plus, il m’a offert en cadeau les sous pour couvrir une partie de l’enregistrement.» Ne lui restait plus qu’à plonger dans cette aventure, avec pour complices le pianiste Marc Delorme, le contrebassiste Jonathan Boudreau, le saxophoniste David Elias et Jacques Robert à la batterie.

L’album de Chantal, c’est plus qu’un album. Pour celle qui a vécu un épisode de cancer en 2012, c’est la célébration de la vie. «La maladie nous amène à trouver l’équilibre», dira-t-elle. Moments, c’est aussi la célébration de sa voix retrouvée et pour laquelle elle n’a de cesse de dire merci. Merci pour ces notes qu’elle peut à nouveau chanter. Merci pour l’appel de la musique, qui lui permet d’exploiter une créativité différente de celle qui l’anime lorsqu’elle enseigne l’adaptation scolaire à l’Université de Sherbrooke ou qu’elle y complète son doctorat.

Le lancement de l’album de Chantal Poulin sera précédé de celui de Jean-Marc de Raeve en première partie. Ce programme double présenté le 6 mai débutera à 20h et les billets sont en vente à la pharmacie Jean Coutu, au Magasin général de Piopolis, chez Bolduc Vêtements et Rachel Longpré & Co ou directement à l’entrée le soir du spectacle.

On peut écouter des extraits de Moments sur soundcloud.com en écrivant «Chantal Poulin» dans l’onglet «recherche».

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Julia Gagnon, finaliste du concours Femmes d’affaires du Québec
    Actualités

    Julia Gagnon, finaliste du concours Femmes d’affaires du Québec

    Claudia Collard / 23 septembre 2020
  • Une planification stratégique  pour le territoire méganticois
    Actualités

    Une planification stratégique pour le territoire méganticois

    Claudia Collard / 22 septembre 2020
  • Dans l'temps d’Guy Dostie ça s’passait ainsi
    Culture

    Dans l'temps d’Guy Dostie ça s’passait ainsi

    Claudia Collard / 21 septembre 2020
  • Un appel pour «serrer la vis» dans les bars
    Actualités

    Un appel pour «serrer la vis» dans les bars

    Rémi Tremblay / 17 septembre 2020
  • Vocation: préposé aux bénéficiaires
    Actualités

    Vocation: préposé aux bénéficiaires

    Claudia Collard / 17 septembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Julia Gagnon, finaliste du concours Femmes d’affaires du Québec
  2. Une planification stratégique pour le territoire méganticois
  3. Dans l'temps d’Guy Dostie ça s’passait ainsi
  4. Un bon test pour l’Espace jeunesse
  5. Un appel pour «serrer la vis» dans les bars
  6. Vocation: préposé aux bénéficiaires
  7. Vision d’avenir pour le Pavillon de la Faune
«Notre magnifique territoire»
Dans l'temps d’Guy Dostie ça s’passait ainsi
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Opérateur de chariot élévateur
    Lac-Mégantic
  4. Entretien ménager Poste de nuit
    Lac-Mégantic
  5. Commis – Caissiers/caissières (Plusieurs postes disponibles)
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises