Abonnement

Plus ça change…

Le gouvernement de Justin Trudeau a dévoilé en début de semaine son 3e budget depuis son élection en 2015. Plus ça change, plus c’est pareil! La classe moyenne devrait être satisfaite des mesures annoncées pour une meilleure équité. C’est surtout elle qui élit nos gouvernants. Les municipalités québécoises, elles, restent sur leur faim et les milieux économiques aussi. Aucun nouvel investissement dans les fonds d’infrastructures, déplore la Fédération québécoise des municipalités qui s’attendait à mieux. On croisait les doigts pour que le fédéral démontre une volonté de collaborer avec les provinces pour accélérer des dossiers qui traînent en longueur, comme la téléphonie cellulaire partout, même dans les régions éloignées, et, pourquoi pas pour Lac-Mégantic, donner le ton sur les sommes que le fédéral entend injecter pour la fameuse voie de contournement ferroviaire. Des sources indiquent que le gouvernement de Justin attendra encore quelques mois pour préciser sa participation financière dans le projet. Le budget 2018-2019 ne prévoit rien là-dessus, pour l’instant.

Par contre, des journalistes ont dépouillé les colonnes de dépenses de chacun des ministères pour finalement constater que le prochain Sommet du G7 dans Charlevoix, en juin, va coûter plus de 600 millions $! Pour un party de trois jours, ça fait cher l’assiette, mais bon! Il faut ce qu’il faut pour montrer à la visite qu’au Canada, même au Québec, c’est cool!

Maintenant qu’ils sont au pouvoir, les libéraux semblent oublier qu’ils étaient les premiers, du temps qu’ils siégeaient à l’opposition, pour dénoncer les dépenses somptueuses du gouvernement conservateur pour la tenue de deux sommets, ceux du G8 (le G7 de l’époque) et du G20, à Toronto et à Huntsville, en Ontario, la même année. Une facture totale pour les deux événements de 1,2 milliard de dollars! Voilà donc à peine dix ans, les libéraux accusaient Stephen Harper de faire des dépenses «insouciantes» et de dilapider les fonds publics.

Le laisser-aller sur la dépense libérale ne semble pas avoir de fin. Parions que la facture finale pour le G7 atteindra le 1 MM$, pour la simple raison que la sécurité à elle seule va coûter 500 millions! Recevoir la visite de chefs d’états tel Donald Trump oblige à ne rien négliger en matière de savoir-vivre! Location de chambres d’hôtel, repas, matériel de télécommunications, location de limousines, véhicules hyper chics, autobus, avions et même un paquebot qui va mouiller au quai de Pointe-au-Pic pour héberger la sécurité. Achat de mobiliers, de toilettes portables, de crème solaire, de chasse moustique, de grignotines, de calepins, de cadeaux pour la visite, engagement d’artistes, achat de vêtements d’apparat, en supposant que Justin Trudeau va vouloir habiller tout son monde avec des costumes folkloriques, clôtures métalliques, matériel de surveillance de haute technologique, au cas où des malfaisants s’avisaient de vouloir semer la pagaille dans le paysage bucolique où se tiendra la rencontre.
Comparée à ces dépenses sans limite, la solution pour régler une fois pour toutes le problème de Lac-Mégantic avec le chemin de fer ne représente qu’une peanut! L’équivalent du prix des chambres d’hôtel nécessaires au G7 pour trois jours!

Drôle quand même que les libéraux, qui avaient une solution à tout du temps où ils siégeaient dans l’opposition, ont beaucoup de misère, maintenant qu’ils sont au pouvoir, à appliquer les bons remèdes aux bons maux. Aujourd’hui, au tour de Justin Trudeau de ne pas agir de façon responsable. On préfère dépenser des centaines de millions pour un show de boucane de trois jours que d’en investir une partie pour assurer la sécurité de sa population.

On va sortir le violon et l’accordéon pour accueillir le voisin Trump avec tous les égards qui lui sont dus (!), alors que ce président vomit son fiel sur le Canada à chaque fois qu’il en a l’occasion, surtout dans le contexte des négociations entourant l’ALENA.

Soyons bon prince, le Budget du ministre Morneau n’a pas tout faux! Les médias écrits qui réclamaient une aide financière pour s’adapter au numérique ont été écoutés. Une mesure chiffrée, 50 millions de dollars sur cinq ans pour les médias locaux dans les régions mal desservies. Les détails ne sont pas encore précisés, alors, évitons l’excès d’enthousiasme. Mais restons critiques! Après tout, ma demande d’accréditation pour le G7, ne tient qu’à un fil.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • L’ambiance du camp de jour au beau fixe
    Actualités

    L’ambiance du camp de jour au beau fixe

    Claudia Collard / 6 juillet 2020
  • Sept ans après: un devoir de mémoire
    Actualités

    Sept ans après: un devoir de mémoire

    Claudia Collard / 1 juillet 2020
  • Montignac rend hommage à ses finissants
    Actualités

    Montignac rend hommage à ses finissants

    Claudia Collard / 29 juin 2020
  • Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice
    Actualités

    Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice

    Rémi Tremblay / 25 juin 2020
  • La dernière nuit illustrée en bande dessinée
    Actualités

    La dernière nuit illustrée en bande dessinée

    Claudia Collard / 18 juin 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. L’ambiance du camp de jour au beau fixe
  2. Nouvelles mesures à la plage
  3. Sept ans après: un devoir de mémoire
  4. Lambton: tronçon de piste cyclable dans le noyau urbain
  5. Début de l’autocueillette
  6. Chantier du Pont de fer
  7. Montignac rend hommage à ses finissants
Docile ou non?
Festival virtuel pour Songe d’été en musique
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur général
    Lac-Mégantic
  2. Inspecteur municipal
    Notre-Dame-des-Bois
  3. Agente - Agent de communication
    Lac-Mégantic
  4. Mécanicien
    Lac-Mégantic
  5. Technicien - Service comptable aux entreprises
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises