Non au tracé de contournement!

Non au tracé de contournement! - Rémi Tremblay : Actualités
Emmanuelle Dumont et Sandra Jacques entendent bien continuer à dire non au projet de voie de contournement.
Non au tracé de contournement! - Rémi Tremblay : Actualités
Sandra Jacques indique l’endroit où le tracé de la voie de contournement ferroviaire est censé couper la rue Pie XI.

Leur petite vie paisible risque de changer. Sandra Jacques et Emmanuelle Dumont sont voisines. Elles habitent toutes les deux dans la pente de la rue Pie XI, entre les petits lacs au bas de la côte et la 161 qui passe en haut. Si la voie de contournement ferroviaire se réalise tel que prévu, elles seront séparées par une tranchée d’une centaine de mètres de largeur sur laquelle circuleront des convois à une vitesse permise de 65 km/h. Un corridor bordé par un mur anti-bruit. Chacune d’elles a fait installer un écriteau sur son terrain: Non à la voie de contournement!

Au risque de passer pour des chialeuses, elles choisissent le journal pour s’exprimer. Sinon, elles ne seraient pas écoutées, croient-elles. «La plupart des gens ne savent pas où la voie va passer, mais ils sont surpris quand on leur explique ce que l’on sait. Ils nous disent: ben voyons donc, c’est complètement ridicule!», affirme Sandra.

Emmanuelle a construit sa résidence en 2011. Sandra, en 2016, soit trois ans après la tragédie. Quand celle-ci est allée à l’hôtel de ville chercher son permis de construire sur sa terre de 50 acres, la formalité a été vite réglée. En plus de la taxe de bienvenue, elle a dû payer une «taxe de parc» de 1 600$, au cas où la ville aménagerait un jour des parcs dans le secteur, lui a-t-on dit.

Mais voilà, à la rencontre avec les autorités municipales, une semaine avant la venue des premiers ministres pour annoncer le financement de la voie de contournement ferroviaire, on leur a présenté un plan. Rien de très détaillé, pas même le nom des rues que la voie ferrée couperait dans sa descente vers la rivière Chaudière. Une photo satellite que personne n’avait le droit de photographier, assure-t-elle. Comme si tout était secret, caché, a senti Sandra.

Emmanuelle, sa voisine d’en bas de la côte, n’était pas à la rencontre. Explication: elle n’a pas été invitée. «Moi, je perdrais 20 acres de terrain, a calculé Sandra. Il semblerait même qu’à cause de la voie ferrée, Pie XI deviendrait un cul-de-sac!»

Emmanuelle se montre catégorique: «On est bien ici. On ne veut pas déménager! Point!» Mais comment rester près d’une voie ferrée dont le rail sera creusé dans le roc? «Déjà, quand le tonnerre gronde, la maison tremble. Alors essayez d’imaginer quand des convois de milliers de tonnes vont filer entre les maisons. Personne n’a semblé faire de test de sol. Ni ici ni ailleurs. Pourtant, il y a des sources d’eau partout!»

Les deux femmes ont bien l’intention de s’impliquer si des citoyens réclament un référendum dans les trois municipalités. «À Lac-Mégantic, quand on en a demandé un, la mairesse Julie Morin a répondu non, nous expliquant que c’était pour la sécurité de ses citoyens. Il y a cinq ans, on a tous été bouleversés par la tragédie; on a tous perdu des gens qu’on connaissait, on a fait notre deuil, on est passé à autre chose. Pour régler le problème, on le déplace ailleurs, en faisant subir à d’autres des dommages collatéraux ! Mais serons-nous plus en sécurité?», questionne Emmanuelle. À ses yeux, si la Ville veut rassurer les citoyens, qu’elle partage toute l’information dont elle dispose, «avec tout le monde de Lac-Mégantic, pas juste avec les futurs expropriés!»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Un incendie dévaste une résidence de Marston
    Actualités

    Un incendie dévaste une résidence de Marston

    Rémi Tremblay / 18 avril 2024
  • Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
    Culture Musique

    Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête

    Claudia Collard / 16 avril 2024
  • Happening de pure joie cosmique
    Actualités

    Happening de pure joie cosmique

    Rémi Tremblay / 16 avril 2024
  • La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
    Actualités Économie

    La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM

    Claudia Collard / 4 avril 2024
  • Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ
    Actualités Immobilier

    Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ

    Rémi Tremblay / 4 avril 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un incendie dévaste une résidence de Marston
  2. Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
  3. Happening de pure joie cosmique
  4. La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
  5. Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ
  6. Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit
  7. Les p’tits Torrieux se soucient peu de l’éclipse!
Virage numérique sans déraper
Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Commis comptable
    Lac-Mégantic
  2. Entretien ménager
    Marston
  3. Électromécanicien
    St-Sébastien
  4. 3 préposé(e)s à l’accueil touristique - 1 agent(e) de sensibilisation aux espèces exotiques envahissantes
    Lac-Mégantic
  5. 2e Employé de voirie
    Val-Racine
Répertoire des entreprises