Abonnement

Appel de Legault pour le vote caquiste

Appel de Legault pour le vote caquiste - Rémi Tremblay : Actualités

Le chef de la CAQ, François Legault, a eu droit à un comité d’accueil de sympathisants à son arrivée devant la Polyvalente Montignac, le 9 septembre.

Se disant d’accord avec les analystes qui prévoient une lutte à deux dans les circonscriptions de l’Estrie, entre le Parti libéral et la Coalition Avenir Québec, le chef de la CAQ, François Legault, a profité d’une brève incursion en sol méganticois, le 9 septembre, pour relancer son appel visant particulièrement le vote péquiste: «Si vous êtes nationaliste, si vous souhaitez que ce soit le Québec d’abord, si vous voulez essayer un nouveau parti en économie, en éducation, en santé, la seule alternative c’est la CAQ !»

François Legault a conduit son autobus de campagne vers le stationnement de la polyvalente Montignac, en milieu d’avant-midi ce dimanche-là. Parmi le comité d’accueil qui l’attendait, de nombreux ex-militants libéraux qui ont choisi de se ranger cette fois derrière le candidat de la CAQ dans Mégantic, François Jacques. «Je fais plus confiance à un candidat local que de l’autre partie du comté», a tout bonnement confié un citoyen associé de longue date au vote libéral.

François Legault dira d’ailleurs que les électeurs libéraux ne reconnaissent plus le parti pour lequel ils ont traditionnellement voté. «De plus en plus on voit que le Parti libéral n’est plus le parti de l’économie. Les gens qui ont voté libéral pendant longtemps, des gens qui se souciaient aussi du fardeau fiscal des Québécois, ils ne sentent plus cela dans l’administration de M. Couillard», a tenté d’expliquer M. Legault.

L’annonce du jour du chef caquiste, devant les journalistes qui le suivent en tournée, l’engagement de son parti d’assurer deux sorties culturelles par année pour chaque élève du préscolaire, du primaire et du secondaire. «Il n’y a pas assez de sorties culturelles. Les enseignants veulent en organiser, mais on ne leur donne pas les moyens de leurs ambitions, s’est-il indigné. C’est la meilleure façon d’éveiller nos enfants aux arts et à la culture. C’est aussi le meilleur moyen de créer les publics de demain.» Pour les jeunes, selon lui, l’attrait de la langue passe par la littérature, la musique, le théâtre et la poésie notamment.

Autre engagement s’il est porté au pouvoir le 1er octobre, celui d’opérer un rattrapage pour compenser le sous-financement des bibliothèques scolaires, en investissant 5 M$ de plus par année pour l’achat de livres dans les écoles. Un montant d’environ 20$ par élève serait ainsi dépensé. «C’est vraiment une fierté pour moi d’annoncer qu’on va offrir l’équivalent de deux livres neufs chaque année à tous les enfants, du préscolaire au secondaire», s’est-il réjoui.

Dans son programme, figure toujours l’abolition des élections scolaires, «ce qui permettra d’économiser 20 M$ par année qu’on va mettre plutôt dans les services aux élèves.» Sous son gouvernement, chaque commission scolaire est remplacée par un centre de services, avec un conseil d’administration dont les membres seront choisis par les conseils d’établissements des écoles. «Il y a juste 3% des gens qui vont voter pour les élections scolaires. Ce n’est pas ce qu’on peut appeler une démocratie!»

Difficile pour un chef de parti, en campagne électorale, de ne pas aborder le dossier de la voie de contournement ferroviaire. «Ça devient psychologique. Il va être difficile de tourner la page sur la tragédie tant qu’on n’aura pas cette voie de contournement. Comment ça se fait qu’on n’est pas plus avancé que ça, après cinq ans? C’est un bon tracé; on est d’accord avec les libéraux là-dessus. Il faut juste arrêter d’en parler et la faire», a-t-il lancé, disant souhaiter que lors des expropriations, les propriétaires concernés obtiennent des justes compensations.

Interpellé au sujet de sa position sur le développement des parcs éoliens au Québec, alors que 16 municipalités de la MRC du Granit touchent déjà des dizaines de milliers de dollars en dividendes annuelles de l’opération de l’un des deux parcs éoliens créé en partenariat public-privé, M. Legault a voulu être clair : «La Vérificatrice générale a démontré qu’avec les éoliennes, nous les Québécois avons perdu 2,5 milliards de dollars. C’est beaucoup, beaucoup d’argent. Le président d’Hydro-Québec, Éric Martel, nous dit que pour les 15 prochaines années il va y avoir des surplus d’électricité. C’est le gros bon sens. Commençons par la vendre avant de forcer Hydro-Québec à acheter de l’électricité.»

Sa priorité à lui, pour Mégantic : «Moi, ce que je veux pour vos parcs industriels, c’est qu’on attire des usines, qu’on attire des emplois bien payés dans les manufactures. Quand je vois que le salaire moyen dans Mégantic est 19% plus bas que dans le reste du Québec, c’est tout un échec libéral! Si on veut que nos jeunes restent ici (en région), la plus importante condition c’est d’avoir des emplois de qualité à leur offrir !»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Le Granit «orange foncé»
    Actualités

    Le Granit «orange foncé»

    Rémi Tremblay / 22 octobre 2020
  • Rencontre avec trois artistes à la Galerie Métissage
    Culture

    Rencontre avec trois artistes à la Galerie Métissage

    Claudia Collard / 22 octobre 2020
  • Voie de contournement: Nantes craint une dévaluation
    Actualités

    Voie de contournement: Nantes craint une dévaluation

    Rémi Tremblay / 22 octobre 2020
  • Un marché immobilier en surchauffe?
    Actualités

    Un marché immobilier en surchauffe?

    Rémi Tremblay / 22 octobre 2020
  • Le parcours inspirant de Sébastien Roulier
    Actualités

    Le parcours inspirant de Sébastien Roulier

    Claudia Collard / 20 octobre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Pro énergie tech : Nouvelle Entreprise, même service
  2. Robert Turmel : L’énergie d’un homme au service de son monde
  3. Le Granit «orange foncé»
  4. Rencontre avec trois artistes à la Galerie Métissage
  5. Voie de contournement: Nantes craint une dévaluation
  6. Un marché immobilier en surchauffe?
  7. La grosse roche d’Émilien
«Notre magnifique territoire»
Rencontre avec trois artistes à la Galerie Métissage
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Déménageur
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Personnel de production
    La Patrie
  4. Coordonnatrice adjointe
    Lac-Mégantic
  5. Journalier-polisseur-installateur
    Lac-Drolet
Répertoire des entreprises