Une page blanche et des ponts à rebâtir

Une page blanche et des ponts à rebâtir - Rémi Tremblay : Actualités
Le député de Mégantic, François Jacques, et son attachée politique Cyndia Lacasse, le matin de la prise de possession de leur bureau, dans l’immeuble de la MRC du Granit.
Une page blanche et des ponts à rebâtir - Rémi Tremblay : Actualités
Des filières propres, mais vides. Toute une documentation à rebâtir à zéro.

L’entretien se déroule le vendredi 19 octobre en avant-midi. Cela fait à peine 30 minutes que le député élu François Jacques et son attachée politique Cyndia Lacasse ont pris possession de leurs bureaux, dans l’édifice de la MRC. De grands espaces… vides! Ne reste sur place que le mobilier appartenant à l’Assemblée nationale et, encore accrochées au mur, les photos des deux gouvernements dans lesquels le locataire précédant a siégé. Pas d’ordinateurs, pas de téléphone, des filières avec plein de chemises, vides elles aussi. Se sont envolés 37 ans d’ère libérale que le député sortant, Ghislain Bolduc, a effacé avant de refermer la porte. Pour le nouveau locataire, qu’une cafetière et une bouteille d’eau.

«Commençons par nous structurer», lance Cyndia Lacasse, visiblement prête à entamer sa nouvelle carrière à partir d’une page blanche. Son nouveau patron a passé la semaine à Québec où il a élu domicile rue d’Auteuil, à deux pas de l’Assemblée nationale, séparée par la porte Saint-Louis. Ses voisins immédiats, aux étages supérieurs, ses collègues estriens, Geneviève Hébert, de la circonscription de Saint-François, et Gilles Bélanger d’Orford. La «gang de l’Estrie», comme se baptisent ces trois nouveaux venus dans l’univers politique québécois.

«On est beaucoup dans l’incertitude. On ne sait pas comment tout cela fonctionne et donc, il faut se mettre à la page», explique le député, bien décidé à faire ses classes. Depuis le soir de l’élection, le 1er octobre, pour lui les choses se sont déroulées à grande vitesse. De nombreux aller-retour entre Lac-Mégantic et Québec, réunions d’équipe, début des formations, apprivoiser les lieux de travail, avec son complice Alex Poulin qui lui a servi de guide, puis la formation du premier cabinet caquiste.
Puisque c’est l’Assemblée nationale qui agit comme locataire des bureaux du député dans l’édifice de la MRC, rue Frontenac, François Jacques n’a pas eu à chercher où déposer ses malles, à quelques minutes à pied de sa résidence.

Conseillère du Service aux entreprises au Centre de formation de professionnelle Le Granit, Cyndia Lacasse n’a pas longuement hésité à répondre à l’appel. «En fait, je n’avais jamais pensé que la vie m’amènerait dans l’univers politique. François et moi, on partage la même vision de ce qu’on veut faire pour la circonscription. On va être près des gens, on va les écouter.»

Et le député d’enchaîner: «Nous avons, en fait, la même vision globale que le gouvernement de M. Legault. Un gouvernement humain, à l’écoute et bien déterminé à faire avancer les choses.» Et surtout de se positionner comme le gouvernement des régions. «Les régions ont parlé le 1er octobre. Elles ont dit que ce qu’on présentait était bon pour elles. Depuis le début de la campagne, on a répété qu’un gouvernement de la Coalition Avenir Québec redonnerait aux régions ce qu’elles méritaient. Les régions ont su écouter ce qu’on avait à dire, à nous maintenant de faire ce qu’on a dit, mais ça ne se réalisera pas en trois semaines!»

À Québec, l’installation est complétée. Reste, ici à Lac-Mégantic, pour son bureau principal, à attendre le matériel informatique que l’Assemblée nationale doit lui faire parvenir. Car d’ici l’ouverture de la session parlementaire, prévue pour le 27 novembre, il y aura à ouvrir deux bureaux satellites, l’un assurément à Disraeli et l’autre à situer soit à East Angus ou Cooshire-Eaton. «On va établir un plan de match et essayer d’être fonctionnel le plus rapidement possible», insiste Cyndia Lacasse. Le député Jacques aurait souhaité se mettre au travail dès le début de cette semaine, mais on l’a prévenu de réserver les journées de lundi et mardi pour de la formation à Québec.

Il avoue avoir hâte de s’atteler à la tâche. «Ne pas toujours connaître ce qui se passe demain matin, c’est un peu difficile, je l’avoue. Les convocations arrivent sur le tard. Ici, j’ai déjà plein de gens à rencontrer pour divers motifs. Il va falloir leur répondre, fixer un rendez-vous. J’aimerais avant tout rencontrer les MRC et les maires des municipalités avant la rentrée.» Reconstruire les ponts avec les municipalités, puisque tous les dossiers qu’elles ont confiés à leur député au fil des ans et des gouvernements successifs ont tout bonnement disparu. Tout une documentation à monter à partir de zéro, comme dans bien d’autres circonscriptions perdues par les libéraux.

Parmi les enjeux locaux sur sa liste, le parc industriel et le développement de la Ville, la voie de contournement ferroviaire, sans oublier de répondre au grand mécontentement suscité dans le domaine hospitalier par la réforme Barrette. «C’est la centralisation qui ne fonctionne pas. On va laisser les gens en place, dont la nouvelle ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann prendre la transition des dossiers. Elle-même l’a répété à plusieurs reprises, il faut ramener certains pouvoirs décisionnels plus près des gens.»

L’Estrie, dit-il, comptera sur une belle famille de députés caquistes. «On est chanceux d’avoir François Bonnardel, le ministre des Transports, comme ministre responsable de la région. On va travailler en équipe, pas en vase clos. J’ai entièrement confiance !», exprime François Jacques.

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Sept ans après: un devoir de mémoire
    Actualités

    Sept ans après: un devoir de mémoire

    Claudia Collard / 1 juillet 2020
  • Montignac rend hommage à ses finissants
    Actualités

    Montignac rend hommage à ses finissants

    Claudia Collard / 29 juin 2020
  • Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice
    Actualités

    Les éducatrices en milieu familial revendiquent plus de justice

    Rémi Tremblay / 25 juin 2020
  • La dernière nuit illustrée en bande dessinée
    Actualités

    La dernière nuit illustrée en bande dessinée

    Claudia Collard / 18 juin 2020
  • C'est la fin pour le Centre récréatif
    Actualités

    C'est la fin pour le Centre récréatif

    Rémi Tremblay / 18 juin 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Nouvelles mesures à la plage
  2. Sept ans après: un devoir de mémoire
  3. Lambton: tronçon de piste cyclable dans le noyau urbain
  4. Début de l’autocueillette
  5. Chantier du Pont de fer
  6. Montignac rend hommage à ses finissants
  7. Mesures de déconfinement estival
Docile ou non?
Festival virtuel pour Songe d’été en musique
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Directeur général
    Lac-Mégantic
  2. Inspecteur municipal
    Notre-Dame-des-Bois
  3. Agente - Agent de communication
    Lac-Mégantic
  4. Mécanicien
    Lac-Mégantic
  5. Technicien - Service comptable aux entreprises
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises