BANQ

Histoires de porteuses d’eau

Histoires de porteuses d’eau - Claudia Collard : Culture Arts visuels

Les œuvres de Danielle Robinson seront en montre à la Galerie Métissage du 4 juin au 4 juillet.

Tout juste avant les mesures sanitaires imposées par la pandémie de COVID-19, Danielle Robinson se préparait au vernissage de son exposition Les porteuses d’eau, présentée à la Galerie Métissage. Dans une entrevue réalisée le 12 mars dernier, l’artiste de Saint-Joseph de Beauce décrit avec poésie son art, mettant en relation femmes et rivières. Onze semaines de confinement plus tard, il sera possible pour les visiteurs d’apprécier ses tableaux à compter du jeudi 4 juin.

Si l’intérêt pour la photographie de Danielle Robinson date de longtemps, ce n’est qu’à partir de l’automne 2018 qu’elle a choisi de sortir ses clichés de son ordinateur pour les transformer en tableaux. Une partie de l’exposition Les porteuses d’eau représentent les inondations printanières de son coin de pays. 

«Je demeure aux abords de la route 173, où les rivières Calway et Chaudière inondent complètement les champs. Dès la première lueur du soleil, je vais dehors pour assister à ce spectacle, qui change toutes les cinq minutes; c’est vraiment magique. Les inondations provoquent des reflets sur l’eau incroyables. Je trouve ça très beau, particulièrement s’il y a de la brume.»

Les photographies, légèrement retouchées numériquement pour leur donner un effet onirique, ont été prises au cours des dernières années, à l’exception du printemps 2019, où les crues ont été particulièrement dévastatrices en Beauce. «Je voulais montrer le beau côté que la rivière apporte, aider les gens à retrouver une certaine paix. La rivière au printemps, c’est le grand nettoyage, le rejet du limon qui rend le sol fertile et les cultures abondantes.»

Je veux que les regardeurs puissent s’inventer leur histoire. Je fournis le décor et ils sont les acteurs.»

À ces paysages, giclés sur acrylique ou aluminium blanc, se complémentent des œuvres où les femmes prennent la parole que le regardeur leur donne. Encore ici, les photographies sont retouchées, de façon à leur donner une lumière et une texture particulières, conservant l’eau toujours au cœur du récit. «Les femmes ont grand cœur, donnent naissance, prennent soin de leur famille. J’aime les comparer aux rivières. Autant des enfants pourraient avoir des difficultés à vivre sans le cœur d’une mère, autant la vie sur terre n’existerait pas sans l’eau. Ces femmes sont des personnages fantastiques, qui veulent nous raconter quelque chose. Il faut ouvrir notre cœur et notre esprit. Une œuvre se raconte de mille et une façons. Elle a autant de significations qu’il y a de personnes pour la regarder», termine Danielle Robinson.

L’exposition Les porteuses d’eau est présentée à la Galerie Métissage, située au 6361 rue Salaberry, du 4 juin au 4 juillet, les jeudis, vendredis et samedis de 10h à 17h. Les consignes de la Santé publique actuellement en vigueur seront appliquées.



Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!
    Actualités

    Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!

    Rémi Tremblay / 24 février 2021
  • La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$
    Actualités Municipalité

    La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$

    Claudia Collard / 23 février 2021
  • Pas de confinement pour les services de La Bouée
    Actualités Société

    Pas de confinement pour les services de La Bouée

    Claudia Collard / 22 février 2021
  •  Les salariés du Maxi réclament le retour de la prime COVID
    Actualités Économie

    Les salariés du Maxi réclament le retour de la prime COVID

    Claudia Collard / 18 février 2021
  • Une relâche avec des adoucissements
    Actualités Santé

    Une relâche avec des adoucissements

    Rémi Tremblay / 18 février 2021
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Un fort énorme!
  2. Un milieu extraordinaire, celui des soins palliatifs!
  3. La tragédie a engendré des dépenses de 129 M$
  4. Pas de confinement pour les services de La Bouée
  5. Les salariés du Maxi réclament le retour de la prime COVID
  6. Une relâche avec des adoucissements
  7. Le bois et ses métiers
La transparence avant l’argent!
Marie-Lumière, ou le droit de guérir autrement
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. MÉCANICIEN D’ENTRETIEN / soudeur (SCIERIE BOIS FRANC)
    Lambton
  2. Secrétaire de gestion
    Lac-Mégantic
  3. Opérateur de travaux publics
    Nantes
  4. Aviseur technique
    Lac-Mégantic
  5. Préposé(e) serveur(euse)
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises