La guignolée des médias

Un produit haut de gamme exclusif fabriqué dans la nouvelle usine de Tafisa

Un produit haut de gamme exclusif fabriqué dans la nouvelle usine de Tafisa - Claudia Collard : Actualités Économie
La nouvelle usine de Tafisa occupe une superfie de 6500 mètre carrés.
Un produit haut de gamme exclusif fabriqué dans la nouvelle usine de Tafisa - Claudia Collard : Actualités Économie
Christine Couture, directrice de l’unité d’affaires LUMMIA chez Tafisa Canada.

Tafisa Canada complète actuellement la construction d’une nouvelle usine, dans le parc industriel de Lac-Mégantic. Située sur la rue Laflèche, elle est entièrement dédiée à une collection de panneaux laqués haut de gamme, au moyen d’une technologie innovante et unique en Amérique du Nord. Les produits LUMMIA seront offerts aux distributeurs et fabricants vers la fin de l’année en cours.

Les opérations du lieu, baptisé «usine Laflèche» pour le différencier avec l’autre bâtiment de Tafisa, consisteront à apposer des couches de laque sur des panneaux de particules laminés, qui sont déjà fabriqués à l’usine de la rue Villeneuve. En résultera un produit de grande qualité, au fini très lustré ou très mat. «C’est un produit très tendance, qu’on retrouve partout dans les foires commerciales en Europe. On s’en sert principalement pour des armoires de cuisine, du mobilier de bureau, des intérieurs de garde-robe (walk in). Il est très résistant aux marques de doigts et aux égratignures», décrit Christine Couture, directrice de l’unité d’affaires LUMMIA chez Tafisa Canada.

Un choix de 19 couleurs sera offert à la clientèle de Tafisa pour cette gamme de produits, fabriquée à l’aide d’une technologie à la fine pointe, importée d’Europe. «C’est une première en Amérique du Nord et le fait qu’on produise localement va permettre d’offrir une chaine d’approvisionnement qui est très intéressante pour nos clients, permettant des délais de livraisons très courts et de la flexibilité au niveau des volumes d’achat», explique Mme Couture.

En offrant cette valeur ajoutée aux produits déjà fabriqués à l’usine Villeneuve, Tafisa se positionne avantageusement par rapport à la concurrence, les panneaux laqués actuellement sur le marché de ce côté de l’Atlantique provenant exclusivement de l’importation. Si bien qu’en plus de l’ensemble de l’Amérique du Nord, la clientèle pourrait, à plus long terme, s’étendre «à l’Amérique du Sud et l’Asie. Pourquoi pas? Sky is the limit!», transmet Louis Brassard, président directeur général de Tafisa Canada.

Les opérations de l’usine Laflèche devraient démarrer à la fin 2020. «On devrait commencer à prendre des commandes en décembre, qui pourraient être livrées vers la fin la présente année ou le début de l’année prochaine», annonce Christine Couture.

L’idée d’implanter ici cette technologie supérieure de laquage a pris naissance il y a environ trois ans. Le projet a nécessité un important travail de recherche, en plus de l’achat du terrain dans le parc industriel en août 2019. La construction de la nouvelle usine de 6500 mètres carrés a débuté en septembre de cette même année. Cinq personnes sont actuellement à l’emploi de la nouvelle unité d’affaires, dont trois électromécaniciens opérateurs, qui ont pris part aux travaux d’installation depuis les débuts. Ces deniers assureront l’entretien et la réparation des équipements en plus de la production. À terme, une dizaine de personnes seront en poste dans cette usine hautement automatisée et d’une propreté impeccable, en raison d’un système de filtration de l’air de grande qualité. 

Cette nouvelle chaine de finition de panneaux décoratifs et diverses initiatives de modernisation de l’usine de la rue Villeneuve représentent un investissement de
42 M$. L’ensemble du projet bénéficie d’une subvention de 2,5M$ du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, par l’entremise du Programme Innovation Bois, et d’un prêt de 10 M$ du ministère de l’Économie et de l’Innovation via le programme ESSOR, administré conjointement avec Investissement Québec. 

À cette aide provinciale s’ajoute un soutien financier de la Ville de Lac-Mégantic via son programme d’aide à la construction et à l’expansion d’entreprise dans le parc industriel, correspondant à 15% de la valeur foncière du bâtiment ajouté au rôle d’évaluation.


Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Plan pour la protection du lac Mégantic
    Actualités Environnement

    Plan pour la protection du lac Mégantic

    Claudia Collard / 25 novembre 2020
  • En attendant Noël, la vigilance demeure
    Actualités Éducation

    En attendant Noël, la vigilance demeure

    Rémi Tremblay / 23 novembre 2020
  • Unis pour  le meilleur  et pour le pire
    Culture Théâtre

    Unis pour le meilleur et pour le pire

    Claudia Collard / 18 novembre 2020
  • La bienveillance comme arme de combat
    Actualités Société

    La bienveillance comme arme de combat

    Claudia Collard / 17 novembre 2020
  • Masonite déménage IMM aux États-Unis
    Actualités

    Masonite déménage IMM aux États-Unis

    Rémi Tremblay / 17 novembre 2020
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Plan pour la protection du lac Mégantic
  2. La santé mentale en temps de pandémie
  3. Un producteur de Marston à la présidence de l’UPA locale
  4. En attendant Noël, la vigilance demeure
  5. Unis pour le meilleur et pour le pire
  6. La bienveillance comme arme de combat
  7. Masonite déménage IMM aux États-Unis
«Notre magnifique territoire»
Unis pour le meilleur et pour le pire
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. CHAUFFEUR (3e)
    Frontenac
  4. Responsable de l’entretien de la patinoire
    Frontenac
  5. Technicien en traitement des eaux usées
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises