Oscar Brochu

Le repreneuriat vu par le président de la Fédération des chambres de commerce du Québec

Le repreneuriat vu par le président de la Fédération des chambres de commerce du Québec - Claudia Collard : Actualités Économie

Le président-directeur général de la FCCQ, Charles Milliard, lors de sa rencontre avec la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin.

La tournée nationale sur le repreneuriat, organisée par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) débutait le 28 février à Lac-Mégantic. «Quand les gens veulent se partir en affaires, il veulent souvent créer quelque chose de nouveau, alors qu’il y a des dizaines de milliers d’entreprises potentiellement à vendre. Il est important qu’on ne laisse pas toutes ces entreprises à des intérêts étrangers ou qu’elles ferment faute de relève.»

C’est ce que laisse entendre Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ, qui a mis sur pied cette tournée régionale en collaboration avec le Centre de transfert d’entreprise du Québec et le réseau des chambres de commerce du Québec. À Lac-Mégantic, ville choisie pour la région estrienne, une cinquantaine de participants ont pu échanger avec les conférenciers invités sur les meilleures pratiques d’affaires et les différents types de transfert d’entreprises.

M. Milliard indique que dans la prochaine année, à l’échelle du Québec, entre 25 000 et 30 000 entreprises seront à vendre ou souhaitent changer leur actionnariat. Mais souvent, les intentions de vente sont plutôt discrètes. «Les propriétaires d’une compagnie ne veulent pas que ça se sache, que ce soit perçu comme s’ils étaient trop vieux… Il y a plusieurs raisons, rationnelles ou non. C’est important que ceux qui ont des intentions de vendre et ceux qui ont des intentions d’acheter apprennent à se rencontrer. Aujourd’hui, l’idée n’était pas nécessairement de faire des matchs mais de voir s’il y a des gens intéressés par le sujet dans la région, qu’ils aient la même information et connaissent les outils à leur disposition. Parce que ça ne prend pas juste de l’argent; ça prend des conditions légales, des conditions opérationnelles, ça prend parfois le concours du gouvernement. Les participants sont repartis avec des cartes d’affaires de gens à contacter lorsqu’ils auront pris leur décision. L’idée c’est d’en parler parce qu’il y a comme un stigmate comme quoi le repreneuriat doit rester secret. En même temps, si on veut que ça marche…»

Résultante du boom entrepreneurial des années soixante-dix et quatre-vingt, plusieurs entreprises, aujourd’hui dirigées par des septuagénaires et octogénaires, sont à vendre, fait valoir Charles Milliard. «On le voit beaucoup dans le secteur manufacturier, dans l’agroalimentaire, dans le commerce de détail, dans la production. Et ça touche beaucoup les territoires où il y a plein de PME. C’est le cas de la région de Lac-Mégantic. Ce matin, juste à main levée, il y avait une dizaine de gens qui ont manifesté être à vendre dans les prochaines années.»

Pourquoi Lac-Mégantic a été choisie parmi toutes les villes de l’Estrie dans le cadre de cette tournée des 17 régions du Québec? «Pourquoi pas? Vous êtes à la frontière de deux régions qui sont très fortes en entrepreneuriat. En plus vous avez un nouveau centre-ville. Je voulais aussi rencontrer la mairesse parce qu’on a beaucoup de dossiers qui concernent les municipalités.»

Parmi les sujets que le PDG de la FCCQ a abordé avec la mairesse Julie Morin, la situation des commerces au centre-ville et les pistes envisagées pour dynamiser les rues principales. «On a parlé de la crise des médias régionaux qui perdure. Qui va rapporter les nouvelles locales? Comment le gouvernement va devoir mettre l’épaule à la roue pour ça? On a parlé des infrastructures de transports, du transport collectif. Comment on peut favoriser une meilleure mobilité de nos jeunes, de nos travailleurs, de nos immigrants», relate M. Milliard.

La Fédération, qui regroupe 125 chambres de commerces au Québec, est l’alliée des municipalités, soulève son PDG. «On va dans les régions pour tâter le pouls sur le terrain, voir ce qui fonctionne ou non et on essaie de ramener ça à l’échelle nationale quand on participe à des commissions parlementaires, quand on rencontre des ministres et durant différents événements de relations gouvernementales. On a un territoire magnifique et on n’a pas l’égalité dans l’opportunité des chances au Québec. Si on veut que nos régions soient dynamiques, il faut y avoir accès, les faire connaître à l’international, avoir une vision ainsi que des infrastructures sportives et culturelles qui ont du bon sens.» 

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
    Culture Musique

    Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête

    Claudia Collard / 16 avril 2024
  • Happening de pure joie cosmique
    Actualités

    Happening de pure joie cosmique

    Rémi Tremblay / 16 avril 2024
  • La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
    Actualités Économie

    La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM

    Claudia Collard / 4 avril 2024
  • Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ
    Actualités Immobilier

    Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ

    Rémi Tremblay / 4 avril 2024
  • Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit
    Actualités Environnement

    Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit

    Claudia Collard / 4 avril 2024
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
  2. Happening de pure joie cosmique
  3. La Ville demande à la SAQ de réaccepter les cartes LM
  4. Un écoquartier planifié à construire voisin de l’OTJ
  5. Un Réseau de bains de nature pour la MRC du Granit
  6. Les p’tits Torrieux se soucient peu de l’éclipse!
  7. Party instantané avec Salebarbes!
Virage numérique sans déraper
Noé Lira : quand l’activisme prend de airs de fête
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Commis comptable
    Lac-Mégantic
  2. Entretien ménager
    Marston
  3. Électromécanicien
    St-Sébastien
  4. 3 préposé(e)s à l’accueil touristique - 1 agent(e) de sensibilisation aux espèces exotiques envahissantes
    Lac-Mégantic
  5. 2e Employé de voirie
    Val-Racine
Répertoire des entreprises