L’après-6 juillet... ou l’occasion d'atteindre de nouveaux sommets

L’après-6 juillet... ou l’occasion d'atteindre de nouveaux sommets - Claudia Collard : Actualités

Richard Aubé

«Le plus grand pouvoir de l’être humain, c’est le pouvoir de choisir.» Richard Aubé a choisi. Choisi de quitter, à 16 ans, une vie marquée par la pauvreté et la violence. Choisi d’avancer, de remonter la pente jusqu’au sommet. Aujourd’hui, il conçoit que les épreuves de la vie sont destinées à l’attirer vers d’autres sommets. «Entre deux sommets, il y a la descente de la vallée. C’est le bout le plus difficile, celui que vivent actuellement les gens de Lac-Mégantic», partage-t-il.

Le conférencier venu sous l’invitation de l’Ensoleillée attirait quelque 200 personnes le soir du 10 octobre à l’auditorium Montignac. Lors d’une entrevue accordée à l’Écho par la suite, il confiera que l’attitude qu’on adopte face à une tragédie comme celle du 6 juillet peut faire toute la différence. «Tout ce qui nous arrive dans la vie peut être une occasion d’évolution. Pour ce faire, je suggère la méthode des quatre «A»: accueillir la situation, l’accepter, s’adapter et passer à l’action.»

Selon Richard Aubé, toute avancée est la résultante d’une épreuve qu’on a choisi de surmonter. «C’est dans l’inconfort qu’on grandit, qu’on évolue et qu’on devient une meilleure personne. L’épreuve, c’est ce passage obligé qui implique la descente de la vallée mais aussi sa remontée. Et selon moi, la remontée est encore plus stimulante que l’atteinte du sommet. Nous n’avons pas le contrôle sur une tragédie mais pouvons contrôler notre perception de la tragédie.»

Sa méthode des quatre A fait opposition à ce qu’il nomme celle des «3R». «Lorsqu’on vit une situation difficile, il faut éviter de tomber dans la résistance, la rage et la résignation. Il n’y a rien de pire car la résignation signifie qu’il n’y a plus d’espoir. Lorsqu’une épreuve se présente, c’est comme si la vie te disait qu’il est temps de passer à un autre sommet. Mais cela implique de sortir de ses pantoufles de béton, de ce qu’on nomme la zone de confort.»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
  • Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
    Actualités Économie

    Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison
    Actualités Société

    Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw
    Actualités Économie

    Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw

    Claudia Collard / 28 novembre 2022
  • Le Train des Fêtes du Canadien Pacifique à Lac-Mégantic
    Actualités

    Le Train des Fêtes du Canadien Pacifique à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
  2. Junior A: défaite en prolongation
  3. Damoizeaux, ou l’hybridation des styles
  4. Encan des œuvres de Gaston Quirion au profit de la Banque alimentaire
  5. Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
  6. Concert de Noël à Piopolis
  7. Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
Le malaise
Tranches de vie de Guylaine, chansons de Deschamps
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises