Recyc-Québec

Réinventer le centre-ville: la mairesse tend la main aux citoyens

Réinventer le centre-ville: la mairesse tend la main aux citoyens - Rémi Tremblay : Actualités

La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy Laroche, lancera la semaine prochaine un plan d’action pour la reconstruction de la ville, en impliquant «tous les citoyens». Une démarche qu’elle qualifie d’inclusive au point de tendre la main aux mouvements citoyens en train de prendre racine en région. Autant le comité citoyen que le mouvement du Carré Bleu considérés tous les deux comme des «alliés». Adoption d’une résolution en ce sens, lundi soir, par le conseil municipal.

Toujours en déplacement, à Québec où elle assistait récemment à la lecture du budget Marceau ou encore à Montréal, lundi, où elle rencontrait l’état-major de Fortress, la compagnie engagée dans le processus d’acquisitions des actifs de MMA, Colette Roy Laroche ne ménage pas ses efforts afin d’assurer une cohésion entre les principaux acteurs impliqués dans le chantier mis en branle dans les heures qui ont suivi la tragédie du 6 juillet.

Une date à retenir, le mercredi 26 mars, à 19h00, au gymnase du Centre sportif Mégantic pour une première rencontre grand public depuis celle du 4 septembre 2013. «Durant plusieurs mois, la Ville a été en mesures d’urgence. Il faut assurer la gestion quotidienne et penser à l’avenir de notre ville, et pas seulement celui du secteur sinistré. Ça peut paraître long, mais nous voulions, les membres du conseil et moi, inscrire une démarche bien réfléchie, qui exige beaucoup de ressources, tant financières qu’humaines», a-t-elle confiée en entrevue à l’Écho, mercredi matin.

Au cours de cette soirée, elle fera d’abord le point sur les étapes franchies jusqu’à maintenant pour ensuite lancer officiellement la démarche citoyenne, principalement axée sur deux ateliers communautaires, l’un en avril et l’autre en mai, aboutissant à une autre plénière quelque part en juin.

Un grand chantier sous le drapeau de la solidarité sociale et du développement durable. «Pour les ateliers, on va demander aux citoyens de s’inscrire. Au maximum, 300 personnes par atelier, divisées par groupes de 10, mais au besoin on ajoutera une deuxième ou une troisième soirée par atelier. J’invite les gens à rêver ensemble leur ville et d’essayer d’oublier les barrières.»

Le deuxième rassemblement, en juin, devrait permettre de dessiner «le plus large consensus possible» sur l’avenir de la ville. Et en septembre 2014, les autorités municipales devraient être alors en mesure de déposer un plan directeur. «Plusieurs trouvent que ça va trop vite et d’autres, pas assez ! Il est important de prendre le temps.» C’est la Ville qui a l’initiative de la participation citoyenne.

Présentement, un comité d’aménagement et de mise en œuvre de la zone sinistrée, sur lequel siègent des conseillers, des employés, des représentants de la MRC du Granit, de la Conférence régionale des élus de l’Estrie et des fonctionnaires du gouvernement du Québec, à titre d’observateurs, travaille à orchestrer le rétablissement du centre-ville. «On veut que ce soit une réussite», insiste la mairesse Roy Laroche.
Mais pas question pour autant de ralentir le rythme avant l’exercice démocratique. Surtout que de grosses batailles doivent être livrées avant le prochain scrutin provincial, prévu quelque part au printemps. En tête de liste, la construction d’une voie de contournement pour le chemin de fer et le sort des bâtiments du centre-ville encore debout.

Le retour des convois pétroliers et de matières dangereuses dans le centre-ville? «Pas question de permettre le passage de tels convois, tant et aussi longtemps qu’on aura pas un engagement ferme» de construire une voie derrière le parc industriel», ont répété quatre conseillers, devant un parterre d’invités, lundi soir, à l’OTJ. «Jamais nous n’accepterons le chantage de quiconque nous obligeant à choisir entre la survie de nos industries et la sécurité des citoyens», ont lancé en chœur les conseillers Richard Michaud, André Desjardins, Guy Bouffard et Johanne Vachon.

«On a frappé à différentes portes et par deux fois nous avons adopté une résolution demandant une voie de contournement du centre-ville. Avec Fortress (lundi), nous avions des messages à livrer, ce que la ville souhaiterait comme propriétaire d’une section de la voie ferrée. Je suis sortie confiante de la rencontre, mais je serai rassurée que lorsqu’on aura une entente signée», d’enchérir Colette Roy Laroche. Parmi les messages qu’elle allait porter aux acquéreurs de MMA, «on veut que ce soit une compagnie capable de communiquer avec nos citoyens», tout le contraire de ce qu’a fait Montreal Maine & Atlantic tout au cours des années d’opération de la ligne de chemin de fer.

Quant au sort des bâtiments du centre-ville, la mairesse ne se le cache pas, «il faut que le gouvernement (du Québec) adopte un nouveau décret pour que les propriétaires puissent recevoir leur dû. On va tenter une dernière démarche avant le déclenchement des élections», a-t-elle confié à l’Écho. Une rencontre est prévue dès la semaine prochaine. «Certains de ces propriétaires sont très démoralisés, d’autres sont en très grande difficulté financièrement. Dans un projet de réinventer notre ville, cette situation constitue un frein à nos rêves», admet-elle, consciente des batailles qui l’attendent, elle et son équipe.

Chose certaine, la prochaine campagne électorale sera teintée du bleu de la Ville et du blanc du lac Mégantic. «Ce qui se passe à Lac-Mégantic est une situation exceptionnelle et pour y faire face il est nécessaire de compter sur des programmes exceptionnels.» De quoi faire ouvrir grandes les oreilles des principaux chefs des formations politiques qui voudront s’emparer du vote des électeurs de la circonscription de Mégantic.

Fichier:

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
  • Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
    Actualités Économie

    Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
    Actualités Politique

    Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic

    Rémi Tremblay / 18 mai 2022
  • Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
    Actualités Société

    Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km

    Claudia Collard / 16 mai 2022
  • Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
    Culture Humour

    Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé

    Claudia Collard / 16 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
  2. À nous deux Parkinson!
  3. Le Cinéma Mégantic complète sa transition numérique
  4. Marilyn Ouellet, candidate solidaire dans Mégantic
  5. Tout un spectacle avec Andréanne A. Malette!
  6. Julie et Sylvie posent un geste du cœur de 115 km
  7. Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Monsieur l’ambassadeur
Dans la bulle d’Anne-Élisabeth Bossé
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
  2. Plusieurs postes disponibles
    Lac-Mégantic
  3. Intervenant(e) et animateur(trice)
    Lac-Mégantic
  4. Conseiller(ère) en boutique
    Nantes
  5. Mécanicien(ne) de véhicules de loisirs
    Nantes
Répertoire des entreprises