Après le feu, l’inondation

Toute cette eau qui inonde spirituellement les rues de Lac-Mégantic. Cette même eau qui engloutit chaque habitant pour les noyer, qui arrose au passage les façades des immeubles survivants du feu de l’été dernier. Cette même eau qui efface tout espoir, qui, au lieu de guérir les blessures, les remet à vif. Cette eau, d’où vient-elle, cette eau?

Je vais vous le dire d'où elle vient: elle vient des larmes des Méganticois que ne réussissent pas à s’en sortir, elle vient des larmes de ceux qui nous empêchent de nous en sortir.
Je débute avec cette question: Y a-t-il quelque chose de plus fort que la solidarité? Ou plutôt: trop de solidarité peut-elle annuler l'effet d’entraide, de soutien?

Je m'explique: vous avez sans doute remarqué que depuis le 6 juillet 2013, le soutien que les Méganticois reçoivent vient de loin et de partout. De bonnes intentions par de bonnes gens. D’ailleurs, depuis le début, cette solidarité m’émeut beaucoup. De savoir qu'il y a encore des gens au coeur pur en ce monde me donne la foi en l’humanité en 2014. Mais voilà, malgré l’intention, aussi pure et bonne soit-elle, on ne doit pas oublier ceux qui restent.Les Méganticois sont enveloppés dans un énorme voile sur lequel la planète veille. Nous sommes devenus comme les petits frères et les petites soeurs du reste de la planète.

Mais trop, c’est comme pas assez. Des dizaines, voire des centaines de gens veulent nous montrer leur sympathie en fabriquant ou en offrant des objets, par exemple, à nous, familles des victimes.

Maintenant, je m'adresse autant aux Méganticois qu’aux non-Méganticois: il est grand temps d'arrêter de gratter et regratter sans cesse le bobo! C'est très beau de vouloir commémorer la mémoire des 47 victimes, mais à un moment donné, il faut regarder de l’avant, laisser guérir le bobo: ne vous inquiétez pas, vous n’oublierez pas, car il y aura toujours une cicatrice. Je crois fortement qu’en laissant notre blessure cicatriser, c'est de cette manière que nous montrerons notre vraie force. Vous voulez commémorer la mémoire des victimes? Vous pouvez le faire de votre manière, seuls ou en groupe, selon vos croyances, vous pouvez même créer votre propre rituel!

Il y a déjà un mémorial qui sera construit avec le nom des 47 victimes, c’est déjà assez, non? Même s'il n'y a pas de mauvaises idées, il faut qu'on arrête, les Méganticois, de vouloir renommer la ville à cause du 6 juillet: des noms de rues, de parcs, de bâtisses, etc. Pour les 47 victimes, c'est non! Voulez-vous vraiment vivre dans une ville où on doit passer sur la rue Diane Bizier, tourner sur la rue Joanie Turmel, passer devant le parc 6 juillet, emprunter la rue Gaétan Lafontaine pour finalement atterrir devant le cimetière?!
Pour les non-Méganticois, ce que votre coeur veut nous offrir est beau et bon. Mais comme je le disais, on doit maintenant cicatriser. Arrêtons de faire des objets pour les 47 victimes. Leur mémoire est à jamais gravée dans chaque personne qui se sent interpellée par ce que nous vivons. Merci de votre intention, merci de nous soutenir, mais laissez-nous la chance de commencer notre cicatrisation.

J’en profite ici pour donner un conseil aux Méganticois: ça fera bientôt un an, et je vous en supplie, ne vous morfondez pas, ne pleurez pas le 6 juillet 2014, non, riez, faites-vous du plaisir. Croyez-vous vraiment que nos 47 étoiles aimeraient nous voir tristes et détruits de nouveau? Non, je ne crois pas, moi! Organisez-vous une sortie entre amis et/ou en famille, ce sera l'été, profitez-en!

Pour finir, Méganticois, il est temps qu’on s'affirme! N’ayez pas peur de dire ce que vous pensez, foncez, posez vos questions si vous en avez sur certains sujets, ne restez pas dans l'ignorance par choix! Et je commence en m'affirmant ici!

Mégane Turcotte, 18 ans, Lac-Mégantic

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
    Actualités Santé

    Maison des aînés: bientôt les appels d’offres

    Rémi Tremblay / 30 novembre 2022
  • Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
    Actualités Économie

    Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison
    Actualités Société

    Bénévoles recherchés à la Maison La Cinquième Saison

    Claudia Collard / 29 novembre 2022
  • Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw
    Actualités Économie

    Conflit chez Maxi: le syndicat attend une réponse de Loblaw

    Claudia Collard / 28 novembre 2022
  • Le Train des Fêtes du Canadien Pacifique à Lac-Mégantic
    Actualités

    Le Train des Fêtes du Canadien Pacifique à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 novembre 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. Activité créative inspirée des œuvres de Louise Latulipe
  2. Junior A: défaite en prolongation
  3. Damoizeaux, ou l’hybridation des styles
  4. Encan des œuvres de Gaston Quirion au profit de la Banque alimentaire
  5. Maison des aînés: bientôt les appels d’offres
  6. Concert de Noël à Piopolis
  7. Dossier Maxi: nouvelle rencontre de conciliation le 5 décembre
Le malaise
Tranches de vie de Guylaine, chansons de Deschamps
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Découpage, collage et emballage de médaillons de porcelaine
    Lac-Drolet
  2. Camionneur
    Woburn
  3. intervenant social/intervenante sociale
    dans la MRC du Granit
  4. Moniteur(e) de ski de fond
    Lac-Mégantic
  5. Moniteur(e) de planche a neige
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises