Recyc-Québec

Voie de contournement : Quatre partenaires pour une étude de faisabilité de 2,5 M$

Voie de contournement : Quatre partenaires pour une étude de faisabilité de 2,5 M$ - Rémi Tremblay : Actualités

La mairesse Colette Roy Laroche, entourée de ses «nouveaux partenaires», les ministres Robert Poéti, Pierre Moreau, le député Ghislain Bolduc, Pierre Paradis et Jean-Denis Girard.

La rencontre, lundi, au Centre sportif Mégantic, des membres du Comité interministériel sur la relance de Lac-Mégantic avec le conseil municipal et des représentants de la compagnie ferroviaire Fortress, a débouché sur un premier consensus: la réalisation d’une étude de faisabilité d’une voie de contournement ferroviaire. La table est mise pour un partenariat fédéral, provincial, municipal et privé pour la réalisation de cette étude, évaluée à 2,5M$, et dont la Ville de Lac-Mégantic devrait être le maître d’œuvre.

«Non seulement les coûts, on devra aussi préciser l’emplacement du tracé, le volume le mode de fonctionnement, le type de matériaux et de biens qui seront transportés sur cette voie-là et faire en sorte que cette étude-là puisse commencer le plus rapidement possible», a détaillé le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, Pierre Moreau, parlant au nom de ses collègues présents à cet atelier de travail. À ses côtés le titulaire des Transports, Robert Poéti, le ministre responsable de l’Estrie, Pierre Paradis, et son collègue délégué aux Petites et moyennes entreprises et au Développement économique régional, Jean-Denis Girard.

La rencontre à huis clos, qui s’est prolongée plus tard que prévue, a été qualifiée d’«agréable et constructive» par la mairesse Colette Roy Laroche. Surtout qu’elle a obtenu l’ajout d’un nouveau ministre au sein du Comité interministérielle, celui de la Santé, le Dr Gaétan Barrette. «Il y a un élément sur lequel nous avons insisté ce matin, tout le volet humain que l’on est portés parfois à oublier. Toute la préoccupation de la santé psychologique de nos concitoyens qui sont grandement atteints par cette tragédie. Presqu’un an plus tard, nous en voyons vraiment toutes les conséquences et les impacts», a-t-elle confiée.

Un coup de fil plus tard, le ministre Barrette confirmait à son homologue Pierre Moreau son désir de se joindre au comité. «La fluidité au niveau des services publics s’étendra également aux services de santé et des services sociaux», a affirmé le ministre Moreau en conférence de presse.

Aucune trace, en ce début d’une semaine qui s’annonce chargée, des vagues qu’ont suscité au sein du monde municipal les propos de Pierre Moreau au congrès de l’Union des municipalités du Québec, à Gatineau, la semaine précédente. Pierre Moreau avait eu droit à un rappel à l’ordre de la mairesse Roy Laroche lorsqu’il avait affirmé qu’il craignait créer un précédent auprès des 500 autres municipalités établies en bordure d’une voie ferrée s’il acquiesçait à la demande d’une étude préliminaire pour une voie de contournement à Lac-Mégantic. Ce qui lui avait valu cette répartie de la mairesse de Lac-Mégantic : «Est-ce que le gouvernement du Québec peut nommer une autre ville où le chemin de fer comporte des pentes de plus de 1,2% de moyenne, des courbes en cascade avant d’entrer au centre-ville, comme c’est le cas à Lac-Mégantic ?»

Les deux élus se sont de toute évidence réconciliés. «Le premier ministre en tête, le gouvernement exprime la plus grande compassion envers la municipalité et les habitants de Lac-Mégantic», a déclaré le ministre Moreau, dès le début de la rencontre avec les journalistes.

Québec ira de l’avant dans l’étude de faisabilité d’une voie de contournement. «Nous sommes raisonnablement confiants que le gouvernement fédéral participera également. Fortress a indiqué son intention d’avoir une participation.» Le futur acquéreur de la ligne ferroviaire de MMA en sol canadien était représenté par son porte-parole, Daniel Matte, et à défaut du ministre lui-même, des représentants du cabinet de Christian Paradis assistaient à la séance de travail.

En réponse à une question d’une journaliste, la mairesse Roy Laroche a déclaré que sa municipalité n’avait pas les moyens de participer au financement de l’étude, si celle-ci devait être partagée à parts égales entre les quatre partenaires. Un élément de réponse, peut-être, dans ce propos du ministre Moreau: «Le maître d’œuvre de l’étude de faisabilité sera la municipalité de Lac-Mégantic et que les trois autres partenaires soient des partenaires de financement de l’étude en question!»

Le rôle du député de Mégantic, Ghislain Bolduc, à titre de président du Comité interministériel a été précisé : «L’idée est de travailler en collégialité avec la municipalité; l’interface c’est Ghislain Bolduc, qui lui sera au fait, au fur et à mesure, des demandes de Lac-Mégantic», a statué Pierre Moreau.

«Ma préoccupation est de donner les meilleurs services publics possibles pour l’ensemble de notre communauté et celle qui entoure aussi Lac-Mégantic», a pris soin de préciser le député Bolduc, deux jours après une sortie publique dans le quotidien La Tribune où il semblait accueillir plutôt froidement l’appui des maires de l’UMQ à la demande d’une voie de contournement ferroviaire. «Combien d’argent vont-ils mettre dans le projet?» avait-il lancé au journaliste Pascal Ferland, ajoutant : «C’est inacceptable ce qui s’est passé ici, mais ça faisait quand même 73 ans que des matières dangereuses circulaient sans que rien n’arrive!»

La voie de contournement est un élément jugé essentiel pour l’avenir du centre-ville, répète Colette Roy Laroche. «L’annonce d’aujourd’hui va dans la bonne voie. Au départ, nous avons besoin d’une étude de faisabilité avant de commencer à construire cette voie-là. C’est rassurant, ce matin, d’entendre nos partenaires. Mon cri du cœur est toujours celui-ci : comme communauté, nous avons besoin de plusieurs partenaires pour la reconstruction. Et la réalisation du déplacement de la voie ferrée fait partie de ces besoins qui vont contribuer à nous rétablir, à nous reconstruire !»

Pour réagir, Connectez vous Pour réagir, Connectez vous

À lire aussi

  • La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»

    Rémi Tremblay / 26 mai 2022
  • Au-delà des mots… et de la différence
    Culture Arts visuels

    Au-delà des mots… et de la différence

    Claudia Collard / 25 mai 2022
  • La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
    Actualités Sécurité ferroviaire

    La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic

    Rémi Tremblay / 24 mai 2022
  • Proximité et magie signées Marie Mai
    Culture Musique

    Proximité et magie signées Marie Mai

    Claudia Collard / 24 mai 2022
  • À nous deux Parkinson!
    Actualités Santé

    À nous deux Parkinson!

    Claudia Collard / 19 mai 2022
Identifiez-vous pour commenter Identifiez-vous pour commenter

0 commentaire

  1. La résistance s’accentue autour d’un tracé jugé «catastrophique»
  2. Aznavour autrement… à Lambton
  3. Un Souper homard payant!
  4. Au-delà des mots… et de la différence
  5. La réflexion sur la voie ferrée se transporte à Lac-Mégantic
  6. Proximité et magie signées Marie Mai
  7. À Doc Humanité: l’histoire tragique de Madame M
Aux portes de l’abdication
Au-delà des mots… et de la différence
Recherche d'emplois - Lac-Mégantic
  1. Mécanicien
  2. Poste de service à la clientèle
    Lac-Mégantic
  3. Responsable des réseaux d'aqueduc et d’égout
    Lambton
  4. Assembleur
    Frontenac
  5. Technicien(ne) en production
    Lac-Mégantic
Répertoire des entreprises